Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:39

Les retraités français font entendre leur voix ce 6 octobre. Ils rejoignent les nombreuses mobilisations sociales en France et dans le Monde.

Ce jeudi 6 octobre, 110 villes de France verront défiler les retraités.

A l'appel des syndicats de retraités CGT, CFDT, CFTC, UNSA et du syndicat des retraités de la Fonction Publique, les manifestants dénonceront les dégradations constantes du pouvoir d'achat des retraités, dégradations qui risquent de s'accélérer avec les mesures d'austérité que souhaite imposer au peuple français le régime de Nicolas Sarkozy. Les syndicats revendiquent une augmentation significative des retraites, en particulier pour les basses pensions, un minimum de pension au niveau du SMIC ainsi qu'une nouvelle modalité d'indexation.

Bien évidemment, nous serons présents et nous invitons ceux qui le peuvent à venir défiler !

A Paris, le cortége partira à 14 heures de la Bastille pour rejoindre Nation.

Avec cette manifestation, les retraités prennent les devants sur une mobilisation sociale convoquée pour le mardi11 octobre à l'appel de l'intersyndical.

Le mot d'ordre principal de ces deux mobilisations est le refus d'une austérité qui fera supporter aux seuls salariés les conséquences d'une crise dont sont responsables les milieux de la finance et de la banque !

Le 6 octobre et le 11 octobre, il sera important de rappeler à tous que "nous refusons de payer LEUR dette !" et que si "la crise, c'est eux, la solution, c'est nous !"

A Evreux, le 11 octobre, le rendez-vous est à 10 h 30, devant la Bourse du travail, rue de l'Ardèche.

Au delà des mobilisations nationales, il serait difficile de faire le tour de toutes les mobilisations qui touchent les entreprises françaises. rappelons seulement le cas des salariés de M-Real, toujours en attente d'un repreneur, ou ceux de MSD-Organon, près de Gisors, qui luttent pour sauvegarder leurs emplois. Une pensée aussi pour les marseillais de Fralib, filiale de Lipton, qui tentent de conserver leur site de production de tisanes "l'éléphant". Les soutiens massifs de toute la Région Provence et des salariés CGT de la filière agroalimentaire font de ce combat un exemple !

La contagion sociale touche les Etats-Unis.

Au delà de nos frontières, des mobilisations d'ampleur continuent de secouer le Vieux-continent tout comme les Amériques. Les médias préfèrent couvrir des événements plus pipol mais moins politique pour éviter toute vélléité de rébellion chez les salariés français.

Ainsi, la Grèce n'est traitée que d'un point de vue financier. Ces cons de grecs auraient vécu au dessus de leurs moyens et ce seraient les gentils européens qui devraient éponger la dette de ce pays, sinon la Grèce nous entrainerait dans une nouvelle crise. Telle est, en résumé, la version que nous donnent les médias capitalistes et le gouvernement actuel.

La vérité est bien différente : le développement capitaliste a gangréné l'économie grecque depuis son entrée dans la zone euro et, aujourd'hui, après une crise dûe aux financiers et aux banques, ce seraient aux travailleurs grecs de payer l'ardoise. Sauf que les grecs sont moins bêtes que ne l'espéraient l'Europe, Sarkozy-Merkel, le FMI et le gouvernement social-démocrate local. Depuis des mois, les grecs s'évertuent à empêcher la mise en place des mesures de super-régression sociale. Ils bénéficient en cela de l'aide politique d'une seule force : le Parti communiste grec. Les autres, extrême-droite comprise, sont acquis à l'austérité.

La nouvelle donnée internationale, c'est l'entrée en résistance d'une partie de la population aux Etats-Unis.

Sur le modèle des indignés espagnols, et avec un discours solidaire du peuple grec et des indignés du monde entier, israéliens notamment, ce sont des milliers de travailleurs, de chômeurs et de jeunes qui occupent les rues de certaines villes étatsuniennes, New-York principalement.

Ils revendiquent leur appartenance aux 99 % (face aux 1 % de riches !) et dénoncent vigoureusement la crise et ses responsables économiques et politiques. Un discours très à gauche pour les Etats-Unis !

Après plusieurs grandes initiatives depuis mi-septembre, notamment l'occupation de Wall-Street, temple du dieu Argent, les manifestants ont enfin fait parler d'eux dans les médias français dimanche dernier, en coupant le pont de Brooklyn. Les policiers new-yorkais, récemment subventionnés par l'une des banques impliquées dans la crise de 2008, ont arrêté près de 700 manifestants : vive la liberté d'expression américaine !

Hier, ce sont encore 12 000 manifestants qui ont parcouru les rues du quartier de Wall Street ("la rue du mur", celui de l'argent certainement !?). La nouveauté, c'est que de nombreux syndicats, dont la puissante AFL-CIO, apportent leur soutien au mouvement.

Boston, Chicago ou Salt Lake City ont également connu des manifestations et une autre action est prévue jeudi à Washington.

Ailleurs, on aurait pu parler du mouvement chilien pour la gratuité des études qui continue, ou des mobilisations en Espagne, Italie,...

L'important est de comprendre que le monde du travail se trouve face à une attaque d'ampleur de la part de gouvernements qui obéissent aveuglément aux dogmes libéraux, en faveur des marchés financiers, qu'il faudrait rassurer.

Partout, des résistances d'ampleur s'organisent, traversant les clivages culturels, communautaires ou religieux (comme en Israël) car c'est bien Tous Ensembles que nous mèneront cette lutte, pour préserver nos acquis et l'avenir professionnel et social de nos enfants, et pour faire payer les vrais responsables de cette crise : les milieux économiques et financiers ainsi que leurs relais politiques au pouvoir, de droite comme de gauche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires