Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:53

Qu'est-ce qui a fait perdre "la gauche" dimanche ? Sa désunion ou les choix politiques du gouvernement ?

Encore une fois, le Parti socialiste et ses grands dirigeants jouent la carte de l'aveuglement après leur déroute électorale. Au PS, une seule explication à ses très mauvais scores des élections départementales : la division à gauche.

L'avantage de cet argument, pour les dirigeants socialistes, c'est qu'elle écarte toute remise en cause personnelle, toute discussion sur le bilan de près de trois ans de mandat présidentiel de François Hollande (Déjà !) et sur les résultats des politiques appliquées par les gouvernements successifs, ceux de Jean-Marc Ayrault puis de Manuel Valls.

Pour éviter la déroute des dimanches 22 et 29 mars, il aurait donc suffit, selon le Parti socialiste, que tout le monde à gauche fasse l'union !... Et les électeurs auraient suivi comme des moutons, serait-on tenté de dire !

C'est faire peu de cas de la réalité et de la capacité des électeurs à constater l'échec de la politique gouvernementale et la trahison des promesses de campagne du candidat Hollande. En premier lieu, celle de s'attaquer à la finance.

L'abstention a fortement touché l'électorat de gauche. Elle touche depuis déjà bien longtemps un électorat populaire que la gauche est sensé défendre.

Inversement, le vote Front National désormais bien ancré en France, outre le caractère malsain, raciste et de rejet du voisin qu'il implique, est aussi un marqueur de ce rejet d'une gauche gouvernementale dont la politique n'est désormais plus différente de celle de la droite.

Il est évident que l'échec du Parti socialiste lors de ces élections, comme lors des élections européennes, n'est pas dû à un manque d'union à gauche mais bien aux choix politiques de son gouvernement, de son président de la République !

A gauche, que ce soit au Parti communiste comme au Front de Gauche, chez certains écologistes et chez certains socialistes, cela fait très longtemps que les critiques fusent et qu'un changement de cap politique est exigé.

Rompre avec le libéralisme et mettre en place une véritable politique de gauche, qui s'attaque à la finance, à la spéculation et à l'évasion fiscale des plus riches et des grandes entreprises, c'est permettre de réinvestir dans la recherche, l'éducation, la santé publique et développer des filières industrielles nouvelles, propres !

C'est ce que nous proposons depuis des années. C'est ce message que nous n'avons pas réussi à faire passer dans l'opinion publique. Il est vrai que les médias nationaux ont suivi le gouvernement dans sa stratégie de tout centrer sur le Front National durant la campagne. Cela a mis en lumière ce parti comme la seule opposition "officielle" au gouvernement et pousser des milliers d'électeurs dans ses bras.

De fait, les désaccords politiques de fond entre la direction du PS et ses alliés d'un côté, et les autres forces de gauche de l'autre, sont tellement forts qu'une alliance électorale lors des élections départementales aurait été artificielle, politicienne et perçue comme cela par les électeurs.

Si le parti socialiste souhaite une union à gauche, il faudra d'abord qu'il change sa politique gouvernementale en faveur des salariés, des travailleurs, en rompant avec sa ligne libérale actuelle et sa soumission aux exigences de la finance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires