Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 09:37

Les décombres fument encore que les financiers spéculent déjà sur le sort du Japon. Belle moralisation du capitalisme, non ?

Comme beaucoup, nous avons tous été catastrophés et émus par ces images de chaos suite au tremblement de terre et au tsunami qui ont rasé le nord-est du Japon. La solitude des survivants et leurs espoirs fous de retrouver vivants des proches perdus dans la catastrophe ne peuvent que toucher ceux pour qui l'humanité et la solidarité sont au coeur de l'existence.

On ne peut pas en dire autant du milieu financier et des spéculateurs professionnels.

Avec moins 6,8 % à la clôture, la Bourse de Tokyo enregistre une baisse impressionnante au lendemain d'un week-end tragique pour le Japon. Les rats quittent le navire. La probabilité de voir baisser les bénéfices des sociétés japonaises a fait fuir les investisseurs qui se débarassent de leurs actions pour les transférer vers d'autres pays, d'autres secteurs plus juteux.

Aux contribuables japonais et à la solidarité internationale, donc aux finances publiques, l'effort de soutien aux populations touchées par la catastrophe et les frais de la reconstruction. Les capitaux privés reviendront lorsque tout sera reparti et que les bénéfices seront à nouveau au rendez-vous.

La même spéculation touche d'autres secteurs économiques comme le secteur pétrolier avec un baril de pétrole en baisse dès vendredi : les spéculateurs entrevoyaient déjà une baisse de la consommation japonaise en produits pétroliers donc un marché en régression.

Même chose avec le secteur des assurances et de la réassurance (les assurances des assurances) en retrait également : des assurances qui remboursent des assurés, cela ne plait pas aux actionnaires !

A chaud, voici quelques éléments qui démontrent, s'il en était besoin, que l'idée de moralisation du capitalisme est tout bonnement incompatible avec les principes de base de ce système, entièrement axé sur la recherche du profit maximum. Pas de place pour les sentiments, pas de place pour la solidarité, l'humanité, la compassion ou l'empathie. Le capitaliste a l'oeil rivé sur les indices de rentabilité et sur les prévisions de croissance des marchés. L'être humain n'est qu'une variable dans ce jeu financier ; il n'en est pas la préoccupation première.

Ne manque plus que des déclarations de notre gouvernement de droite sur la fermeture des frontières à une éventuelle immigration asiatique, miroir de ses scandaleux propos sur la situation en Afrique du Nord et le tableau égoïste de notre société capitaliste serait complet.

Le Japon a cette chance d'être un pays riche et développé et saura trouver les ressources humaines et financières pour assurer sa reconstruction. Les disparus ne reviendront pas et les simples citoyens qui ont perdu un proche, leur maison ou leur outil de travail auront bien du mal à effacer leurs cicatrices.

Ces événements nous rappellent ceux de Haïti en janvier 2010. Malgré le temps qui passe, les haïtiens restent à  peu de choses près dans les conditions effroyables qui ont suivi le tremblement de terre. Car à Haïti, pas de richesses, pas d'intérêts étrangers donc, pas d'investisseurs publics ou privés. La reconstruction sera longue et avec les moyens du bord.

Si la solidarité doit être au coeur de nos actes et de nos pensées lorsqu'une catastrophe majeure touche une partie de l'humanité, gardons à l'esprit le décalage qui existe entre le soutien que nous apportons collectivement aux haïtiens hier, aux japonais aujourd'hui, et la reprise des affaires et de la spéculation sur le dos d'un peuple aujourd'hui durement éprouvé.

Les requins de la finance méritent leur nom : les requins n'ont pas de morale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires