Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 09:19

La CIA a publié en mars dernier un rapport sur l'évolution mondiale en 2020 et au delà. Libéral.

Hormi ses actions de destabilisation des régimes ennemis et de surveillance des régimes alliés, la CIA fait aussi dans l'anticipation.

En mars dernier, un rapport sortait où l'agence américaine menait un exercice de politique fiction sur l'évolution du monde à l'horizon 2020 et au delà.

Mondialisation

Sans surprise, les grands traits de ce rapport font la part belle à un monde mondialisé, c'est-à-dire à un monde où le capitalisme libéralisé aura continué d'étendre son emprise. L'agence d'espionnage US considère que grâce à la mondialisation, la création mondiale de richesses devrait être supérieure en 2020 de 80 % par rapport ce qu’elle est aujourd’hui.

Le seul bémol affiché, c'est que cette croissance ne serait pas uniforme mondialement. En dehors de l'Afrique subsaharienne (= au sud du Sahara) qui, une nouvelle fois, ne bénéficierait pas du développement mondial (malgré ses richesses en matières premières !).

Par contre, l'étude ne dit pas dans les poches de qui iraient ces "nouvelles richesses" ? En système libéralisé, il y a fort à parier que ces richesses continueront de s'accumuler dans les mains des détenteurs de capitaux, dans le haut de la pyramide sociale. C'est la situation que nous vivons dans le monde capitaliste depuis l'avènement du libéralisme dans les années 80 (Reagan aux Etats-Unis, Thatcher aux Etats-Unis).

Quand la Chine s'éveillera... et l'Inde également

Le deuxième aspect de cette étude, c'est la montée en puissance de la Chine et de l'Inde.

Les "experts" de la CIA ne prennent pas trop de risques là dessus. Il ne faut pas être devin, voire même être complètement idiot, pour ne pas voir que la Chine, en premier lieu, mais aussi l'Inde, connaissent un développement économique insolent au regard de la récession qui frappe l'Europe et les actuelles grandes puissances capitalistes !

La Chine, par exemple, après avoir assuré son industrialisation en fabricant du bas de gamme durant des décennies, a développé une industrie de qualité qui lui a permis de faire croître une classe moyenne de près de 400 millions de membres aujourd'hui. Les objectifs du dernier congrès du Parti communiste chinois sont désormais d'assurer une économie tournée vers la consommation intérieure (et plus seulement vers l'export) mais aussi de protéger l'environnement.

Chine et Inde, avec leur développement et leur puissance démographique (plus d'1 milliard d'habitants chacun)) passeraient logiquement devant les pays européens en termes de puissance économique et financière.

Derrière eux, la CIA voient poindre le Brésil (sans surprise) mais aussi l'Indonésie.

Une instabilité mondiale poussant aux conflits religieux et militaires

La CIA n'étant pas à un paradoxe près, elle considère que cette croissance économique liée à la mondialisation va mener à un monde beaucoup plus instable.

Sans les armes du marxisme-léninisme, il est sûr que les "experts" étasuniens ont du mal à critiquer une mondialisation libérale qui se fait sur le dos des peuples, réduisant la démocratie (c'est eux qui l'écrivent !) et les souverainetés populaires à des vestiges soumis aux volontés des marchés (via internet et les délocalisations).

La CIA reconnait que cette mondialisation va pénaliser les classes moyennes européennes (c'est déjà le cas !) et va entrainer une montée des extrémismes nationalistes et religieux, provoquant des reculs démocratiques dans le Monde et une instabilité régionale qui pourrait mener à des conflits armés.

Evidemment, la CIA préconise le renforcement du rôle de gendarme du monde des Etats-Unis considérés comme seuls capables,d’ici à 2020, de s'opposer réellement aux mouvements terroristes et à pouvoir maintenir ou rétablir la paix dans les endroits les plus dangereux de la planète. Ben voyons ! Et pourquoi pas laisser ce rôle à la Chine ou à l'Inde ? Nouvelle ére, nouvelles règles, non ?...

Logiquement, l'ONU est dénigrée.

Le monde en quatre scenarii

Après cette petite propsective, la CIA en arrive à proposer 4 évolutions différentes du monde :

  • Le premier scénario est intitulé « Davos world » (le "monde de Davos", vous savez ? Le forum annuel qui réunit quelques chefs d'état et beaucoup de grands patrons pour diriger le monde !) : c’est un scenario où la croissance, le développement et la démocratie l’emportent sur tout le reste et où la pauvreté, la misère et la violence ont de moins en moins de place ; c’est le scénario optimiste par excellence ;
  • Le second scénario est intitulé : « Pax americana » : dans ce scénario, les Etats Unis accentuent leur rôle de gendarme du monde et éteignent l’un après l’autre les incendies qui naissent ici et là ; on voit ce que ça donne en Afghanistan, en Iraq ou en Libye !
  • Le troisième scénario est intitulé : « A new califate » : dans ce scénario, les musulmans constituent une vraie puissance mondiale capable de rivaliser avec l’Occident considéré comme un ennemi ; la CIA oublie au passage la Chine et l'Inde dont ils vantaient la montaient en puissance ?
  • Le quatrième scénario est intitulé : « Cycle for fear » ; dans ce scénario, les mesures de sécurité sont poussées à un tel point dans le monde qu chacun se demande s’il ne vit pas dans un monde digne d’Orwell ! Les dernières infos de l'affaire Snowden, le réseau PRISM,... tout cela nous incite à considérer ce scénario comme déjà commencé !

Le rapport indique que ces 4 scénarios ne sont pas exclusifs et qu’ils peuvent interférer les uns avec les autres. Du boulot pour Hollywood !

Un monde parfait ?

La CIA propose avec ce rapport une lecture finalement assez conventionnelle et libérale du monde, où le capitalisme triomphant mènera à une croissance économique idéalisée dont ne bénéficieront finalement que les couches aisées de la société. Le reste de la population (90 % des humains, en clair) en sera réduit à voir lui échapper son destin, la démocratie ne contrôlant plus l'économie, et poussant vers le repli nationaliste et religieux.

Le monde deviendrait de plus en plus instable et les Etats-unis deviendront encore plus les super-gendarmes du monde, par essence gentils et désintéressés. Dans ce monde, le contrôle des citoyens deviendra nécessaire, d'où la mise en place actuelle des réseaux de surveillance d'internet et des communications téléphoniques.

Et les peuples dans tout ça ?

Ce qu'oublie le rapport de la CIA, ce sont tout bonnement les citoyens, les "gens", les travailleurs !

Dans ce rapport, finalement, les individus sont passifs et c'est le capitalisme, les marchés, qui évoluent et entrainent avec eux l'évolution des sociétés et des rapports entre états.

Et si les peuples ne se laissaient pas faire ?

A l'image des révolutions égyptiennes et tunisiennes en cours, les peuples sont capables de se rebeller contre leurs dictatures pro-occidentales (Moubarak et Ben Ali) puis de contester les régimes islamistes qui les remplacent.

A l'image de la Grèce ou de l'Espagne, nos "vieilles" démocraties en régression peuvent encore connaître des réactions populaires contre l'effondrement des pactes démocratiques et sociaux qui permettaient d'assurer la survie des travailleurs.

A l'image du Vénézuéla, de la Bolivie et d'autres pays sud-américains, certains pays finissent par avoir à leur tête des gouvernements qui contestent le libéralisme mondialisé et conçoivent les rapports mondiaux sous une optique "socialiste" de coopération entre les peuples, au bénéfice des populations.

Le rapport de la CIA n'envisage nullement une victoire des peuples contre le libéralisme dans aucun de ces cas de figure pourtant actuels !

Impregnée de culture américaine libérale et individualiste, la CIA omet complètement la force du collectif, le mouvement populaire et, tout bonnement, la lutte des classes. Seul le "marché" donc les capitaux ferait l'Histoire !

Un monde hors-sol

Autre oubli de taille, l'environnement.

Le monde disséqué par la CIA ne connait pas de crise écologique, de réchauffement climatique, de pollutions, de manque de ressources énergétiques.

La manière d'analyser le monde de la CIA est complètement centré sur le monde des affaires, oubliant la planète et ses habitants. C'est une vision "hors-sol", abstraite, où seuls les marchés sont actifs, sans limites géographiques, énergétiques et environnementales, avec des populations passives et des gouvernements soumis aux marchés.

Pour la CIA, toutes les conséquences de ce monde ultra-libéralisé seraient une violence exacerbée entre les humains, entre les peuples et les états. A aucun moment la CIA n'envisage que les peuples ou leurs gouvernements ne s'élèvent contre le système capitaliste lui-même, pour le calmer ou pour le renverser !

Le monde d'après 2020, selon la CIA, c'est un western hollywoodien où règne la loi du plus fort, du plus riche, où chacun doit se débrouiller seul et où les Etats-Unis reprennent le rôle du shérif.

Cette apologie de l'individualisme et du libéralisme que véhiculaient les westerns se retrouve finalement dans ce rapport de la CIA sur le monde après 2020, où aucun scénario n'envisage une rupture avec la dynamique de mondialisation néolibérale entamée dans les années 80 et dont on mesure quotidiennement les dégâts, socialement et écologiquement.

Heureusement, ce n'est pas la CIA qui fait l'Histoire, ni même les marchés financiers, mais bien les peuples !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires