Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 09:26

 Coup d'état parlementaire, interdiction du russe dans de nombreuses régions, interdiction en cours du Parti communiste, agression sur des responsables communistes, nomination d'un responsable néo-fasciste comme procureur général,... l'Ukraine démocratique vantée par nos médias pour le compte des libéraux au gouvernement et à Bruxelles, cette Ukraine démocratique ressemble de plus en plus à une dictature fasciste.

Quoi qu'en disent nos médias, les événements en cours en Ukraine sont loin de constituer une victoire du peuple ukrainien sur une méchante dictature. Il s'agit juste du remplacement d'un pouvoir oligarchique pro-russe par un pouvoir oligarchique pro-européen.

Deux castes s'affrontaient, défendant les intérêts de groupes économiques antagoniques. C'est la caste pro-européenne qui l'a emportée, avec l'appui de l'Occident et, surtout, l'appui des groupes et partis ouvertement néo-fascistes d'Ukraine.

Pour rappel, l'Ukraine a fourni d'importants bataillons de troupes aux Waffen SS dans les années 42 à 44, notamment au travers de la division Galatia (nom de l'ouest de l'Ukraine). Exactions contre les russophones, massacres de juifs, de partisans communistes, ces nationalistes ukrainiens ont rejoint la lutte clandestine lorsque l'Allemagne nazie a capitulé. Leur lutte s'est poursuivie jusqu'en 1950 dans les forêts de l'ouest du pays.  

 Ukraine - SO de SvobodaCe sont des nostalgiques de cette époque qui, aujourd'hui, paradent dans Kiev et dans bon nombre de villes de l'ouest ukrainien, là où le parti dominant de ce courant d'extrême-droite, Svoboda, fait ses meilleurs résultats. Son service d'ordre a d'ailleurs repris l'emblème de la division SS Das Reich, la Wolsangel.

C'est donc à ces gens-là que l'Union européenne, les Etats-Unis et la France, dans le lot, ont fait appel pour déloger un gouvernement qui avait le gros défaut d'être au service de la bourgeoisie pro-russe d'Ukraine et refusait, à ce titre, de se plier aux exigences des multinationales d'Europe occidentale et des Etats-Unis.

Après des mois de siège et des violences qu'aucune démocratie occidentale n'aurait tolérées, l'invasion du Parlement par ces militants radicaux a amené une majorité de parlementaire, ceux de l'opposition évidemment mais aussi une poignée de parlementaires de la majorité, a voté la destitution du Président.

Qu'en pense le peuple ukrainien ? Personne ne sait et l'Europe s'en fout. La démocratie n'est pas son objectif.

Le Parti Svoboda vient d'obtenir du nouveau pouvoir autoproclamé l'important poste de procureur général, après la nomination d'Oleg Makhnitski hier. Celui-ci aura la haute main sur les juges. Autant dire que ceux qui seraient tenté de rechigner à condamner tout partisan de l'ancien pouvoir risquent de sauter !

Ce Parti a déposé une loi pour interdire toute activité communiste dans le pays. C'est aussi un grand classique des dictatures fascistes, l'une des premières décision qu'ils prennent en général : éliminer les communistes, leurs plus importants adversaires !

Or, la charte européenne empêche toute interdiction d'activité politique communiste. Pour l'instant, curieusement, nos grands défenseurs des Droits de l'Homme bruxellois et parisiens n'ont rien vu, rien entendu ?

De la même façon, le nouveau gouvernement vient de faire sauter la loi permettant aux langues parlées par au moins 10 % de la population d'une Région de servir pour la rédaction de documents administratifs. Cette décision vise bien évidemment les "minorités" russes de l'ouest de l'Ukraine et les minorités polonaises ou moldaves. L'épuration ethnique commence ici, comme elle a commencé dans la guerre des Balkans, quand le gouvernement nationaliste croate a interdit l'alphabet cyrillique utilisé par les serbes de Croatie.

Rappelons aussi les décisions précédentes interdisant dans plusieurs régions de l'ouest de l'Ukraine le Parti des Régions (du Président sortant et parti majoritaire aux dernières élections !) et le Parti communiste (Opposé aux deux blocs et qui réalise 14,5 % des voix nationalement !). Depuis, plusieurs sièges régionaux de ces deux partis ont été saccagés et la siège national du PC à Kiev a été également saccagé.

    Ukraine---Rostislav-Vasilko--KPU-Lviv.jpgPire, le responsable du PC sur l'importante commune de Lviv, Rostislav Vasilko, a été torturé en place publique par des militants d'euromaïdan, sa femme, ses enfants et sa mère menacés de mort !

Enfin, notons le pillage et l'incendie de la maison du président national du PC ukrainien, Petr Simonenko, dans une commune proche de Kiev. 

Ce tableau est terrible.

Depuis des mois, les opposants au gouvernement en place multipliaient les actes de violence, encouragés par un gouvernement incapable d'en appeler au suffrage universel et qui utilisait, lui aussi, la violence.

La tension en Ukraine, attisée et légitimée par l'Occident, amène désormais ce pays au bord de l'explosion entre Régions ukrainophones et régions russophones, sans qu'on puisse dire ce que deviendront les ukrainiens qui refusent de choisir un camp plutôt que l'autre. C'est un scénario à la yougoslave qui se prépare.

Le gouvernement français et, avec lui, l'Union européenne, doivent cesser leur jeu partisan en faveur d'un nouveau pouvoir ukrainien qui n'est ni légitime, ni démocrate !

L'Ukraine est devenu le terrain de jeu d'une confrontation entre le lobby capitaliste occidental, Européens et Etatsunien, contre le lobby capitaliste russe. Une guerre froide d'un nouveau genre.

Pour l'heure, la seule force politique en Ukraine qui manifeste sa volonté d'unité nationale mais aussi d'indépendance face aux deux blocs, c'est le Parti communiste. L'importante vague d'adhésion actuelle au KPU montre que les ukrainiens voient en lui un recours. Les néo-fascistes l'ont bien compris.

Puissent les ukrainiens être capables de déjouer le piège néofascistes et puissent nos gouvernants prendre conscience du danger qu'il font courir non seulement aux ukrainiens mais aussi à tous les peuples d'Europe !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires

vera 07/04/2014 22:34


Je ne suis pas communiste. Mais j'ai de la famille à Odessa (Ukraine du sud), et je m'inquiète pour elle, pour tous ces russophones et ukraiphones.


Enfin un site dans lequel on dit la vérité de ce qui se passe vraiment là-bas actuellement !


J'ai envie de crier : "Honte à l'OTAN" !

Solidaire 08/04/2014 16:28



Croyez-bien que nous sommes de tous coeurs avec les ukrainiens, qu'ils soient russophones ou ukrainophones, qu'ils penchent vers la Russie ou vers l'Union européenne !


Les expériences passées, en Irak, en Yougoslavie et en Libye, tout comme en Syrie actuellement, démontrent toute la nocivité de l'interventionnisme occidental qui, sous un discours mielleux
autour des "droits de l'homme" ou de la démocratie, se moque des habitants de ses pays.


La position russe n'est pas neutre non plus mais le parti pris de nos médias français est tellement fort qu'ils sombrent dans la propagande pure et simple.


Ici, nous tentons de redonner un éclairage différent, en montrant que les gentils pro-européens ne sont pas forcément ni gentils ni pro-européens, et que les ukrainiens qui se rebellent à l'est
et au sud ne sont pas forcément des marionnettes de Moscou.


Enfin, choix partisan, nous essayons aussi de donner l'opinion des communistes ukrainiens qui avaient pressenti le danger que représentait cet accord d'union avec Bruxelles et exigeaient à
l'automne dernier un référendum. Si Ianoukovitch avait écouté le KPU et son 1,5 millions de pétitions, l'opposition aurait eu beaucoup plus de difficultés pour provoquer ce renversement de
pouvoir !


On ne refait malheureusement pas l'Histoire !