Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 14:42

Alors qu'Arnaud Montebourg parlait la semaine dernière d'une nationalisation temporaire de Arcellor-Mittal Florange, le gouvernement a finalement signé avec le groupe indien un accord en net recul, laissant un doute sur l'avenir du site sidérurgique lorrain.

C'est le sentiment partagé autant par les salariés d'Arcellor que par leurs syndicats, nationalement et localement : l'accord avec Mittal laisse encore au groupe indien la maîtrise de la situation et la possibilité de mener en bateau l'état et les salariés. C'est que l'expérience de Gandrange ou des salariés liégeois de Mittal ne plaide pas en faveur de ce plan ! Dans ces deux cas, Mittal s'était engagé à investir en faveur de ces sites avant, finalement, de ne rien verser et de fermer ces sites !

Bernard Thibault, pour la CGT, a fait un parallèle entre le refus du gouvernement de nationaliser temporairement Florange et le crédit d'impôt pour les entreprises en relevant que "Cela ne semble choquer personne qu'en période de pénurie de finances publiques, on consacre 20 milliards d'argent public supplémentaires aux entreprises privées sans contrôle, sans objectif de création d'emplois. Par contre, dès lors que Mme Parisot fait la grosse voix pour s'opposer au principe même d'une hypothétique nationalisation, cela semble poser problème".

Il y a effectivement dans l'attitude du gouvernement au mieux une certaine fatalité à laisser les patrons dicter leur loi, au pire une certaine complaisance.

Cette proposition de nationaliser "temporairement" Florange, c'est l'Eure qui en a eut la primauté au travers du dossier M-real.

C'est Jacky Hénin, député européen communiste, qui a en premier suggérer de nationaliser le site le temps de trouver un repreneur lors de sa visite aux salariés de la papeterie en lutte pour sauver leur entreprise et leurs emplois. C'était en novembre 2011 !

Les salariés et les membres du comité de défense mené par Gaëtan Levitre, maire et conseiller général communiste, ont été raillés pour cette idée avant qu'elle ne s'impose et que le projet ne soit mené à bien. Aujourd'hui, la reprise de la papeterie euroise par l'Etablissement Public Foncier de Normandie est en bonne voie et deux repreneurs permettront de sauver 260 emplois à la papeterie et une quarantaine pour la création d'une chaudière biomasse sur le site !

Ce qui est possible à Alizay est possible pour Pétroplus comme pour Arcellor-Florange !

La déballonade gouvernementale est signe d'un manque de courage à défendre l'emploi industriel.

L'action d'Arnaud Montebourg s'est engluée dans le marais idéologique social-libéral dans lequel est englué le parti socialiste aujourd'hui, entre fatalité et soumission aux marchés financiers.

Les salariés d'Arcellor à Florange ne doivent pas baisser les bras ! Leur combat a pris du retard mais il peut être encore victorieux à condition de rester mobilisés et de s'appuyer sur la seule force politique qui défende avec conviction l'emploi industrielle, parce qu'elle défend la classe ouvrière et les travailleurs en général : le Parti communiste.

Nos camarades et élus lorrains, comme le PCF nationalement, sont au côté des sidérurgistes, comme les militants et élus communistes hauts-normands ont été et sont encore au côté des M-real et des Pétroplus !

L'exemple d'Alizay et de sa papeterie montre que la lutte paie.

Alors, camarades de Florange : ne baissez pas les bras ! La lutte continue !

Les communiste de Saint André et ceux de l'Eure sont avec vous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires

Eric RUIZ 06/12/2012 13:48


L'exigence de nationalisation défendue jeudi dernier, pour le PCF, par son secrétaire national, Pierre Laurent, reprend de l'actualité avec l'annonce ce matin de l'abandon du projet ULCOS de
fixation du CO2 atmosphérique.


Il serait temps que ce gouvernement et sa majorité remettent les pieds sur terre : s'ils se contentent de brasser du vent, c'est eux qui seront balayés par les électeurs, comme leurs confrères
grecs ou espagnols.

Solidaire 06/12/2012 14:01



On voit à quel point les salariés sont créatifs : chaudière biomasse et désencrage pour la papeterie d'Alizay, recyclage des voitures chez Renault-Sandouville, fixation du CO2 atmosphérique chez
Arcellor-Florange, ....


Au moment où l'on rediscute du cycle de Doha et que l'on nous reparle du réchauffement climatique, il y a ceux qui parlent d'écologie (EELV, PS) et ceux qui portent des projets écologiques
concrets, durables et économiquent viables (les salariés).


Décidément, si nos élus de gôche continuent de faire la sourde oreille, il va falloir ressortir le slogan communiste "Le pouvoir aux travailleurs" !