Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 08:56

Le MEDEF veut supprimer des jours fériés, les grilles de salaire, les jours de repos.

A peine croyable : le journal "LEs Echos" révèle un document de travail du MEDEF où le syndicat patronal propose tout bonnement d'annuler près de 150 ans de conquêtes sociales !

Ainsi, travail dominical, durée légale du temps de travail, salaire minimum et salaire horraire, nombre de jours de congés annuels, tout volerait en éclats !

Evidemment, pour le syndicat patronal, il s'agit encore une fois de "créer des emplois". 1 million tant qu'à faire !

Comme à chaque fois que le patronat se lance dans une offensive contre les droits des travailleurs, c'est pour la bonne cause !

On l'a vu depuis trente ans avec les sempiternels efforts demandés aux salariés et aux petites entreprises, les objectifs sont toujours les mêmes : réduire les déficits publics, favoriser la croissance, améliorer la compétitivité de notre économie et, cerise sur le gâteau, réduire le chômage.

Sauf que, depuis trente ans, toutes ces politiques mènent à des impasses  puisque déficits et chômage ne cessent de s'aggraver.

Les nouvelles propositions du patronat vont, évidemment, dans le même sens puisque, la promesse de créer 1 million d'emplois fait suite aux 35 milliards de cadeaux fiscaux du Pacte de Responsabilité qui doivent eux aussi permettre de créer 1 million d'emplois.

A ce rythme, on va manquer de chômeurs !

Sauf que, pour l'instant, le Pacte de Responsabilité n'a produit aucun résultat bien que l'argent, lui, ait bien commencé à être généreusement distribué.

Ce qui est sûr, c'est que devant la soumission du gouvernement aux exigences de leur syndicat, les grands patrons se sentent pousser des ailes et réfléchissent déjà à un monde "meilleur", meilleur pour eux, débarasser enfin des "contraintes" sociales que 150 ans de luttes ouvrières ont permis d'arracher pour le bien des travailleurs : horaires de travail réglementés, contrat de travail clair, droit à la santé, à la retraite, salaire encadré, jours de repos et congés payés...

Dans les exigences du patronat, ne manque plus que l'exigence de faire sauter l'âge minimal de travail. Quoique... Avec l'apprentissage dès 14 ans, le patronat tente déjà de faire revenir les ados dans l'entreprise.

Aller, encore un effort et la France ressemblera à nouveau à la France de Germinal !

Plus de contrats fixes, que du précaire ! Plus de salaire légal, que des salaires à la tête du client ! Plus d'horaires légaux de travail, que de la flexibilité ! Plus de repos dominical, sauf en cas de chômage ! Plus d'âge minimal pour aller bosser ni d'âge légal de départ en retraite, les patrons paieront moins de charges sociales !

Et tout ce grand progrès social pour les patrons avec l'aide de nos gouvernements successifs, de droite ou sociaux-libéraux.

A moins que le peuple de France, qui ne se reconnaît plus dans ce gouvernement et son Président, ni même dans le consensus politique libéral qui va du PS au FN, prenne enfin confiance, se souvienne de son Histoire et des victoires arrachées en 1789, 1889, 1936, 1945 ou 1968, et retrouve le chemin de la lutte, du pavé et du vote pour les forces ouvrières, Parti communiste en tête !

Alors, si le peuple reprend son destin en main et reste unis face aux forces politiques au service de la Finance et du grand patronat, alors les rêves de société destructurée du patronat se transformeront en cauchemar, en mouvement social majeur qui réimposera en France le choix de l'Homme, du social, contre celui de l'argent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires