Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 13:51

L'holocauste, "détail de l'Histoire" ou le maréchal Pétain qui ne serait pas un "traître", les derniers propos de Jean-Marie Le Pen ne font que trahir le fonds de la pensée du parti d'extrême-droite qu'il a fondé.

Encore une fois, le fondateur du Front National se fait remarquer par des propos révisionnistes. Révisionnistes car niant ou minimisant des réalités historiques liées aux horreurs provoquées par la barbarie du régime nazi et de ses alliés durant la seconde guerre mondiale.

Nul intérêt de revenir sur les monstruosités intellectuelles proférées cette fois-ci par Jean-Marie Le Pen. Celui-ci ne cherche pas à démontrer mais bien, par ses insinuations, à remettre en cause les faits historiques et les crimes du régime nazi et des forces de collaboration qui s'y sont associées ailleurs en Europe durant la Seconde guerre mondiale.

Ce n'est pas la première fois que le fondateur du FN se lâche ainsi. Il est pourtant toujours Président d'honneur de ce parti.

C'est que, au final, ce n'est pas tant les idées de Jean-Marie Le Pen qui posent problème à l'actuelle direction du FN que les dégâts que commettent ces propos sur la campagne de banalisation de ce parti à l'initiative de sa direction actuelle avec le soutien des grands médias nationaux.

Au FN, ces derniers temps, ce sont des dizaines de cadres et candidats qui ont été sanctionnés pour avoir exprimé trop fort le fonds de leur pensée : nostalgies hitlériennes, volonté d'organiser des "battues" anti-musulmanes, antisémistisme,... le fonds idéologique reste celui de l'extrême-droite historique, des fondateurs du Front National, anciens de l'OAS, de la collaboration, catholiques intégristes et autres nostalgiques des régimes fascistes.

Les sanctions contre ces candidats et militants visait d'abord à protéger l'image de marque d'un FN qui tente de se faire passer pour un parti respectable, banal.

En effet, il suffit de croiser un militant ou un cadre du FN pour que suinte la haine des étrangers, le rejet des partis "classiques" et des syndicats. La seule idée de scander un "je suis chez nous" dans l'hôtel du département du Vaucluse, au soir du premier tour de l'élection départementale, donne le ton de ce que deviendrait une grande collectivité départementale aux mains du FN : un trou noir pour la démocratie et pour le droit à la différence.

Même si le FN appliquait à Jean-Marie Le Pen les mêmes sanctions qu'aux nombreux militants exclus ces derniers mois (ce qui ne semble de toute façon pas être le cas), le racisme et la tentation totalitaire sont des valeurs à la base de l'existence même du Front National.

L'arrivée aux affaires de Marine Le Pen n'est pas une rupture avec l'histoire et l'idéologie d'extrême-droite du FN, c'est juste une volonté de donner une apparence neuve, souriante et moins radicale à ce parti, un ravalement de façade pour mettre de la couleur à ce qui reste une prison pour l'intelligence, les libertés et la démocratie. 

Le Pen père dit finalement tout haut ce que pensent les militants FN.

La France n'a pas un problème avec Jean-Marie Le Pen. Elle a un problème avec le FN lui-même.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires