Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 08:13

    Nous publions aujourd'hui une tribune de Jean Ortiz, universitaire communiste d'origine espagnole, grand connaisseur de ce pays.

La situation économique tragique de l'Espagne, proche de celle de la Grèce, a permis aux Espagnols d'ouvrir les yeux sur la réalité d'une société entièrement aux mains de quelques grandes fortunes. Les fortes baisses du Parti socialiste (PSOE) et de la droite (PP : Parti Populaire) aux élections européennes se sont accompagnées d'une poussée abstentionniste et de la gauche radicale (Izquierda Unida) menée par le Parti communiste d'Espagne (PCE), signes d'un rejet de la classe politique traditionnelle.

On parle là-bas de PPSOE, acronyme du PP et du PSOE, pour désigner cette fausse alternance qui mène l'Espagne depuis la transition "démocratique" de 1978, deux ans après la mort du dictateur fasciste Franco, grand allié des Etats-Unis.

L'abdication de Juan-Carlos, roi désigné par Franco, n'est pas due à un hasard du calendrier mais bien à un rejet populaire de ce système hérité du franquisme et d'une monarchie qui multiplie les scandales alors que le peupe s'enfonce dans la misère.

Les médias français relaient la succession dynastique comme un conte de fée alors que des manifestations monstres ont rassemblé l'Espagne républicaine dans les jours qui ont suivi l'abdication de Juan-Carlos.

Cet événement révèle deux choses :

- la démocratie à l'occidentale n'est qu'une démocratie de façade puisqu'on impose au peuple ses dirigeants, ce que comprennent aussi beaucoup de Français, de manière confuse, en s'abstenant ;

- les médias français traitent les sujets d'actualité étrangère (mais pas que eux) de manière orientée, pour nous faire gober le message du système : rien ne doit changer !  

Solidaire


"Alors que 62% des Espagnols se prononcent pour un référendum entre monarchie et république, le PPSOE a rejeté de l'ordre du jour des Cortes une proposition de loi en ce sens, déposée par Izquierda Unida.

Le parti unique espagnol, le PPSOE, bras politique de la confédération patronale (la CEOE) vient d'approuver la "loi d'abdication", "organique", sur mesure, pour verrouiller la succession royale par un véritable coup de force après de répugnantes manœuvres : 299 voix pour, 19 contre (IU et ERC), 23 abstentions. Ah! elle est belle, leur démocratie occidentale! Relevons la tête lorsqu'ils s'acharnent contre Cuba; le Venezuela... Ne jouons pas les autruches lorsqu'ils s'érigent en donneurs de leçons.

Alors que 62% des Espagnols se prononcent pour un référendum entre monarchie et république, le PPSOE a rejeté de l'ordre du jour des Cortes une proposition de loi en ce sens, déposée par Izquierda Unida. Il faut passer en force, et rapidement, pour éviter tout débat sur la forme de l'Etat. Comme Franco le disait en 1969, "la situation est verrouillée, bien verrouillée".

Les uns et les autres s'accrochent aux pactes rances de la transition, totalement caducs, qu'ils nous resservent aujourd'hui, mais le peuple espagnol n'en veut plus; il attend une alternative politique stable, crédible, large, radicale. C'est le défi devant lequel se trouvent toutes les forces de la gauche de transformation sociale. Le PSOE s'enfonce dans la crise; des sections de bases et les jeunes se prononcent pour la république. L'opération "sauvetage de la monarchie" ne sert qu'à gagner du temps. L'exigence d'un processus constituant en tant que seule réponse à la gravité de la situation du pays prend de l'ampleur. Une nouvelle Espagne est en marche. "

Tribune de Jean Ortiz
http://humanite.fr/couronnement-dun-nouveau-roi-le-ppsoe-544399#sthash.tuXmVMAl.dpufPPSOE.jpg

       "A vos ordres mon Capital !"

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires