Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 08:30

Trois gros meetings ce week-end : ceux de Jean-Luc Mélenchon, de Nicolas Sarkozy et de François Hollande. La palme revient au candidat duu Front de Gauche.

Comme le dit si bien Jean-Luc Mélenchon, au cours de son meeting marseillais, le Front de Gauche aura lancé une mode : celle des meetings en plein air !

Car, après la reprise de la Bastille le 18 mars et ses 120 000 participants, il y a eu pour le Front de Gauche le rassemblement au Capitole de Toulouse avec 70 000 personnes le 5 avril et cet impressionnant rassemblement sur la plage du Prado, à Marseille, avec ses 120 000 participants. Pour les candidats officiels des médias, Sarkozy et Hollande, l'affront du succès militant du Front de Gauche devait être lavé ; ils auront chacun mobilisé toutes leurs forces pour réussir un seul meeting d'extérieur, avec un succès certain, mais bien loin de celui du Front de Gauche !

Mélenchon : la Méditerranée comme dénominateur commun

C'est que le meeting de Marseille avait vraiment de la gueule !

Sur cette plage s'était retrouvée une foule jeune, métissée, mêlant drapeaux rouges du PCF et du Front de Gauche, rouges et verts du Parti de gauche, au bleu, blanc, rouge du drapeau de la Nation, et à de multiples drapeaux syndicaux ou autres : la France dans sa diversité politique et sociale !

Malgré le vent, on ne voyait que ce soleil du sud éclairer un public dynamique sur fonds de Méditerranée et de Bonne Mère.Marseille-prado-14-avril-2012---2.jpg

Et c'est bien la Méditerranée qui a été la vedette de ce meeting. La Méditerranée et tous ceux qui l'ont traversée, dans un sens comme dans l'autre, pour enrichir notre pays de leurs diversités, comme depuis ce jour où "une gauloise a épousé un grec pour fonder Massilia", comme le rappelera Jean-Luc Mélenchon.

On est loin des messages de peur, de rejet de l'autre, de l'immigré ! On est loin de cette vision tronquée d'une France qui serait de race pure alors que son histoire, depuis la Gaule, n'est qu'une succession de métissages.

C'est par delà ces différences, en s'appuyant justement sur cette diversité et sur les liens qui unissent les peuples de la Méditerranée qu'il est possible de s'appuyer sur ces liens qui nous unissent, autour de ce bassin, pour le bénéfice de tous. Tel est pour moi le sens profond de ce meeting ! Un message d'espoir autour de la fraternité, un message d'unité du peuple français, non pas sur des critères raciaux, mais sur la volonté de construire un monde pour tous sur les valeurs de la République.

Hollande / Sarkozy : match nul !

On est loin de l'hiver parisien qui a soufflé sur les meetings de l'UMP et du PS, comme un symbole d'une campagne froide de la part des favoris des journalistes pour cette élection.

Un match nul entre deux candidats qui passent la campagne a dénigré la candidature adverse, où les propositions des uns et des autres ont bien du mal à susciter une quelconque dynamique.

Pour Hollande, la campagne se construit autour du rejet de Sarkozy. Pour Sarkozy, le message est "si ce n'est pas moi, ce sera le chaos !". Pas de quoi lever des foules !

Il aura donc fallu battre le rappel des troupes de toute la France pour que chacun puisse s'enorgueillir d'une assistance avoisinant les 100 000 participants à leurs meetings. Match nul aussi sur ce plan !

Malgré tout, c'est tout de même 20 000 personnes de moins que pour le meeting marseillais du Front de Gauche, un meeting pourtant à vocation seulement régionale !

Comme à son habitude, Nicolas Sarkozy a sorti la grosse artillerie, jouant sur la peur du changement et sur des grosses ficelles sur une éventuelle attaque de la finance internationale en cas de victoire socialiste, ce qui renforce au demeurant, nos remarques sur la nécessité de tenir une position ferme face aux milieux financiers.

Et, pour montrer qu'il est vraiment tout petit dans ses méthodes, Nicolas Sarkozy aura avancé d'une demie-heure son intervention sur l'horaire prévu pour être sûr d'être diffusé en direct sur les chaînes de désinformation permanentes : quand un président en arrive à faire ça pour s'assurer de l'attention des téléspectateurs, c'est que sa parole ne porte vraiment plus du tout !

A moins d'une semaine du scrutin, le Front de Gauche pouvait jusque là s'enorgueillir d'avoir su imposer aux médias et aux candidatures favorisées les thèmes de sa campagne : emploi et pouvoir d'achat. Il peut désormais rajouter la manière de mener campagne !

De tous les candidats, autour de la proposition de sixième République, Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à proposer une vison cohérente de la société française, un modèle social, économique et politique en rupture avec la soumission aux marchés financiers et aux grandes entreprises que nous subissons actuellement.

Les travailleurs ne s'y trompent pas. En quelques mois de temps, les militants communistes et du Front de gauche auront réussi à faire voler en éclat une campagne morose où c'est la peste brune qui tenait le rôle de trublion !

Comme le dit le slogan de campagne du Front de Gauche : place au peuple !

Après la Bastille et le Capitole, le peuple marseillais a investi le Prado. L'insurrection citoyenne est en route. Elle ne s'arrêtera pas le 6 mai au soir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires