Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 13:42

Les médias français semblent curieusement ouvrir les yeux sur la cruauté d'un conflit inégal entre un état moderne à l'économie florissante et doté d'une puissante armée, Israël, et un confetti surpeuplé, à l'économie sous perfusion et sans armée, la Bande de Gaza.

Quoi que l'on pense des provocations du Hamas, le traitement médiatique de la guerre à Gaza, au début du conflit, laissait perler le sentiment d'une égalité entre les deux camps en opposition, palestiniens et israéliens.

La vérité est que nous avons face à face un état puissant, Israël, doté d'une économie structuré, exportatrice, et de la plus puissante armée de la Région, largement dotée en armes occidentales et possédant l'arme nucléaire.

En face, le camp palestinien est divisé, sans état réel, vivotant d'une économie sous contrôle d'Israël. Gaza est même sous embargo complet d'Israël, dans l'illégalité internationale, au point qu'il est même difficile d'y faire entrer des médicaments ou des fournitures scolaires !

Les Palestiniens vivent aujourd'hui une situation dramatique de ghettoïsation, de morcellement de leur territoire, de confiscation de leurs terres, d'embargo et de ségrégation qui devrait normalement réveiller la conscience d'un pays, Israël, construit sur les ruines de la Shoah et de siècles d'antisémitisme en Europe.

Malheureusement, l'extrémisme politique et religieux des responsables israéliens ainsi qu'un sentiment paranoïaque d'être voué à disparaître en cas de compassion, poussent le pays à une violence toujours plus grande envers les millions de palestiniens qui vivent à côté d'Israël.

Côté palestinien, sans vouloir résoudre l'éternel question de l'oeuf et de la poule, ce cycle de violence permanent contre les Palestiniens favorise le jeu des extrémistes religieux, fermant de ce côté-ci également les promesses de paix ouvertes en 1992 par les accords Peres - Arafat.

L'offensive menée depuis un mois par Israël dans la bande de Gaza n'aura résolu aucun problème, quoi qu'en disent l'armée et les politiciens israéliens.

Bien au contraire, les centaines de morts côté palestinien et les centaines de maisons détruites, les écoles de l'ONU touchées et les enfants innocents tués pèsent lourds face à la soixantaine de soldats israéliens et aux trois ou quatre civils tués !

Israël aura peut-être affaibli momentanément le Hamas mais aura pour longtemps terni son image.

Cette politique dure et froide contre le peuple palestinien ne peut que pousser toujours plus de jeunes palestiniens à rejoindre les rangs des plus radicaux.

L'identification volontaire d'Israël à la religion judaïque et le parti pris aveugle d'institutions juives en Europe et en Occident, à l'image du CRIF français, serviront d'arguments aux antisémites de tous horizons pour faire croître une haine contre les juifs dont notre Europe en crise n'a vraiment pas besoin. La montée de l'extrême-droite, partout en Europe, peut se nourrir de ces événements pour renouer avec son discours de haine contre les juifs comme contre les musulmans.

Le gouvernement français, en se rangeant, comme d'autres, sous le drapeau israélien au début du conflit, n'aura servi ni les intérêts de la France, ni ceux des peuples en conflit, israélien comme palestinien.

Le changement d'attitude d'un Fabius ou d'un Hollande, vers des déclarations plus nuancées, est toujours en décalage avec une opinion française qui a compris la disproportion des forces en présence et la barbarie de l'offensive israélienne.

Il est clair aujourd'hui comme hier que la France, comme l'Europe, doit défendre la seule voie qui mènera à la paix, celle qui reconnait au peuple palestinien le droit à un Etat viable, avec des frontières respectées et une souveraineté totale sur son économie, son administration et son peuple.

Pour les communistes, le choix du soutien au peuple palestinien ne correspond aucunement à une quelconque haine d'Israël ou des juifs mais, bien au contraire, il correspond à la nécessité d'entendre et de reconnaître les droits des Palestiniens à vivre librement sur leurs terres si l'on veut réellement sauver Israël et diminuer l'antisémitisme en Europe.

En espérant que les peuples palestiniens et israéliens comprennent rapidement que leurs intérêts sont convergents et qu'ils doivent rejeter ceux qui, dans leurs rangs, poussent à la haine et à l'affrontement, le peuple français doit de son côté choisir de soutenir le peuple le plus en difficulté et exiger de son gouvernement qu'il fasse pression, diplomatiquement, politiquement et économiquement, sur Israël. Pourquoi cette passivité complice quand la France sanctionne la Russie dans un dossier ukrainien bien moins lourd, bien moins ancien et bien moins sanglant que le dossier palestinien ?

Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, reconnu par la charte de l'ONU, concerne le peuple palestinien comme les autres et s'impose donc aux israéliens.

Avec le PCF, exigeons que la France cesse d'épargner les dirigeants israéliens et prenne ses responsabilités dans ce dossier pour une paix juste et durable au Moyen-Orient, pour le bien des peuples qui y vivent, comme pour une cohabitation saine et pacifique entre les différentes communautés présentes sur le sol français.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires