Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 08:44

Licenciements, chômage, croissance... les chiffres cachés d'un capitalisme toujours en crise.

La presse avait relayé pendant la campagne électorale une information selon laquelle le gouvernement, par la voix de Xavier Bertrand, avait donné consigne aux grandes entreprises de temporiser leurs annonces de licenciements. Histoire de ne pas trop gêner la réélection du président-candidat Sarkozy.

La campagne est passée et Sarkozy battu. Les chiffres tombent, négatifs.

C'est d'abord Arcelor Mittal qui annonce dès mardi, deux jours après le second tour de l'élection présidentielle, que le groupe est en surcapacité et ne relancera pas la production d'acier à Florange. C'était pourtant une annonce faite en début d'année. Les salariés savent que leur site est en sursis, d'autant plus qu'un projet nommé Ulcos et annoncé de longue date est suspendu... avant de disparaître complètement ?

C'est ensuite General Motors qui annonce la vente de son site strasbourgeois de 1 000 salariés, site acheté pour l'euro symbolique en septembre 2010. Pour le syndicat CGT, toutes les belles promesses faites par le groupe américain à la reprise du site, notamment en termes d'investissements futurs, n'ont servi que de carotte pour motiver les salariés le temps que les commandes en cours soient satisfaites. C'est désormais le cas : GM se débarasse de son usine.

Au delà de ces annonces noires pour l'emploi, c'est toute l'économie française qui peine.

Ainsi, les chiffres de prévision de croissance viennent aussi de sortir après ce second tour de l'élection présidentielle. Et la croissance est annoncée nulle pour le second trimestre 2012. En panne. Et dire que la droite et l'Europe veulent accentuer l'austérité !...

Côté mauvais chiffres, il y a malheureusement encore une fois celui du chômage annoncé à plus de 10 % pour fin 2012.

La liste pourrait continuer mais l'objectif de cet article n'est pas de noircir le tableau mais de montrer que tous ces chiffres ont été retenus par le pouvoir, avec le soutien du patronat, pour ne pas pénaliser le candidat du capital, Nicolas Sarkozy,

Même si le combat pour sauver le soldat Sarkozy a été perdu, la réalité économique et les choix financiers ont fini par ressortir.

Le constat économique est accablant : la crise du capitalisme continue et ce sont les salariés, partout en Europe, qui en paient les pots cassés, par du chômage, de la précarité, un pouvoir d'achat qui recule, des droits sociaux qui disparaissent, des services publics qui n'assurent plus correctement leur rôle d'enseignement, de soin, de protection, de justice,...

Comme en Grèce, le peuple français doit se saisir des prochaines élections législatives pour renvoyer aux oubliettes de la politique ceux qui se complaisent dans une gestion comptable d'un système économique qui détruit les peuples et l'environnement.

A la différence de la Grèce, il se trouve un France une gauche radicale rassemblée au sein du Front de gauche et prête à prendre ses responsabilités, à dire non aux mesures d'austérité venues de l'Europe et de la Banque Centrale Européenne.

Lors de cette campagne des Législatives, les communistes, au sein du Front de Gauche, n'auront qu'un seul adversaire : le capitalisme. Notre campagne dénoncera tous ceux qui, sous un discours social, libéral ou nationaliste font le jeu du capitalisme, qu'ils soient de gauche, de droite ou d'extrême-droite.

Ouvrir une brèche dans trente ans de dégradation de la société française, c'est rassembler les travailleurs, tous les travailleurs, et combattre le système qui nourrit cette minorité de profiteurs qui vit dans les beaux quartiers de la région parisienne de spéculation et des dividendes sur action.

Aujourd'hui, la seule force radicale à gauche qui combat ce système, c'est le Front de Gauche !

L'alternative à l'austérité et au chômage, c'est le Front de Gauche !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires