Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 10:30

13 ou 14 % dans les sondages, d'accord ! mais qui sont ces électeurs qui choisissent le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon ?

Une étude de l'IFOP parue dans "l'Humanité" permet de faire un portrait type du sympathisant du Front de Gauche. Ce serait plutôt un homme habitant en région parisienne, salarié du public.

Son âge ? Moins de 24 ans ou alors entre 50 ans et la retraite !

Son métier ? Ouvrier, plutôt "non qualifié", ou alors profession intermédiaire (technicien au sens large) ou cadre dans la fonction publique.

Pour arriver à ce portrait, il suffit de comparer les chiffres de l'étude de l'IFOP par catégorie et de les comparer aux sondages qui donnent actuellement  13 % à Jean-Luc Mélenchon.

On voit ainsi que le FdG rassemblerait 16 % des 18-24 ans et 17 % des 50-64 ans mais seulement 9 % des plus de 65 ans. Le vote Mélenchon et FdG est donc d'abord un vote de gens en activité, notamment jeunes.

Il réalise ses meilleurs "scores" chez les ouvriers "non qualifiés" (20 %) et "qualifiés" (15 %), chez les professions intermédiaires (19 %) et cadres de la fonction publique (17 %), chez les administratifs, commerciaux, techniciens et agents de maîtrise du privé (15 %) et chez les employés (15 %). Par contre, il ne réunit que 9 % du vote des cadres du privé et 8 % des personnels des services aux particuliers (de l'assistante maternelle au coiffeur).

L'électeur Front de gauche est plutôt un homme (15 %) qu'une femme (12 %) mais, sur ce point, l'écart est faible.

17 % des habitants de l'agglomération parisienne s'apprêtent à voter pour lui contre seulement 11 % des habitants des communes rurales.

Au delà des chiffres, ce que montre cette étude, c'est que le vote Front de Gauche rassemble essentiellement des travailleurs salariés confrontés aux dégâts du libéralisme et de la déréglementation sociale : salariés de la Fonction Publique dont l'entreprise se dégrade par manques d'effectifs et de moyens, jeunes en situation de précarité ou en recherche d'emplois, salariés plus âgés qui voient la retraite s'éloigner, etc.

Ce qui est intéressant, c'est qu'une étude du même institut, en février, montrait des résultats forcément inférieurs puisque Jean-Luc Mélenchon n'était crédité que de 8 ou 9 % à l'époque.

En moins de deux mois, le vote Front de gauche a gagné 10 points chez les ouvriers non qualifiés et chez les employés, 9 points chez les cadres de la Fonction Publique. Il semble bien que le travail de conviction autour des salaires, de la réindustrialisation et du développement des services publics commence à toucher en profondeur ceux qui ont tout intérêt à voir se développer la force politique qui défend réellement une politique de croissance des salaires et de l'emploi.

Dernière chose : seuls 8 % des électerus de Ségolène Royal en 2007 s'apprêtent à voter Jean-Luc Mélenchon. En clair, le Front de Gauche n'attire qu'une petite partie de l'électorat socialiste de 2007. Il convainc de nouveaux électeurs venus de l'abstention, de l'extrême-gauche, voir des ouvriers qui comprennent le mensonge Front National.

Si le candidat socialiste patine ou régresse, il ne doit s'en prendre qu'à lui-même ! C'est ce que traduit ce chiffre.

Car, côté programme, le Front de Gauche propose un programme cohérent et offensif contre le grand Capital et la spéculation financière, un programme qui répond aux attentes des travailleurs sur les questions de lutte contre le chômage, de pouvoir d'achat des salariés et retraités, de lutte contre la précarité, pour l'éducation, la santé et les services publics.

Le Front de Gauche, suscite de réels espoirs chez tout ceux qui avaient fini par croire au message des médias sur la fatalité de la crise et du chômage.

Il reste encore quelques semaines pour que s'ouvrent de nouveaux yeux et que se dressent de nouveaux poings !

Tous ensemble, prenons le pouvoir pour reprendre notre destin en main !

Partager cet article

Repost 0

commentaires