Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 09:07

Plus propre que tout le monde, plus blanc que blanc, on allait voir ce qu'on allait voir avec le FN aux manettes !

Ce que l'on voit, c'est un parti qui gère les communes en appliquant son idéologie sectaire et raciste et dont les élus se servent du système, comme ceux qu'ils dénonçaient auparavant.

100 % de cumulards chez les sénateurs FN : un record !

La télé se félicite de l'élection de deux sénateurs FN dimanche dernier.

C'est pourtant l'occasion de rappeler au FN qu'il est officiellement sensé être opposé au cumul des mandats !

Ainsi :

  • David Rachline est maire de Fréjus et conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, poste qu'il indique vouloir abandonner - (il n'a pas vraiment le choix : la loi le lui impose). Il restera donc maire d'une commune de 50 000 habitants.
  • Quant à Stéphane Ravier, il est maire du 7e secteur de Marseille (150 000 habitants) et également conseiller régional.

Sur le cumul des mandats, l'extrême-droite avait été assez claire. Dans un communiqué, le 9 juillet 2013, les deux députés FN, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard (qui avaient voté pour l'interdiction du cumul des mandats, début 2014), expliquaient que : « Voter la loi et contrôler l'action du gouvernement sont des tâches solennelles et lourdes qui ne sauraient se contenter d'élus à temps partiel accaparés par ailleurs par un mandat de maire ou la présidence d'un conseil général ou régional. »

Un an après, deux maires de grandes villes sont élus sénateurs FN.

L'excuse, c'est qu'on ne peut pas laisser une grande ville que l'on vient de conquérir car... patati et patata ! Langue de bois politicarde qui cache mal le fait que le FN fait finalement exactement comme ceux du "système" qu'il dit combattre.

Hausse des indemnités

Moins d'un mois après son élection, Joris Hébrard, amire FN du Pontet, a fait voter en conseil municipal une hausse de 44% de son propre salaire. Selon La Provence, l'édile touchera désormais 3.281€ euros brut par mois.

Pour ses adjoints, c'est 9 % de plus ! Moins que lui mais beaucoup plus que les salaires, le RSA ou les allocations familiales !

Faut bien se servir dans la gamelle ! Comme les autres ?

De son côté, Fabien Engelmann, maire d'extrême-droite de Hayange, a bien du mal avec son équipe qui s'est récemment déchirée. Le voilà sous enquête pour des malversations de ses comptes de campagne ! C'est pas encore les sommes de Sarkozy mais c'est un début prometteur !

Vive le social ? Pas vraiment !

Le conseil municipal du Pontet, commune du Vaucluse conquise par le Front national aux élections de mars dernier, a décidé le mercredi 25 juin la suppression de la gratuité totale de la cantine scolaire pour les enfants des familles les plus démunies dans cette ville de 17.000 habitants. Une idée pour faire des économies... sur le dos des plus démunis ! Comme n'importe qu'elle parti de droite, finalement !

Le maire de Fréjus, lui, a décidé de fermer les centres sociaux qui servent pourtant à des milliers de ses administrés. L'excuse : les responsables de ces centres seraient "socialistes". Ce que démentent les personnes concernées.

Il s'agit donc d'une démarche politique, d'une élimination de personnes considérées comme opposées à l'idéologie frontiste. Le FN va t-il se plaindre désormais si l'un de ses proches est écarté dans une municipalité PS ou UMP ? En tout cas, l'ancienne municipalité UMP n'était pas dérangée par la sensibilité politique de ces responsables sociaux !

Chasse aux sorcières

Ce que dénote le cas de Fréjus, c'est qu'il ne fait pas bon être opposé politiquement au FN dans les mairies sous son contrôle ! D'ailleurs, David Rachline rejette les supposés socialistes des centres sociaux de Fréjus car le PS ne serait pas "représentatif" des habitants de Fréjus au regard des résultats électoraux des Européennes !

Conception inquiétante de la vie communale qui voudrait que seuls les grands partis (localement) puissent avoir des cadres dans les associations et structures sociales d'une commune ! Et, de préférence, on l'aura compris, il vaut mieux être proche du FN !

D'ailleurs, les syndicats de salariés ont du mourron à se faire car partout où passe le FN, ce sont eux les premiers à subir des purges : locaux repris, responsables écartés, subventions supprimées,... il ne fait pas bon défendre les salariés en régime d'extrême-droite ! Cela a côuté la vie à un responsable FO d'Orange : c'était en 1996 dans le bureau du maire Jacques Bompard.

On pourrait multiplier les exemples de haine contre toute forme d'opposition, comme à Hénin-Beaumont où la Ligue des Droits de l'Homme a été chassée de son local à peine le FN élu.

On pourrait également parler de l'abandon de la participation de la commune du Pontet au Téléthon, initiative certainement jugée gauchiste, anti-nationale ou pro-immigration ?

Et puis, n'oublions pas Villers-Cotterêts où le nouveau maire (FN) a refusé de commémorer l'abolition de l'esclavage ! Symbolique.

Comment être étonnés de ce premier et court bilan de l'extrême-droite aux manettes de communes ?

Les expériences précédentes de Toulon, Orange ou Vitrolles, avaient fini assez mal.

A moins qu'il ne s'agisse d'une technique de sabotage de l'intérieur ? Le Front National étant pour la suppression des fonctionnaires territoriaux, le sabordage des mairies qu'il contrôle est peut-être une stratégie ?

En tout cas, autant pour le bien-être des habitants que pour la vie démocratique de la commune, l'arrivée aux affaires d'équipes frontistes donne déjà dans le nauséabond.

La gestion FN des communes est le reflet de ce que deviendrait la France si Marine Le Pen prenait le pouvoir : une zone de non-droit pour les droits des salariés et les libertés syndicales, un pays où toute forme d'opposition serait en sursis, où les solidarités seraient en danger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires