Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 11:14

M-real sauvée par une "nationalisation" temporaire : l'exemple réussi qui doit servir à d'autres entreprises.

Alors que la lutte des salariés de M-real prouve qu'il est possible de sauver une entreprise grâce à l'intervention publique, d'autres entreprises françaises menacées de fermetures pourraient également bénéficier d'une nationalisation, temporaire au minimum.

Pétroplus, à Grand-Couronne, a déposé son bilan le 24 janvier dernier mais a continué de tourner sous la seule direction de ses salariés jusqu'à aujourd'hui grâce à un contrat avec son ancien propriétaire, Shell ; 490 emplois sont menacés alors qu'au moins un repreneur (NetOil) est identifié et que le site paie ses fournisseurs et ses salariés : la nationalisation exigée par les communistes et certains élus socialistes permettrait d'assurer le maintien du site au moins jusqu'à sa reprise.

SANOFI, le géant pharmaceutique français, annonce 914 suppressions de postes d'ici 2015 malgré 8,8 milliards de profits en 2011 et 4,5 milliards de dividendes versés ! Il s'agit clairement de licenciements boursiers ! La CGT parle même de 1 767 suppressions de postes et de 700 transferts pour seulement 300 créations de postes. Le PCF et le Front de gauche défendent une proposition de loi contre les licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices. Et pourquoi pas une re-nationalisation de ce secteur vital et stratégique qu'est le médicament ?

Merck-Organon, à Eragny-sur-Epte, est un site en passe d'être fermé alors qu'il produit des médicaments à haute valeur ajoutée. Le groupe Merck (MSD : Merck-Schering-Plough) est un pilier de l'industrie pharmaceutique mondiale et distribue lui aussi des milliards d'euros de dividendes grâce à ses 12,9 milliards de dollars de bénéfices en 2011 ! 350 emplois sont menacés sur ce site.

PSA : 8 000 suppressions de postes annoncées et la fermeture du site d'Aulnay, qui fabrique la Citroën C3, meilleure vente de voiture du groupe PSA et troisième voiture la plus vendue en France ! PSA a distribué 6 milliards d'euros à ses actionnaires sous forme de dividendes et de rachat d'action.

L'exemple doit venir des trois ans de lutte des salariés de M-real, avec l'aide de la municipalité communiste et de son maire Gaëtan Levitre, fer de lance du soutien aux papetiers au sein du Conseil général.

Leur mobilisation et les nombreux projets industriels crédibles et viables qu'ils ont avancé ont réussi à percer le mur du silence gouvernemental, avec l'appui des communistes hauts-normands, de leurs élus et de leurs responsables nationaux.

Trois ans de lutte et la victoire au bout !

Une victoire qui passe par la reprise du site par un Etablissement Foncier Public, sous la houlette du Conseil général.

Oui ! La puissance publique peut intervenir positivement pour sauver nos industries et nos emplois ! Le sauvetage de la papeterie d'Alizay le prouve.

Avec le vote de la loi M-real, les députés de gauche à l'Assemblée et au Sénat ouvriraient la porte à d'autres initiatives du même genre et pourraient être à l'origine du sauvetage de milliers d'emplois en France. Cette loi permettrait le l'expropriation par la collectivité d'une entreprise menacée de fermeture dès lors qu'un repreneur viable a été identifié.

Encore faut-il en avoir le courage ! Les communistes et leurs partenaires du Front de Gauche l'ont.

Aux salariés menacés de hausser le niveau de leurs luttes pour que leurs élus locaux et nationaux ainsi que le gouvernement écoutent cette exigence. Qu'ils osent enfin prendre leurs responsabilités et affronter les spéculateurs financiers !

La lutte paie.

La papeterie M-real d'Alizay a été sauvée grâce à ses salariés.

Sanofi, Merck-Organon, Pétroplus ou PSA Aulnay peuvent l'être de la même façon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires