Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 10:48

Plus que quelques jours avant le premier tour des élections municipales, dimanche 23 mars.

Les élections municipales sont-elles des élections locales, à enjeux locaux, ou des élections à valeur nationale ? Un peu des deux.

D'abord, l'élection municipale, c'est le choix des élus qui gèreront nos communes pour les six ans à venir. On peut être se sentir apolitique ou "sans étiquette" dans cette élection mais, la réalité vous rattrape car il devient difficile de gérer nos communes avec les difficultés que rencontrent nos concitoyens, personnes âgées à faibles ressources, jeunes sans emploi, salariés qui peinent à joindre les deux bouts, etc. En même temps, l'Etat sert les vis des collectivités et les budgets deviennent difficiles à boucler. Des choix s'imposent et la "neutralité" devient théorique quand il faut trouver de nouvelles ressources ou réduire des dépenses !

L'élection municipale de dimanche, ce sera aussi le choix des délégués qui représenteront nos communes dans les communautés de communes ou les communautés d'agglomération. Un choix important car le poids et les responsabilité des intercommunalités grandit d'années en années. Même si ce n'est pas dit comme ça, on sait très bien que Bruxelles et nos gouvernements successifs cherchent à étrangler les communes et à les remplacer, à terme, par ces intercommunalités.

Dans ce contexte local tendu, économiquement et fiscalement, les élections municipales prennent une tournure politique nationale.

Comment vos élus vont-ils aborder les restrictions budgétaires annoncées par le gouvernement ? 1,5 milliards de moins aux collectivités territoriales, ce sont autant d'argent qu'il faudra économiser dans les budgets des communes, des intercommunalités et des départements !

Vos futurs élus vont ils baisser la tête et "faire avec" ? Vont-ils réduire le personnel communal ? Réduire les subventions aux associations ? Réduire les investissements ?...

Ou bien allez-vous avoir des élus combatifs, qui gèreront au mieux des intérêts des habitants leur budget mais exigeront nationalement une autre politique ? En clair : moins d'austérité !

Et puis, à l'automne, ce sera le renouvellement des sénateurs. Le poids des communes rurales est important dans ce scrutin. Pour qui voteront les représentants de votre commune ? Pour la droite ? Le PS ? Le FN ? Le PCF et le Front de Gauche ?...
Rien que pour cela, la neutralité des élus communaux n'existe pas ! Le Sénat a une "couleur" politique et les élus ruraux votent majoritairement à droite. Sans étiquette ?...

Alors, pour le choix du programme comme pour le positionnement vis-à-vis du gouvernement, mieux vaut choisir des candidats qui auront un positionnement clair, progressiste, favorable aux classes populaires et moyennes.

Sur le canton de Saint André, il y a beaucoup de communes où seule une liste se présente. Là, le choix est forcément réduit, dirait Lapalisse.

Ailleurs, plusieurs listes se présentent, où, dans des petites communes, des candidatures isolées.

Je vous invite à juger le bilan des équipes, leur comportement avec les habitants, les associations, et à choisir celles qui représenteront le mieux votre commune.

Par exemple, sur Saint André, face à la liste menée par Serge Masson, maire sortant, se présente une liste qui, si elle ne le dit pas clairement, représente quand même la droite locale. Voter pour la liste menée par Serge Masson correspond au choix le plus intéressant pour les andrésiens, compte-tenu du travail effectué par l'équipe sortante sur le logement et les équipements communaux.

On pourrait revenir sur la commune de Croth, dont la maire, non contente d'avoir fermer la permanence d'Andrée OGER, a eu de nombreux démêlés avec ses administrés (notamment sur l'antenne de téléphonie mobile). Une deuxième liste, composée de personnes connues sur la commune, se présente. C'est peut-être une bonne alternative ?

Ailleurs dans le département, notamment sur des communes de grande taille, le choix est quelque part plus simple car les listes assument leur positionnement politique.

Le PCF, ses partenaires du Front de Gauche et des personnalités locales ont monté des listes sur Alizay, Bernay, Brionne, Etrépagny, Evreux, Gisors, Gravigny, Igoville, Louviers et Vernon.

Sur d'autres communes, des communistes se présentent sur des listes d'union, comme à Charleval, Pont-Audemer ou Val-de-Reuil. Parfois, nos camarades sont candidats libres, comme à Garancières ou Grosley-sur-Risle.

Nous ne pouvons que vous conseiller de choisir ses candidats.

Vous connaissez nos positions. Vous savez que nous ferons tout pour défendre l'avenir de nos communes, la démocratie locale, défendre le logement social et les services publics, éviter les hausses d'impôts que d'autres imposent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le département
commenter cet article

commentaires