Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 10:54

Le Sénat a rejeté jeudi le budget de la Sécu 2013, le vote négatif du groupe CRC a été déterminant.

Malgré plusieurs rencontres en haut lieu, la majorité socialiste reste sourde aux remarques et critiques des communistes et de leurs partenaires.

Sur le budget de la Sécu, la commission des Affaires sociales a ignoré l’intégralité 50 amendements déposés par les communistes. Les élus ont donc choisit de s’opposer à ce budget d’austérité.

La deuxième partie du budget de la Sécu, consacrée aux dépenses, "tombe" d'office et ne sera pas examinée par le Sénat. Une commission mixte paritaire (CMP, 7 sénateurs, 7 députés) sera convoquée mais elle est promise à un échec.

Les élus du groupe communiste, républicain et citoyen (CRC), faute d’être entendus ont choisi de s’opposer au texte. "Nous n’avons pas ménagé nos efforts pour proposer d’apporter à la Sécurité sociale les ressources nécessaires lui permettant de jouer pleinement ses missions", a fait valoir Éliane Assassi, la présidente du groupe, au cours d’une conférence de presse mercredi. "Mais notre démarche, constructive, n’a pas été entendue, puisque, ce matin, la commission des Affaires sociales a rejeté nos amendements", a précisé la sénatrice communiste de Seine-Saint-Denis.
Ce qui est fort, de la part des socialistes, c'est que parmi la cinquantaine d’amendements CRC rejetés par la commission, plusieurs avaient été votés par le PS alors qu’ils étaient dans l’opposition, il y a quelques mois !

C'est le cas de la proposition qui prévoyait la suppression des exonérations de cotisations sociales patronales aux entreprises ne respectant pas leurs obligations en matière d’égalité salariale.
Le texte reviendra donc devant les deux chambres du Parlement puis une troisième fois devant l'Assemblée nationale qui aura de toute façon le dernier mot.

En attendant, les communistes font entendre leur voix et refusent de renier les engagements qu'ils ont pris auprès des français aux dernières élections.

Et que médias et socialistes ne nous accusent pas d'avoir mêlé nos voix avec celles de la droite ! Quand socialistes, centre et UMP ont voté pour le traité européen Sarkozy-Merkel, personne n'a trouvé à redire !

D'autre part, la droite fait ce qu'elle veut  (surtout dans la démagogie !). Nous faisons, nous communistes, ce que nous croyons être juste.

Ce nouveau vote négatif des sénateurs communistes contre un projet gouvernemental marque un positionnement politique diamétralement opposé entre socialistes et communistes actuellement. La ligne de fracture entre la gauche sociale-libérale et la gauche de changement, c'est l'alignement du gouvernement actuel sur les politiques antisociales préconisées par Bruxelles et le patronat autour de la "rigueur". Dans la droite ligne des présidences Chirac et Sarkozy.

Ratification du traité européen (le TSCG), augmentation de la TVA (TVA sociale ?), cadeaux de 20 milliards d'euros au patronat, refus de voter des amendements de gauche : le Parti socialiste fait l'inverse de ses engagements pris avant les élections. Comment s'étonner de l'effondrement de la popularité de l'équipe dirigeante dans les sondages ?

Dire ce que nous ferions et faire ce que nous avons dit : c'est la ligne suivie par les élus communistes.

Ceux qui ont voté Mélenchon à la Présidentielle et pour les candidats communistes et Front de gauche aux Législatives, malgré la pression socialiste du "vote utile", doivent aujourd'hui apprécier la lucidité de leur choix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires