Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 08:28

Entre les deux tours des primaires socialistes, il y a la journée intersyndicale de mobilisation contre l'austérité. Et un débat occulté : que fera la gauche en 2012 ?

Avec près de 2,5 millions de participants, la primaire pour désigner le candidat socialiste de 2012 a été un vrai succès. Cependant, la personnalisation du vote et l'orientation d'abord anti-sarkozyste de ce choix ne doit pas occulter la question essentielle du : pour quoi faire ?

Car c'est bien là qu'est attendue la gauche !

Le programme socialiste à peine voté par les militants au printemps, le PS a choisi la personnalisation en se moulant dans les institutions de la cinquième république plutôt que la dynamique populaire autour d'un programme et de proposition forte.

A quoi bon battre Sarkozy en 2012 si c'est pour faire la même politique, à quelques détails près ?

N'oublions pas que ce sont des gouvernements socialistes qui en Grèce, avec Papandréou, et en Espagne, avec Zapatero, appliquent les plans d'austérité les plus durs pour le peuple et les plus conciliants avec le capital ! Quand on entend François Hollande, on peut craindre d'ailleurs les choix économiques de son éventuel gouvernement tant son discours s'est adapté au capitalisme financier et annonce déjà des mesures d'économies en cas de victoire de son camp.

Le débat sur le choix du candidat a son importance s'il est ancré dans la réalité sociale et populaire.

Malheureusement, l'hypermédiatisation de cette primaire et la personnalisation des débats ont occulté les questions de fonds, notamment les réponses que vont concrètement apporté les deux candidats restants aux principales inquiétudes des français : le chômage et le pouvoir d'achat ?

Ce débat a également occulté la journée de mobilisation intersyndicale de demain, mardi 11 octobre, contre le plan d'austérité gouvernemental.

C'est pourtant là l'information principale pour les salariés et les petits artisans : qui va payer la crise ? Les travailleurs, salariés ou indépendants, même s'ils ne sont pas responsables de cette crise ? Ou, au contraire, les responsables du krach financier de 2008 et des spéculations sur les dettes publiques ?

Car, pour qui rêve encore, la crise est loin, très loin d'être terminée !

La déroute de Dexia est loin d'être anodine. C'est, en effet, le principal financeur des collectivités locales françaises et celles-ci représentent 70 % de l'investissement public sur les territoires ! Le démantèlement de cette banque et la reprise de la seule partie belge par le gouvernement de ce pays laissent augurer des inquiétudes autour des activités françaises de cette banque mais aussi, plus largement, sur la santé du système bancaire français.

Que faire ? Faut-il seulement attendre 2012 et espérer qu'un gouvernement de gauche fasse une autre politique que celle de la droite ?

Ou, au contraire, faut-il prendre les devants et exiger que les responsables de cette faillite du système capitaliste nous rendent des comptes et que ceux qui en profitent contribuent à la hauteur de leurs moyens au remboursement de la dette publique ?

Regardons l'Histoire ! Rappelons-nous des grands rendez-vous sociaux et politiques du passé !

Après la crise de 1929, c'est par la mobilisation sociale et la victoire politique, en 1936, d'un Front populaire où les communistes tenaient une place importante que de grandes conquêtes sociales ont été arrachées au patronat : congés payées, semaine de 40 h, droits syndicaux,...

Après la seconde guerre mondiale, dans une France en ruine, ce sont à nouveau de grandes conquêtes sociales qui ont permis à la France de repartir grâce au poids politique de la résistance communiste et progressiste au sein du Conseil National de la Résistance face à un patronat discrédité par cinq ans de collaboration avec Vichy et Hitler : nationalisations des banques, de l'énergie, de Renault, Sécurité sociale, retraites,...

Aujourd'hui comme hier, la crise sert de prétexte au renforcement de l'expropriation des richesses produites par les travailleurs au profit d'une classe d'affairistes et de rentiers.

Aujourd'hui comme hier, la solution ne passera pas par une simple alternance en faveur d'une force politique un peu plus sociale. L'exemple américain et l'échec du mirage Obama en sont la malheureuse illustration !

C'est bien d'une mobilisation populaire d'ampleur dont ont besoin les travailleurs !

  • En refusant tous ensemble de payer leur crise,
  • en refusant, avec les syndicats, ce plan d'austérité qui fait payer aux travailleurs les travers et les abus du capitalisme,
  • en soutenant des mesures de redistribution des richesses comme celles que défendent les communistes et leurs partenaires du Front de Gauche,
  • en exigeant une sixième République qui mette fin à la monarchisation de la République et qui donne de nouveaux droits de contrôles aux citoyens et aux salariés,

il est possible de mettre la pression sur le pouvoir de l'argent et leurs représentants politiques !

C'est dans la mobilisation sociale et la construction d'un nouveau Front populaire que résident la véritable alternative à la politique de régression sociale prônée par le patronat, l'Europe et la droite !

C'est l'ambition des communistes !

Réussissons d'abord ce 11 octobre et construisons un nouveau rapport de force favorable aux travailleurs, dans les luttes et sur le terrain politique !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires

YVON 15/10/2011 17:37



bonjour,et merci d'avoir répondu.demain avec mes camarades socialistes,sympathisants,citoyens je serai toute la journée au bureau de vote du canton de BRIONNE.un mouvement d'humeur : j'ai en
horreur tous les tarzans qui bombent le torse,montrent leurs muscles sur le thème "plus à gauche que moi tu meurs".marre de la gauche "molle - dure - de combat - vraie - etc etc ".quelle misère
que ce populisme de basse-court,de cour d'école.............cordialement.



Solidaire 16/10/2011 19:02



Par une belle journée comme ce dimanche, j'ai préféré la campagne euroise au bureau de vote.


 


Pour moi, la vraie primaire, ce sera le premier tour de l'élection présidentielle !


 


Cordialement



yvon le lepvrier 14/10/2011 20:14



rebonjour.eh ben voilà,tout arrive,meme ici ?!.mon commentaire passe à la trappe ?mais ce n'était qu'un commentaire, un tout petit commentaire.....no comment......


arnaud MONTEBOURG : lundi au pantheon,vendredi au bucher.....tout va bien jean luc à choisi sa.....cravate,rouge, comme il dit.quelle chance,hollande,meilleur candidat socialiste pour le front de
gauche.ah bon ?,vraiment?. jean luc en revait,il l'a !.question rouge : je suis assez modéré,pour etre publié?.cordialement



Solidaire 15/10/2011 16:30



Bonjour,


Petite question : de quel commentaire parlez-vous au sujet de "trappe" ? Je n'ai pas été informé par over-blog de l'arrivée d'un autre commentaire de votre part : soit il y a eu un souci au
moment de l'envoi, soit... c'est sur un autre blog ? Lol


 


Sur le fonds, si vous suivez attentivement ce blog, vous savez que Mélenchon n'était pas notre candidat favori pour représenter le Front de Gauche. Le député auvergnat André Chassaigne avait
notre préférence.


En bons démocrates, nous ferons avec les défauts de celui-là, socialiste peut-être radical et ... à cravate rouge mais socialiste tout de même !


L'union est un combat ! Le Front de Gauche nécessite de mettre de l'eau dans son vin (rouge) mais ne doit en aucune façon amener les communistes à se cacher (ou pire : se diluer) au sein de cette
alliance. C'est notre position dans l'Eure et sur notre section, d'où des prises de positions communistes avant d'être Front de Gauche.


 


Fraternellement



yvon lelepvrier 14/10/2011 16:10



le front de gauche,je ne peux meme plus écrire le PCF,"se félicite de l'élan citoyen exprimé dimanche",après avoir vilipendé les primaires citoyennes pendant des semaines.j'adore cette sincérité
lumineuse.petit florilège des déclarations à l'emporte pièce du camarade jean-luc : " anti démocratique - le gadget - le pmu - le concours de beauté etc et..." puis ceci: "je ne participerai à
aucun gouvernement sauf.....LE MIEN !".n'oubliez pas cela mes camarades communistes.j'ouvre les paris,je mise 1 eur !.rdv en mai 2012.salutations fraternelles.



Solidaire 15/10/2011 16:34



Oups ! Mal réveillé cet après-midi ! J'ai votre commentaire sous les yeux.


Aucune censure pour le coup mais vous comprendrez qu'en bon communiste, je préfère la vraie vie et le contact direct à cet outil peut-être efficace mais néanmoins virtuel qu'est l'internet et ce
blog ! Donc je me reconnecte seulement.


 


Et pour les commentaires, je réitère ceux que j'ai fait à votre précédent/suivant commentaire.