Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:19

aleka avrilLe PC Grec (KKE) sur les élections anticipées : « Pour que le peuple soit en position de force, il faut que le gouvernement qui en sorte soit le plus faible possible ! » 

Communiqué du Parti communiste grec (KKE)

Le secrétaire-général du KKE s'est exprimé lors d'une initiative du parti, place Syntagma, devant le Parlement, mardi 20 mars, pendant que les parties bourgeois votaient au parlement le nouvel accord de prêt, qui vont permettre à la coalition gouvernementale des libéraux de la ND et des sociaux-démocrates du PASOK et à la Troïka d'enchaîner le peuple pour les trente prochaines années.

Des rassemblements similaires du KKE, qui dans leur grande majorité se sont transformées en manifestations de masse, se sont déroulés dans les capitales de toutes les régions et dans d'autres villes du pays. Des milliers de travailleurs y ont pris part, des ouvriers, des travailleurs indépendants et des jeunes. Avec des mots d'ordre tels que : « Non à l'accord de prêt – Nous ne vivrons pas enchaînés ! », « Nous n'accepterons pas cela, nous ne ferons pas un pas en arrière ! », « En avant travailleurs, ripostons, unis comme un seul homme, pour mettre en échec le mémorandum et les patrons ! »

Il convient de rappeler que la campagne électorale a déjà commencé en Grèce en dépit du fait que la date officielle des élections n'a pas encore été annoncée mais été fixée entre le 19 avril et les premières semaines de mai.

A Athènes, la secrétaire-générale du Comité central, Aleka Papariga a souligné dans son discours « que la guerre est totale. Deux stratégies rentrent en conflit : d'une part, la stratégie des intérêts du capital et d'autre part, celle qui représente les intérêts de la classe ouvrière et des pauvres travailleurs indépendants des villes et des champs (…) Ce qui fera la différence dans cette bataille électorale, ce sera les voix que recevra le KKE. Car, c'est seulement ainsi que le véritable message du peuple sera entendu, que les terroristes de la réaction auront peur, ainsi que tous ceux qui sont prêts à collaborer au moment opportun (…)

Le gouvernement Papademos et les partenaires de la ND et du PASOK se voient confier la tâche, avant la tenue des élections, d’œuvrer à la mise en place de toutes les nouvelles mesures brutales qui ont été adoptées, mais aussi d'en adopter de nouvelles.

Quant à la question qui nous est posée « c'est l'UE ou le chaos », nous répondons : vous semez le chaos, nous aurons le courage de vous donner une bonne leçon avec notre bulletin de vote pour que le décompte soit enclenché, celui de notre libération de toute forme d'exploitation capitaliste et de lien impérialiste. »

Concernant l'Accord de prêt, la secrétaire-générale du KKE l'a évoqué sous ces termes : « Il constitue avec le PSI, l'ancien et le nouveau mémorandum, le premier acte d'une tragédie qui en compte plusieurs, qui serait censée durer jusqu'en 2042, dans le cadre d'une offensive qui s'intensifiera à long-terme, mois par mois, trimestre par trimestre, contre les forces populaires, les travailleurs, les couches populaires pauvres des villes et des champs. Une offensive unitaire, une riposte unitaire, un pour tous et tous pour un. »

Concernant la re-négociation de la dette et les mesures qui ont été prises, ce que tous les partis bourgeois et opportunistes rabâchent, Aleka Papariga a posé la question suivante, Comment vont-ils allier l'amélioration des conditions de vie des travailleurs avec le respect de ce qui a été convenu ? Et elle a ajouté :« Évidemment qu'ils ne négocient pas pour le bien des travailleurs. Ils négocient plus ou moins pour telle ou telle fraction du capital, selon les rapports de force internes et l'expansion des marchés internationaux. De telles négociations seront menées par les leaders des partis bourgeois et opportunistes. Disons qu'ils ont les moyens de négocier bien qu'ils n'obtiendront rien des moyens dont ils disposent.

La compétitivité, c'est un course où chaque pays n'est le vainqueur que si il prend un maximum de mesures anti-ouvrières. La compétitivité n'est rien d'autre qu'une course qui va creuser les inégalités. En tout cas, ils parlent de plus en plus des pays des Balkans, d'Europe de l'Est, du nord et du sud. Il ne s'agit pas de géographie, c'est une question de classe.

Qu'ont à dire les partisans de l'UE sur les absurdités qu'ils nous ont rabâché pendant toutes ces années ? Tous ceux qui parlaient de convergence, de solidarité sociale, de développement stable et de prospérité, qu'ont-ils à dire maintenant ? Même certains radicaux de gauche trouvent commode d'expliquer les inégalités et les relations inégales en termes moraux, sans références politiques ni de classe. Car cela leur convient de tromper le peuple, en lui faisant croire qu'il y a une solution dans le système, qu'il existe un capitalisme à visage humain et un autre inhumain. Certains ne dirigent leurs attaques que vers la Troïka, car elle nous priverait de notre souveraineté nationale, comme si la Troïka était autonome, qu'elle planait au-dessus de l'UE, du FMI et de la BCE. La ratification du Traité de Maastricht et l'engagement que nous resterions dans l'UE quoi qu'il arrive légitime la Troïka (…) L'entrée dans l'UE impérialiste, l'UE des États capitalistes, cela signifie l'acceptation de l'inégalité, de la concurrence la plus rude au sein de cette alliance prédatrice, ainsi que les décisions qu'à chaque moment les pays capitalistes les plus puissants dans la chaîne impérialiste prendront dedans ou en dehors de l'UE », voilà ce qu'a fait observer la secrétaire-générale du parti.

Aleka Papariga a conclu ainsi : « Nous ne cachons pas au peuple qu'il ne suffira pas de mieux se défendre ou de mieux contre-attaquer. La lutte doit être menée jusqu'au bout, jusqu'au pouvoir ouvrier, jusqu'au retrait de l'UE avec socialisation, planification à l'échelle nationale, contrôle populaire et ouvrier et annulation unilatérale de la dette. Bien sûr, personne ne vote pour le pouvoir ouvrier sur un bulletin de vote, par conséquent un accord plein et entier sur nos positions n'est pas nécessaire, toutefois le peuple doit voter pour faire converger cette force et ces expériences afin d'empêcher de nouvelles tragédies, de lutter pour ce qui leur appartient à eux et à leurs enfants »

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires