Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:57

Appelons un chat un chat…

Donc, au sujet de la réquisition des logements vacants pour les sans-abris et les mal logés, suggérée par Cécile Duflot, Marine Le Pen s’insurge en déclarant sur LCI : "C’est une grave violation du droit à la propriété ! La révolution française a fait de la "propriété" un des grands principes de notre République. "

Passons sur l’amalgame, comme si son parti, qui se fait ici le défenseur des propriétaires, était un héritier de la révolution française. Les montagnards sont là !!

Notons tout de suite que ceux que défend Mme le Pen ne sont pas des propriétaires lambdas, propriétaires de l’appart dans lequel ils vivent. Non. Il s’agit de propriétaires qui possèdent plusieurs appartements. Si j’appartenais à la classe des ouvriers et des modestes qui votent FN, j’ouvrirais quand même un peu les yeux pour voir que ma chef, au nom de la sacro-sainte règle « révolutionnaire » de la propriété, préfère qu’on meure dehors.

Bien. Continuons.

« Si les mots de Mme Duflot se transforment en actes, cela aura pour conséquence d’empêcher les investissements dans l’immobilier parce que l’immobilier deviendra risqué. »

Ah ! Là voici donc préoccupée à présent des investisseurs. Mais on croyait qu’elle n’était pas de droite Mme le Pen ? De quels investisseurs parle-t-elle ??? Ceux qui mettent de côté sur un livret A de quoi s’acheter un garage à Romorantin ??

Mais le meilleur reste à venir.

« La solution à la crise du logement passe par la lutte contre l’immigration. »

What a surprise !

Après avoir cligné de l’œil à ses électeurs fortunés, elle se tourne sans perdre de temps vers son électorat populaire qui pense que l’Islam, plus que le libéralisme américain, nous conduit au chaos.

En fait, n’importe quelle phrase prononcée par Mme Le Pen pourrait se terminer par « la solution à…passe par la lutte contre l’immigration ».

C’est le torchon rouge qu’elle agite frénétiquement : « Immigration ! »

Et elle en vient alors à cette démonstration d’une bêtise grave, bêtise, on s’en doute destinée à des électeurs qu’elle doit juger bêtes et pour lesquels on peut raconter n’importe quoi : "Mme Duflot nous dit qu’il manque 800.000 logements et nous avons accueilli 1 million d’étrangers en cinq ans en France. Alors commençons par arrêter l’immigration et l’on va résoudre assez facilement le problème des logements manquants".

Ah ! ah ! ah ! ah !

Je dois dire que je n’en ai jamais entendu une d’aussi bonne à un tel niveau (présidentiable) si ce n’est dans les discours de Romney ! Comme quoi, elle a quand même un grand avenir devant elle !

Donc résumons les propos de Mme le Pen : 1 million d’étrangers arrivés en France depuis 5 ans habitent donc des logements alors que les Français sont à la rue.

800 000, si je suis bien.

Donc, si on chassait ce million d’étrangers qui laisserait alors 1 million de logements vacants, les 800 000 français pourraient être logés « assez facilement ». (Sauf qu’il s’agit de SDF qui n’ont pas d’argent. Mais « chut !! » Madame s’adresse à ses électeurs !)

Nous notons l’emploi de « facilement », adverbe démagogue qui ouvre de nouveaux horizons au public et « assez » qui modère tout de même l’enthousiasme.

Je vous fiche mon billet que si on chasse 1 million d’immigrés ça ne va guère changer le problème du logement dans les centre villes où même les purs français qui travaillent n’arrivent pas à se loger...

Ceci dit, revenons au sujet oublié par notre blonde radicale : il y a des gens qui meurent dans la rue. Il y a des appartements qui sont vides.

Que fait-on ?

Ah ! J’ai compris ! On chasse les immigrés et les propriétaires d’appartements vides, enfin rassurés, les louent à des SDF et à de pauvres travailleurs !

Mais rassurons Mme Le Pen. Mme Duflot « envisage » seulement cette éventualité.
On a le temps de voir venir…

Et avec cette fin du monde en décembre 2012, peut-être que tous les problèmes seront réglés.

Pour conclure, merci à Mme Le Pen de nous avoir bien amusés de son talent indéniable de femme politique, dans un monde où ce mot, trop souvent hélas, mais pas toujours quand même, n’évoque que démagogie, complaisance, intérêt, mépris et manque total de réflexion.

Stupidité : caractère d’une chose qui est produite sans intelligence, sans discernement. Parole qui manque de jugement.

Ariane Walter

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires