Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 09:34

Vincent PEILLON annonçait hier la création de 40 000 postes dans l'Education nationale dès la rentrée 2013.

Pendant que certains socialistes considèrent le vote des étrangers aux élections locales comme la priorité des priorités et que Manuel VALLS, dans le sillage de Brice HORTEFEUER, chasse le Rrom, le ministre de l'Education nationale semble en passe d'inverser les efforts permanents de destruction de l'école publique menés depuis dix ans par la droite.

Il s'agit là enfin d'une orientation sociale dans un gouvernement qui a bien du mal à sortir de l'ornière de l'austérité et de la pensée unique libérale.

Sur les 40 000 postes annoncés par Vincent PEILLON, en fait, seuls 18 000 sont de véritables créations. 22 000 correspondent à des remplacements de départs en retraite.

On voit déjà l'aspect démagogique de COPE et de l'UMP sur la question, hurlant aux dépenses qu'engendreraient 40 000 créations de postes alors qu'il n'y en a, de fait, que 18 000 !

Pour rester sur l'UMP, il est d'ailleurs amusant de voir Jean-François COPE tendre le bâton pour se faire battre en parlant de caisses de l'état qui sont vides. Rappelons-nous que c'était lui et son camp qui étaient aux affaires il y a à peine plus de trois mois !

Si les caisses sont vides, c'est bien parce que l'UMP les a vidé ! Un aveu bien involontaire.

Et, dans la même veine, quand COPE affirme que ces recrutements, "en année pleine, à la fin du quinquennat, ça veut dire 7 milliards (d'euros) de plus par an, sans compter que la carrière d'un professeur, c'est 40 ans plus la retraite", l'ancien ministre sarkozyste soutient l'idée que l'austérité et l'absence d'argent et d'investissements de l'Etat, c'est pour au moins 40 ans !

Et oui ! Si dans 40 ans on ne peut pas payer les retraites de ces enseignants, c'est que la situation de notre économie et des comptes de l'Etat ne se sera pas améliorée ! Bel avenir pour les générations futures que nous promet la droite ! Avec ça, ils vont nous faire rêver !...

C'est vrai que l'UMP va voter en bloc pour le Traité européen signé par Sarkozy et Merkel et qui prévoit une austérité d'acier pour les siècles à venir ! Cet avenir de restrictions est en cohérence avec leur vision de l'Europe.

Pour en revenir à nos moutons, ou plus exactement, à nos créations de postes, la question est de savoir si elles sont nécessaires ?

En cinq ans de sarkozysme, ce pilier de la République et de la citoyenneté que constitue l'Education nationale a perdu plus de 60 000 membres, enseignants pour la plupart. Cette rentrée s'est encore traduite par 13 000 suppressions de postes supplémentaires, la gouvernement AYRAULT ayant juste recréé 1 000 postes pour cette rentrée sur les 14 000 qui devaient disparaître.

Ce sont donc, en fait, 22 000 postes qui seraient créés dans une Education nationale qui a perdu 73 000 postes en cinq ans. Autant dire qu'on est loin d'un retour aux effectifs d'encadrement des années 2 000.

Entre temps, les effectifs scolaires continuent de croître globalement, un coup en primaire, un coup en secondaire. Et quand un collège de 500 élèves "perd" 10 élèves à la rentrée suivante, doit-on, peut-on supprimer d'office un enseignant ? Et lequel ? Un prof de math ? Un prof de français ? Un prof d'anglais ?...

Le discours simpliste qui consiste à affirmer que les effectifs enseignants doivent suivre les effectifs d'élèves ne tient pas dans la réalité.

Le résultat du massacre des effectifs de l'Education nationale, c'est le nombre incroyable de fermetures de classes en primaire enregistrées ces cinq dernières années. On les compte par dizaines dans l'Eure.

Autres conséquences, le manque d'encadrants pour les enfants en difficultés, plus de 5 000 enfants handicapés qui n'ont pas effectué leur rentrée en septembre faute d'encadrement, des classes sans enseignants (285 rien qu'en primaire en Seine-Saint-Denis !) et des professeurs non remplacés en cas de maladie par manque d'effectifs de remplaçants.

Qui trinque ? Les enfants à coup sûr !

Les enfants des milieux populaires essentiellement. Les autres ont des parents suffisamment fortunés pour les placer dans des institutions privées pour qu'ils finissent à HEC, Polytech' ou Sciences Po.

Plus généralement, puisque notre monde navigue désormais dans un monde de technologies en constante évolutions, notre pays doit absolument assurer une bonne formation à sa jeunesse pour continuer d'être au niveau des autres puissances économiques.

Après cinq ans de sape de l'Education nationale, le recrutement de milliers d'enseignants dans l'Education nationale n'est pas seulement nécessaire, il est surtout vital pour l'avenir de nos jeunes et l'avenir de notre pays.

Au delà de la création de postes, c'est toute une réflexion sur notre éducation qui est à mener, notamment un effort collectif en faveur d'une recherche publique renforcée et d'une gratuité des études pour permettre aux enfants de toutes les catégories sociales de pouvoir développer leur potentiel.

Bien loin du modèle anglo-saxon prôné par la droite, avec quelques filières d'élite réservées aux enfants des classes bourgeoises et une éducation de masse dégradée, notre pays doit proposer une éducation de qualité pour tous, permettant à nos jeunes de développer leurs compétences au bénéfice de notre pays, de sa recherche et de l'excellence de son économie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires