Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 10:17

Le discours présidentiel de François Hollande, le 31 décembre dernier, aurait aussi bien pu être prononcé par un Nicolas Sarkozy.

Il est loin le discours du Bourget et les engagements de gauche du candidat Hollande début 2012 ! Au diable la guerre à la finance, ennemi déclaré de François Hollande !

Certaines mauvaises langues, dont nous sommes probablement, analysent désormais ce discours du Bourget comme la volonté du Parti socialiste et de son candidat de limiter la poussée que connaissait Jean-Luc Mélenchon dans les sondages à cette époque. De 5 à 6 % en septembre 2011, le candidat du Front de gauche avait passé les 8 % en janvier et les 10 % quelques semaines plus tard avant de tutoyer la barre des 15 % à quelques semaines du premier tour.

Avec 11,10 % pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l'élection présidentielle, on peut imaginer que la campagne du candidat Hollande, teintée de quelques accents de gauche radicale, aura permis d'enrayer la dynamique du Front de Gauche et de récupérer une partie des voix qui devaient se porter sur le candidat Mélenchon.

Il ne s'agit pas d'une vue de l'esprit mais d'une réalité que les militants communistes ont constaté. Nous avons rencontré, le lendemain du premier tour, un certain nombre d'électeurs favorables au candidat Front de gauche qui avaient fait le choix d'un "vote utile" pour le candidat socialiste, un argument lourdement utilisé durant la campagne présidentielle sur une hypothétique absence de candidat de "gauche" au second tour de l'élection, comme en 2002.

On voit le résultat ! C'est aujourd'hui François Hollande qui revendique la "France forte", thème de campagne de Nicolas Sarkozy lors des Présidentielles ! De quoi semer le doute sur la personne qui passait à l'écran le 31 décembre dernier !...

Car, côté contenu, c'est un engagement ferme de continuer la politique actuelle qu'a pris le Président de la République. En clair : toujours plus d'austérité et de réduction des dépenses publiques, donc des services publics ! Toujours plus de cadeaux aux entreprises, de réduction des cotisations sociales au détriment des acquis sociaux des travailleurs !

C'est ainsi que François Hollande a dénoncé les fraudeurs sociaux du côté des bénéficiaires mais n'a pas parlé des fraudeurs sociaux du coté des patrons et encore moins de la fraude fiscale et de l'évasion fiscale des entreprises et des grandes fortunes ! Or, si la fraude aux aides sociales par des usagers représente 3 à 4 milliards d'euros par an, celle des entreprises représente le triple et la fraude fiscale entre 70 et 100 milliards d'euros par an, selon l'Europe !

La presse comme le MEDEF ne s'y trompent pas et notent ses engagements en faveur des milieux "économiques" (la fameuse "finance" contre laquelle devait lutter Hollande !). Ainsi, l'Express, journal de droite, considère François Hollande comme "l’ami des patrons" tandis que Rue 89 le présente comme "héros du Medef". Ce que ne dément pas le patron des patrons, Pierre Gattaz, qui se déclare "satisfait" de la proposition de "pacte de responsabilité" faite par François Hollande, et affirme que le Medef "jouera le jeu", y voyant "un cap qui (nous) va bien".

On le comprend ! Avec un nouveau nouveau plan de baisse des cotisations patronales et de la fiscalité des entreprises… en échange d’embauches, on retrouve le bon vieux schéma libéral qui nous annonce depuis trente ans une relance de l'embauche à grand coup de cadeaux aux entreprises. On voit le résultat !

La députée socialiste et ex-membre du gouvernement Delphine Batho s'inquiète que personne au PS ne dénonce la "dérive sociale-libérale" du chef de l'Etat depuis son accession au trône présidentiel. C'est notamment le cas de l'aile-gauche du PS, Hamon ou Montebourg en tête.

Autant dire que l'opposition de gauche au sein du PS a été soit euthanasiée, soit constitue une opposition de façade. Qu'est-ce qui serait le pire des deux ?

Ce qui est sûr, c'est que la dynamique du Front de Gauche de 2012 aura eu le mérite d'obliger le PS à faire la course à gauche lors des élections Présidentielles et Législatives.

La trahison des engagements du candidat Hollande et des députés socialistes et écologistes pris lors de la campagne électorale doit amener les électeurs de gauche, ceux qui ont voté Mélenchon mais aussi ceux qui ont voté Hollande en croyant sincèrement aux engagements de celui-ci, à s'engager fortement pour des programmes politiques et des actions de terrain portés par les forces de rupture avec le libéralisme politique.

Le potentiel électoral de la gauche de transformation sociale dépasse très largement les 11 % de Mélenchon en avril 2012 et les quelques pourcents de l'extrême-gauche si se mobilisent les électeurs de gauche qui ont choisi Hollande et les socialistes en mai et juin dernier.

2014, ce sera l'année du renouvellement des équipes municipales et également l'année du renouvellement des députés français au Parlement européen. Les électeurs de gauche auront deux fois la possibilité de mettre clairement un coup de pied dans cette fourmilière libérale qui ruine la France au profit des multinationales.

A gauche, en 2014, le seul vote utile sera celui en faveur des candidats et listes soutenus par le Parti communiste et le Front de gauche !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires