Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 14:01

Malgré des choix européens à son service exclusif, l'Allemagne est elle aussi sur le point d'entrer en récession.

Après une croissance en recul de 0,2% au deuxième semestre, le troisième trimestre s'annonce tout aussi difficile. Au point que certains économistes envisagent désormais une récession en Allemagne, ce qui serait un choc pour le pays le plus puissant d'Europe, toujours prompt à donner des leçons de bonne gestion à ses voisins.

C'est l'industrie allemande, la plus forte d'Europe, qui plonge. La production industrielle a baissé de 4% sur un mois en août, sa plus forte baisse depuis janvier 2009.

Si la production plonge, c'est à cause des commandes à l'industrie, en recul de 5,7%. « La conjoncture industrielle traverse actuellement une phase de faiblesse », reconnaît le ministère allemand de l'Économie, qui refuse de s'alarmer. Pourtant, la production de biens d'équipement a dévissé de 8,8% et la production automobile de 25,4% !

Avec des obligations de travail pour les chômeurs, à des salaires frôlant parfois l'esclavagisme, le taux de chômage est toujours historiquement bas, à 6,7%. Pourtant, malgré ce système pénalisant pour les chômeurs, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté au mois de septembre : 12.000 chômeurs supplémentaires alors que les analystes s'attendaient à une baisse d'environ 2000 personnes.

En clair, l'économie allemande connait un sacré coup de froid !

Depuis des mois, on voit partout en Europe François Hollande supplier l'Allemagne et sa chancelière quémander un changement de politique monétaire de l'Union européenne. Finalement, ce n'est ni le poids de la France, ni la force de conviction de notre Président qui vont faire changer d'avis les décideurs économiques allemands mais, peut-être, la réalité économique ? Peut-être...

En tout cas, l'Union européenne est montrée du doigt au niveau mondial comme étant le membre malade de l'économie planétaire. Même le FMI y va de sa critique. C'est pour dire !

Avec une Europe du sud qui souffre toujours de la crise capitaliste que l'on fait payer aux populations de ces pays, le reste de l'Europe n'est pas non plus particulièrement en grande forme. C'est le cas de la France.

Alors, pourquoi nos gouvernements et le super gouvernement de Bruxelles s'obstinent-ils à poursuivre des politiques qui sont partout en échec ?

Comme en France, la réponse est à chercher dans les super-profits qu'accumulent les plus grandes entreprises européennes, les géants du capitalisme capables de jouer la carte de la délocalisation de l'emploi et de l'optimisation fiscale, terme diplomatique pour couvrir des méthodes permettant aux multinationales de payer un minimum d'impôts.

Autant la politique de Bruxelles est dictée par Berlin, autant les politiques de chacun des états européens sont dictées par leurs places financières respectives.

Au final, cette Europe de la crise et de la récession est une machine à reprendre du pouvoir d'achat et des acquis sociaux aux travailleurs d'Europe pour permettre aux actionnaires et aux banques d'augmenter toujours plus le rendement de leurs placements. Croissance et plein emploi ne sont pas des objectifs réels, seulement des propos de campagne destinés à convaincre les travailleurs, salariés ou indépendants, qu'ils doivent accepter de ce sacrifier pour espérer, un jour prochain, peut-être, retrouver un peu de pouvoir d'achat et des miettes de croissance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires