Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 09:24

Dans la foulée des révoltes du printemps arabe, les médias tentent de nous faire passer la guerre en Libye pour un mouvement populaire alors qu'il ne s'agit que d'une guerre menée par l'OTAN, s'appuyant sur d'anciens criminels du régime Kadhafi, pour la prise de contrôle des ressources pétrolières et gazières du pays.

Les gentils rebelles du CNT seraient en passe d'en finir définitivement avec le méchant régime du dictateur Mouammar Kadhafi et ses mercenaires étrangers. C'est le discours officiel, celui du gouvernement et des médias. Pourtant, cette défaite est plutôt le fruit de 6 mois de bombardements intensifs de l'OTAN, sur des cibles d'abord militaires puis civiles, et de la présence de "conseillers militaires" français et anglais et de troupes d'élites qataries.

Loin de moi l'idée de défendre le régime Kadhafi ! A l'image des autres dictatures régionales, du Maroc à l'Iran, ce régime alliait répression et corruption. La particularité de la dictature libyenne, c'est de ne pas être dans le giron occidental et de tenter de jouer une partition indépendante, en rupture avec la soumission aux intérêts capitalistes étrangers, dans la philosophie qui a mené ces régimes au pouvoir : chute de la monarchie libyenne, indépendance syrienne, révolution islamiste en Iran,...

Loin du discours droit-de-l-hommiste, la réalité c'est que l'Occident a défendu jusqu'au bout les dictatures tunisiennes et égyptiennes. Les puissances occidentales continuent également de soutenir les dictatures marocaines et bahreinies, malgré les répressions des printemps arabes locaux, et soutiennent les pétromonarchies de la péninsule arabe, toutes aussi conservatrices et rétrogrades, et dont certaines financent les groupes islamistes terroristes.

De soutien à la population libyenne, il n'est point question.

D'ailleurs, la résolution 1973 de l'ONU, qui a justifié l'intervention militaire sous commandement de l'OTAN (USA, France, Grande-Bretagne, Qatar,...), ne prévoyait que la protection des civils menacés par les troupes régulières libyennes. Cette mesure de protection des civils s'est vite transformée en intervention directe dans les affaires internes du pays avec des bombardements de plus en plus violents et faisant de plus en plus de dégâts dans les infrastructures civiles (télévision nationale, stations de pompage d'eau, aéroports,...) puis de victimes civiles. On se souvient des cris de victoire écoeurants des "rebelles" lors de l'assassinat volontaire par l'OTAN d'un des fils de Kadhafi et de deux de ses petits enfants (de moins de 4 ans !) . On est loin de la résolution de l'ONU.

Les critiques se font jour, même aux Etats-Unis où Dennis Kucinich, représentant démocrate de l’Etat de l’Ohio (nord) et personnalité reconnue dans le parti d'Obama, a indiqué il y a quelques jours dans un communiqué que "un règlement par voie de négociation a été délibérément évité pendant des mois, alors que l’Otan, en violation des résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, a illégalement poursuivi le changement de régime" et que, concernant les victimes civiles, "si les membres du régime de Kadhafi en sont tenus responsables, les hauts commandants de l’Otan doivent aussi assumer la reponsabilité des pertes civiles résultant des bombardements devant la Cour pénale internationale". On peut rêver !

C'est qu'en France nos médias reprennent sans commentaires le nombre de 20 000 morts dans cette guerre avancé par un responsable "rebelle". 20 000 morts ? Civils ou militaires ? Tués par qui ?... Annoncée ainsi, l'information laisse à penser que ces morts seraient du seul chef de Kadhafi. Manipulation.

Sur le terrain, sans les bombardements occidentaux, qu'auraient fait les "rebelles" libyens ? Pas grand chose, malgré les armements fournis par la France, notamment.

D'ailleurs, la présence au sol de soldats français, anglais et qataris est désormais avérée et reconnue par ces états. En totale violation de la résolution 1973 mais le mal est fait !

Quant aux fameux "rebelles", faut-il rappeler que nombre de leurs représentants, au CNT, sont d'anciens cadres du régime, dont l'ancien ministre de la justice de Kadhafi et l'ex-numéro 2 du régime (passé à l'ouest deux jours avant la prise de Tripoli !) et portent la co-responsabilité de la dictature et de ses crimes, au même titre que le reste des cadres du régime ? Être passé dans le camp occidental suffit à les rendre blancs comme neige ! Où est la justice ?

Pour une autre part, depuis déjà des mois, la présence de groupes islamistes au sein de la rébellion est connu. De quoi se préparer des lendemains joyeux en Occident !

Il faut dire que c'est une spécialité occidentale : la France a abrité et laissé agir l'ayatollah Khomeïni jusqu'à sa prise de pouvoir en Iran en 1979 ; les Etats-Unis ont favorisé l'émergence et l'armement des islamistes et des talibans en Afghanistan pour faire tomber le régime laïc et pro-soviétique de Najibullah en 1980 ; les Etats-Unis et l'Occident ont fait tomber le régime laïc de Saddam Hussein en 1991 et ruiné le pays, favorisant l'émergence de groupes islamistes sunnites proches d'Al Qaïda ; ....

La présence des salafistes au sein des rebelles est à ce point forte que c'est un leader islamiste libéré en 2010 par le régime, dans le cadre d'une loi d'amnistie, qui a été désigné pour "libérer" Tripoli. La rébellion armée à Tripoli est en effet dirigée par l’ancien émir du Groupe islamique des combattants libyens (GICL), Abdelhakim Belhadj, arrêté en 2004 par les Américains en Asie et livré par la suite à la Libye.

Cette guerre en Libye ne prouve qu'une chose : la chute de Kadhafi a été préparée et soutenue entièrement de l'extérieur. Elle ne vise nullement a aidé la population libyenne, ni a lui importé la démocratie, et risque, au contraire, de provoquer des tensions nouvelles et l'instabilité politique entre régions adverses, entre clans, entre islamistes, monarchistes et républicains.

La chute du régime Kadhafi vise essentiellement à mettre fin à un régime qui tenait un rôle de puissance régionale en Afrique, comme elle le faisait en investissant en Afrique noire, ce qui concurrençait les groupes économiques occidentaux. Autre objectif : en finir avec la gestion indépendante de son pétrole et de son gaz par la Libye et ramener ces richesses dans le giron des groupes pétroliers occidentaux.

Après 40 ans de dictature de Kadhafi, il est malheureusement probable que le peuple libyen connaisse, comme le peuple irakien, un avenir difficile, entre destructions des infrastructures vitales par les occidentaux , explosion de l'Etat en différentes zones d'influence, et émergence d'un courant islamiste qui fera reculer de plusieurs décennies le droit des femmes libyennes.

Peu importe ce qu'ont vécu les libyens sous les bombes occidentales et ce qu'ils vivront dans l'avenir !

L'important est que la pax americana règne pour l'éternité, avec le roi dollar comme chef !

La Libye pacifiée, c'est désormais au tour de la Syrie. Avant l'Iran.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires