Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 09:46

Le pari était osé : réunir 25 000 personnes un dimanche de mars à Paris, en pleine campagne électorale. Avec 100 000 personnes, le Front de Gauche a explosé ses prévisions !

Reprendre la Bastille ! C'était le slogan de la mobilisation pour la journée de dimanche 18 mars organisée par le Front de Gauche. Reprendre la Bastille pour que le peuple reprenne le pouvoir en France et avance vers une sixième République, démocratique, sociale et écologique.

Avec la dynamique actuelle de la campagne du Front de Gauche, les meetings se remplissent bien au delà des espérances initiales, au point qu'il faut désormais surdimensionner les salles prévues à l'origine, augmenter les budgets, multiplier les meetings même ! La réussite du meeting de Rouen, le 6 mars dernier, avec ses 10 000 participants en est un exemple concret.

Lancée il y a quelques semaines, l'idée d'une grande marche populaire, le jour anniversaire du début de la Commune de Paris, pour illustrer la volonté du Front de Gauche de changer réellement la démocratie française, cette idée était ambitieuse. L'objectif de 25 000 participants l'était tout autant.

Alors hier, quand la marée humaine aux couleurs rouges du Front de Gauche, du Parti communiste, de la Jeunesse Communiste et des partenaires du Front de Gauche s'est assemblée place de la Nation, au départ du cortège, nous savions que nous vivions une grande journée ! L'objectif était pulvérisé !

Au lieu de 25 000 participants attendus, ce sont 100 000 citoyens qui ont entamé une marche pour une sixième République, pour que le peuple reprenne le pouvoir sur l'oligarchie financière.

100 000 manifestants et combien d'eurois ? Pas facile à dire !

Dans cette foule, il a été difficile de recréer les cortèges prévus sur le papier. les cars d'Evreux, Vernon et Gisors se sont retrouvés, mais ceux de Brionne, Beaumont, Louviers ou Alizay n'ont pu les rejoindre. Et des dizaines de participants, venus en covoiturage, ont rejoint le rassemblement sans jamais retrouver le cortège normand.

Peu importe ! La chaleur humaine, ce sentiment de fraternité qui anime les cortèges de gauche, tout cela compte plus qu'un cortège !

Le flot humain, sur les deux kilomètres de parcours, a bien eu du mal à arriver. Un vrai bouchon !

La prise de parole de Jean-Luc Mélenchon, place de la Bastille, a pris dans cette ambiance un ton particulier, aux accents gaulliens.

La sollenité de l'événement et son succès, ont donné un discours concis, 20 minutes, plein de valeurs révolutionnaires, celles de 1789 et de l'abolition des privilèges, celles de 1871 et de la Commune, celles de 1936 et du Front populaire, celles de 1945, de la Libération et du Conseil National de la Résistance. Des références historiques, oui, mais aussi des exemples de souveraineté populaire et de grandes conquêtes sociales, associant mouvements sociaux et puissance politique des forces révolutionnaires.

De ce discours, retenons la volonté d'une Constitution qui renforce le contrôle du peuple sur son destin, contrôle par le parlement au pouvoir étendu, contrôle des travailleurs sur les décisions stratégiques qui concernent leur entreprise, droit de préemption des entreprises qui ferment par les salariés, droit des femmes à disposer de leur corps, notamment droit à l'avortement, droit de chacun à mourir dans la dignité, droit des homosexuels, droit du sol, et aussi le droit de la Nation de contrôler l'eau et l'énergie, en nationalisant les entreprises concernées.

Le Front de Gauche a appelé à prendre la Bastille. 100 000 citoyens ont répondu présents. La Bastille est tombée.

C'est désormais à la dictature financière de tomber. Le peuple doit reprendre la main sur l'économie et sur les richesses qu'il produit.

Après la Bastille, c'est au tour de la Bourse d'être emportée dans l'insurrection citoyenne. Tel est l'objectif du Front de gauche  !

Partager cet article

Repost 0

commentaires