Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 08:49

Faut-il se réjouir de la mort de Ben Laden ?

Si la culture western de beaucoup d'américains justifie à leurs yeux l'assassinat de Oussama Ben Laden, la question de la justesse de tels actes et, plus important, de la justice, se pose.

En effet, on peut comprendre que Ben Laden soit mort lors de sa tentative d'arrestation. Officiellement, la volonté semblait de l'arrêter, en priorité, mais l'option de le tuer était acceptée en cas de refus de reddition du leader d'Al Qaida. Une reddition très utopique connaissant le passé de l'individu. L'armée américaine reconnait dans cette histoire s'être servie de l'épouse de Ben Laden comme d'un "bouclier humain" ! Fichtre ! Et on critique Kadhafi qui fait de même avec des civils libyens ?

Malheureusement, avec la mort de Ben Laden, ce sont nombre d'informations qui disparaissent. Des informations sur le réseau islamiste, sur son financement et sa création. On aurait aimé savoir comment ce proche des Etats-Unis, formé par la CIA pour lutter contre le régime communiste de Kaboul dans les années 80, a fini par devenir l'ennemi numéro 1 des Etats-Unis et de l'Occident ?

Avec sa mort, ce sont aussi des informations sur les attentats commis par Al Qaïda qui disparaissent.

En premier lieu, une arrestation d'Oussama Ben Laden aurait pu éclaircir les zones d'ombres qui entourent les attentats du 11 septembre. Si estimer que toute la lumière n'a pas été faite sur les attentats de 2001 est considéré comme une hérésie en France, avec lapidation médiatique à la clé, c'est loin d'être le cas aux Etats-Unis où des centaines d'ingénieurs, de pilotes et de politiciens dénoncent en place publique les zones d'ombre du dossier.

Certains points techniques font toujours débat, n'en déplaisent aux tenants de la ligne officielle : comment des types qui n'avaient que quelques heures de pilotage sur des petits avions ont-ils pu mener des avions de ligne avec une si grande précision dans ces tours, l'un d'entre eux arrivant même à piloter un avion en rase-motte contre le Pentagone (chapeau !) ? Comment a t-on pu ignorer les nombreuses informations précises de menaces terroristes aériennes dans ce pays hyper-sécurisé ?...

Avec Ben Laden traduit en justice, peut-être aurions-nous connu une partie de cette vérité ? C'est l'intérêt de ce genre de procès.

Autre lieu, autres crimes, c'est en Libye avec la mort d'un fils et de trois de petits enfants de Kadhafi en fin de semaine dernière lors d'un bombardement de l'OTAN sur Tripoli. Dans ce cas, et selon l'OTAN elle-même, il s'agissait de tuer Kadhafi.

Comme pour Ben Laden, quel droit s'arrogent nos chefs de gouvernements et nos militaires pour décider de la mort d'un homme, fusse t-il un criminel ? La peine de mort étant abrogée dans les pays qui participent à l'opération libyenne, France et Royaume-Uni essentiellement, peut-on violer ses propres lois à partir du moment où l'on se trouve à l'étranger ?

Pire, ce bombardement visait clairement une résidence où chacun savait que des civils, dont des enfants, étaient présents. Le résultat, ce sont quatre morts dont trois enfants dont le seul crime était d'être des petits enfants du dictateur libyen. Trois victimes "collatérales" de 3 ans, 2 ans et 4 mois.

Beau fait d'arme ! Notre chef des armées peut être fier !

Simplement annoncé dans les médias, cet assassinat n'a pas suscité d'indignation ni la moindre larme chez nos journalistes, ni chez nos défenseurs des droits de l'Homme patentés, BHL en tête.

Pourtant, le tollé est énorme à l'étranger ! Notamment parmi les pays qui dénonçaient auparavant l'intervention aérienne de l'OTAN et sa dérive de plus en plus interventionniste.

Dans le cas de Ben Laden comme dans le cas de Kadhafi, la nouvelle règle en matière de relation internationale semble l'assassinat politique. Et, pour les médias, le travail se résume désormais à lire des communiqués officiels.

Dans un monde soumis à la prédation du capitalisme financier, où l'être humain est une marchandise dont on négocie le coût à la baisse, la valeur de la vie s'effondre fatalement, comme la notion de justice.

L'époque du procès de Nuremberg est révolue. C'est désormais la loi du plus fort qui l'emporte.

Que la vengeance sans justice n'engendre que la haine et la rancoeur n'est pas une donnée prise en compte par nos gouvernants. Il est vrai que les attentats terroristes, comme à Marrakech, frappent généralement des victimes civiles et des lieux publics populaires que nos dirigeants et leurs familles n'ont pas l'habitude de fréquenter.

En tout cas, même si les médias restent très silencieux sur le sujet (comme France Info ce matin), il y a en France une force politique, représentée au Parlement par ailleurs, qui dénonce depuis le début l'intervention militaire française en Libye et qui exige le retrait des troupes d'Afghanistan : c'est le Parti communiste français !

Parce que la justice ne passe ni par les armes, ni par la violence, un démocrate conséquent ne peut se satifaire de l'assassinat de Oussama Ben Laden et ne peut considérer l'assassinat envisagé de Mouammar Kadhafi comme des solutions politiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires