Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 08:58

15 enfants vivant dans la rue sont morts en France en 2013 contre 3 en 2012.

Faut-il changer de politique en France ?

A l'heure où François Hollande et Manuel Valls s'apprêtent à annoncer la formation d'un gouvernement qui poursuivra les choix politiques de ces deux premières années du quinquennat socialiste, l'association "Les Morts de la Rue" publie son rapport annuel. Ce document recense le nombre et les causes de décès des personnes vivant dans la rue. Ce rapport garde son caractère humain et l'association tient un registre des noms des personnes décédées.

Car, au delà des chiffres et des statistiques, il y a des personnes, des familles parfois. Il y a des souffrances, des échecs, des exclusions. Il y a des exodes qui conduisent à la misère et à la mort, comme pour certains Rroms.

Au delà des chiffres, c'est aussi la situation d'enfants vivant à la rue qui doit nous révolter : quel avenir pour ces mômes ? Quel crime ont-ils commis pour qu'on les laisse ainsi à la rue ?...

En 2013, l'association a ainsi relevé le décès de 453 personnes vivant dans la rue ou dans des logements indignes et précaires, comme des caravanes ou des usines désaffectées.

La grande majorité de ces décès concerne des hommes. Ils avaient en moyenne 48 ans soit 23 ans de moins que l'espérance de vie masculine dans notre pays.

Chiffre dramatique de la dégradation sociale en France, ce sont 15 enfants de moins de 15 ans qui ont perdu la vie à cause de leurs conditions de vie.

La moyenne d'âge de ces enfants était seulement de 4 ans ! 6 d'entre eux n'étaient que des nourrissons !

Quelle société peut admettre de tels chiffres ? On croit revoir les épisodes tragiques des téléfilms d'autrefois comme "la petite fille aux allumettes".

Sur ces 15 enfants, 10 étaient issus de la communauté Rrom. Le rejet de cette communauté et l'acharnement d'un Manuel Valls à les chasser de leurs logements, pour les envoyer dans des logements encore plus précaires, complique le suivi médical de cette communauté, notamment le suivi des nouveaux nés.

Pour en revenir aux chiffres "globaux", incluant les adultes, l'association "Les Morts de la Rue" comptabilise ainsi 454 morts de SDF l'an dernier. Il faut y ajouter 63 ancien SDF dont le décès est lié aux suites d'une vie à la rue.

Au final, entre 2012 et 2013, les chiffres indiquent 16 % de décès en plus !

Alors, à la question "Faut-il changer de politique" ? La réponse est bien évidemment : oui !

Une France et une Europe à la traîne. Un chômage qui grimpe et une misère en forte hausse. Une économie atone et le retour de maladies de la misère comme la tuberculose.

Mais un nombre de millionnaires en hausse et des riches qui détiennent un capital toujours plus élevé. Des entreprises du CAC 40 qui s'apprêtent à distribuer à leurs actionnaires des dividendes historiques : 40 milliards d'euros !

Notre pays a les moyens de faire mieux, de lutter contre le chômage, la misère et l'exclusion qui mène à ces chiffres effroyables.

Pour cela, le choix doit être fait d'utiliser les richesses de ce pays pour mener une politique de relance industrielle, en s'appuyant sur la recherche et le développement d'une économie durable, tenant compte de l'environnement et des besoins en énergies propres et renouvelables. Le choix doit aussi être fait de revenir sur les reculs sociaux qui précarisent le marché du travail et le système de santé français.

Tout est question de choix politiques.

La soumission actuelle aux diktats de la finance, sous couvert de ne pas froisser l'Allemagne ou l'Europe, ne peut que conduire notre pays à connaître des difficultés économiques toujours plus grandes et à comptabiliser toujours plus de décès de gens à la rue.

15 enfants sont morts l'an dernier dans la rue. Combien cette année ? Combien l'an prochain monsieur Hollande ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires