Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 09:37

La fermeture des 3 chaînes de la télévision publique grecque constitue une première historique.

Même au temps de la dictature militaire, dans les années 70, les chaînes de télévision publique grecques n'avaient pas subi un tel sort !

Hier soir, un décret gouvernemental signifait la fermeture immédiate de ERT, radio et télévision publique grecque, ce qui entraine, dans la foulée, le licenciement des 2 800 fonctionnaires d'Etat qui la font tourner. Pour cela, le gouvernement grec se base sur des ordres la Troïka étrangère (Union européenne, Banque Centrale Européenne, FMI) qui dirige de fait le pays. L'Europe avait en effet donner ordre de licencier rapidement 2 000 fonctionnaires grecs. C'est chose faite !

Cette décision s'est faite malgré l'opposition des ministres de centre-gauche du gouvernement. les 2 ministres "socialistes" du PASOK et les deux de la Gauche démocratique (Dimar) ont refusé de signer ce décret tellement même eux le considéraient antidémocratique ! Seuls les ministres de droite ont signé ce décret.

Malgré la résistance des journalistes et techniciens au siège, qui ont continué d'émettre quelques heures, c'est par la force que la télévision a été éteinte. Des forces de police (CRS locaux) ont envahi les locaux athéniens de la chaîne publique après que plusieurs émetteurs régionaux aient été coupés par la police.

Depuis 23 heures hier soir, c'est écran noir sur les 3 canaux télévisés publics. Techniciens et journalistes tentent d'émettre via internet et le gouvernement cherche à contrer chaque initiative des personnels d'ERT.

Le gouvernement à même fait fermer le "canal 902", chaîne de télévision du parti communiste grec qui relayait les émissions des personnels résistants d'ERT.

Cette mesure exceptionnelle a fait l'effet d'un électrochoc terrible en Grèce où elle a été perçue comme un signe avant-coureur d'un coup d'état.

Dès hier soir, les syndicats des médias privés se sont mis en grève et des milliers d'athéniens ont convergé vers les locaux de la télévision publique. Syndicats et partis politiques (comme le KKE, PC de Grèce, ou Syriza) ont exprimé leur colère. Des artistes et célébrités se sont joints aux manifestants.

Cette réaction de citoyens grecs face à ce qui ressemble à un véritable coup de force du gouvernement contre la liberté des médias et le droit à l'information va t-elle entrainer un mouvement similaire à celui que traversent leurs voisins turcs ?

Dans les deux cas, la légitimité d'un gouvernement est remise en cause et c'est un événement qui cristallise la colère populaire.

En Turquie, d'ailleurs, face à une mobilisation qui ne faiblit pas, le gouvernement de la droite islamiste s'en prend aussi à la liberté d'information, notamment en réduisant la bande passante internet (donc la possibilité d'envoyer des messages et tweet).

Alors que le peuple grec est saigné à blanc par une Troïka au service des banques et de la finance internationale, son gouvernement se retrouve à n'être que le simple exécutant d'ordres venant de l'étranger. Sa perte de légitimité l'entraine sur des voies dangereuses, laissant les néo-nazis d'Aube Dorée s'emparer de la rue et mettant l'éteignoir sur les médias.

Comme nous l'avons si souvent rappelé, la lutte des peuples contre les violences des régimes capitalistes, économiques, policières ou militaires, concerne également le peuple français, confronté lui aussi à une offensive sans précédent du système contre des siècles de progrès sociaux.

Il est navarant de voir la passivité de nos médias français sur ce sujet. Eux qui déplorent à longueur d'antenne (télé ou radio) les "atteintes à la liberté de la presse" dans certains pays choisis, ne protestent aucunement contre coup de force historique ! Que n'a t-on entendu dénoncer le gouvernement vénézuélien quand il a refusé de renouveler une autorisatiion d'émettre à une chaîne privée qui avait soutenu un coup d'état militaire contre le gouvernement légal !...

Même nos médias publics, Radio France en tête, se moquaient du sujet ce matin ! Sombres idiots utilses du régime !

Les communistes français, comme ceux du sud de l'Eure, apportent leur soutien complet aux peuples grecs et turcs qui se battent aujourd'hui pour la démocratie et le droit de vivre décemment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires

Eric RUIZ 14/06/2013 10:50


Hier, France Info (et France Inter) rendaient enfin compte du mouvement de solidarité qui s'est organisé après ce coup d'état médiatique.


 


Encore une fois, l'information a été manipulée pour taire le rôle des communistes grecs : le PAME est qualifié de "parti de la gauche radicale" alors qu'il s'agit du rassemblement
syndical lié au Parti communiste grec (KKE) et le canal 902 qui prête son antenne aux journalistes de la télé publique grecque pour contourner la coupure des émetteurs est présenté comme "une
chaîne des journalistes" alors qu'il s'agit de la chaîne athénienne gérée par le PC grec !


Bref ! Ils ont eu du mal à parler de la fermeture d'ERT mais, face à l'importance du sujet, les radios publiques se sentent obliger d'en parler mais en modifiant les faits, pour éviter
peut-être de se salir la bouche avec le mot "communiste" ?

Solidaire 14/06/2013 11:43


Et le Front de Gauche donné à 15 % aux Européennes 2014, à égalité avec le PS ? Les grands médias n'en parlent pas non plus ! Par contre, on a droit à Marine Le Pen tous les jours ! Propagande ! Le
FN : la roue de secours du capitalisme français.