Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:11

En forçant les sénateurs de droite à revoter (sous la menace ?), le gouvernement supprime la fonction de Défenseur des enfants en l'intégrant dans une fonction administrative soumise au gouvernement. Il en profite pour supprimer d'autres barrières démocratiques face à l'Etat, la police, les discriminations.

 

Faire revoter devient une spécialité sarkozyste.

 

On avait déjà eu le coup sur le référendum constitutionnel de 2005 où la réponse des français n'avait pas plus à nos "élites". Le parlement avait été appelé à la rescousse par la droite pour imposer le Traité de Lisbonne.

 

Hier, c'est carrément le Sénat qui a été sommé de revoter pour faire disparaître un amendement voté par la gauche et une partie de la droite en faveur du maintien de la fonction de Défenseur(e) des Enfants.

 

Le Parlement souverain et expression de la volonté populaire ? Vaste blague !

 

Par 175 voix contre 160, les sénateurs avaient adopté un amendement (issu des rangs de la droite) sortant le Défenseur des enfants des attributions du nouveau "Défenseur des droits" créé par le gouvernement.

 

En votant cet amendement, les sénateurs ne faisaient que prendre en compte la nécessité de conserver cette fonction, issue de la Charte des Droits de l'Enfant de l'ONU, ratifiée par la France, et qui a conduit 80 pays à créer ce poste.

Dominique Versini, ancienne ministre de  droite et Défenseure des enfants actuelle, défendait bec et ongles l'existence de cette fonction à un moment où l'idéologie sécuritaire transforme l'enfant en délinquant potentiel.

 

Ce choix démocratique n'a pas plu au gouvernement qui redemande un vote.

 

Les sénateurs de droite ont été sommés de se rendre à l'Elysée.

Passage de savon ? Menaces ? Toujours est-il que nos courageux sénateurs de droite ont retourné leur veste.

 

Les sénateurs de gauche, contestant la méthode et sentant l'entourloupe arriver, refusent de voter.

 

Il se trouve alors 174 sénateurs (de droite) pour voter en faveur de la disparition du Défenseur des enfants. 14 sénateurs ont donc subitement changé d'opinion sur la question ! ? ...

 

On notera parmi ces "courageux élus" que deux sénateurs hauts-normands font parti de ceux qui ont cédé aux pressions élyséennes : Hervé Maurey, sénateur-maire de Bernay, et Catherine Morin-Desailly, sénatrice de Seine-Maritime.

 

Outre la pantalonnade démocratique que constitue ce moment de lâcheté parlementaire avec retournement de veste, le plus triste est de voir disparaître plusieurs garde-fous démocratiques qui protègent les citoyens face aux institutions ou qui défendent les plus fragiles face à l'injustice.

 

Ainsi disparaissent le Défenseur des enfants, mais également le Médiateur de la République (qui intervient lorsqu'un différent existe entre un simple citoyen et une institution publique) et la HALDE (Lutte contre les discriminations).

 

Tout ces intervenants indépendants et assistés de commissions seront remplacés par un "Défenseur des droits", unique et omniscient (comme notre vénéré Président ?), qui sera nommé par le Premier ministre.

Un pantin au service du gouvernement révocable à tout moment.

 

Cette mascarade démocratique au Sénat démontre la soumission des élus parlementaires au pouvoir central et laissera les enfants, les citoyens et les victimes de discrimination sans représentants indépendants face à la justice et face à l'Etat.

 

La démocratie recule encore un peu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires