Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 11:46

La France recule dans le domaine éducatif. Un effet des politiques de restriction dans l'enseignement ?

Une étude internationale de l'OCDE nommée "Programme international pour le suivi des acquis des élèves" (PISA), publiée tous les trois ans et réalisée dans 65 pays ou économies, montre une France qui recule globalement dans le classement mondial, mais, surtout, une France où les inégalités sociales se retrouvent fortement dans l'éducation.

Ainsi, la France se classe dans la moyenne en maths (25e) comme en sciences (26e) et légèrement au-dessus de la moyenne en compréhension de l'écrit (21e). Mais l'OCDE tire la sonnette d'alarme sur les inégalités.

Si l'Hexagone compte "à peu près autant d'élèves très performants" en maths par rapport à 2003, il a aussi "beaucoup plus d'élèves en difficulté", ce qui "sous-entend que le système s'est dégradé principalement par le bas entre 2003 et 2012". Les inégalités se sont "surtout aggravées entre 2003 et 2006". En clair, sous l'ère Chirac, avec Luc Ferry et François Fillon, ministres de l'éducation de Jean-Pierre Raffarin, puis Gilles Robien, ministre de l'éducation de Dominique Villepin. Rendons à César...

"En France, la corrélation entre le milieu socio-économique et la performance est bien plus marquée que dans la plupart des pays de l'OCDE", souligne l'enquête. "Lorsqu'on appartient à un milieu défavorisé, on a aujourd'hui clairement moins de chances de réussir qu'en 2003".

Voilà qui est clair ! Si le choix des collèges et lycées pèse fortement sur la réussite dans les études futures, donc dans "l'ascension sociale" des jeunes, ce choix n'est offert dans la réalité qu'aux jeunes issus des classes aisées car les jeunes issus de milieux défavorisés ont déjà décroché pour une bonne part ou "choisissent" des filières bien moins amibitieuses.

L'ascenseur social est définitivement en panne. Il s'agit désormais d'un système éducatif à l'américaine, visant la reproduction sociale : les jeunes issus des classes possédantes ont de bonnes écoles (souvent privées), font de bonnes études et prennent des postes à responsabilité tandis que les gamins de milieux populaires doivent se débrouiller avec un enseignement moins performant, dans des classes bondées, sans le soutien de parents parfois en difficultés, professionnelle, économique et/ou ne pouvant soutenir pédagogiquement leurs enfants, n'ayant pas, pour la plupart, poursuivi de longues études. Sortir de son milieu devient difficile !

C'est d'autant plus vrai que Pisa ne teste pas les programmes scolaires mais l'aptitude des élèves à appliquer les connaissances acquises à l'école aux situations de la vie réelle, et à analyser, raisonner et communiquer de manière efficace. Bref ! Un système qui ferait des têtes bien faites, des citoyens conscients et libres, plutôt que des têtes bien pleines, des machines à appliquer des leçons bien apprises.

Plus basiquement, un rapport de l'inspection générale de l'Education nationale montre que la plaie est plus profonde : 20 % des enfants ne maîtrisent pas les fondamentaux en fin de CM2. Fondamentaux, c'est-à-dire : lire, écrire et compter.

En lecture, "la majorité des maîtres ne disposent pas des cadres théoriques minimaux, ce qui ne leur permet pas d'être lucides quant à leurs pratiques". Et pour cause ! Les Instituts Universitaires de Formation des Maîtres (IUFM) ont été supprimés sous la droite ! Plus de formation initiale, d'enseignement de la pédagogie, mais des jeunes diplômés d'universités catapultés dans des classes, sans vraiment de préparation !... Des maîtres qui ont de la bonne volonté mais qui doivent se débrouiller seuls, surtout avec des programmes qui deviennent lourds et incohérents, où la maîtrise de la langue (écrite et orale) doit désormais laisser de la place à la maîtrise d'une langue étrangère (l'anglais, en clair) et d'autres activités à la mode.

Au delà de la suppression des IUFM, rétablis par la gauche en 2013 (faudra attendre un peu pour les résultats), c'est bien aussi toute une politique de réduction des moyens de l'éducation qui est en cause, avec des milliers de postes d'enseignants et d'accompagnants scolaires qui ont disparu sous Sarkozy ! On se souvient de la suppression des RASED, ou des nombreuses fermetures de classes ou d'écoles ces dernières années ! Un courant qui ne s'inverse malheureusement pas avec l'arrivée de François Hollande !

Des gamins fatigués par des transports scolaires, notamment en zones rurales ou en ZUP, voilà qui ne peut pas faciliter la réussite scolaire ! Nous en savons quelque chose dans notre canton, notamment pour nos lycéens qui passent deux heures minimum en bus pour aller au lycée d'Evreux !

Ce n'est pas faute d'avoir exiger, avec Andrée OGER, la construction d'un lycée en Vallée d'Eure !

Fragiliser la formation des enseignants et supprimer des postes, c'est aussi maintenir le contrôle de la société par la classe possédante, un moyen aussi d'appauvrir le bagage théorique des jeunes, donc leur capacité de réagir en citoyen face aux réformes, aux crises sociales.

L'éducation publique, laïque et gratuite est un fondement de toute société démocratique qui souhaite l'épanouissement de sa population. A l'inverse de la France et de l'Europe d'aujourd'hui où règne un capitalisme libéral pour qui l'éducation publique est un marché qui échappe au secteur privé et pour qui chacun doit accéder à une éducation selon ses moyens, une éducation à la carte qui permettra aux élites de s'autoreproduire et laissera la majorité espérer au mieux de gagner au loto pour rejoindre cette élite sociale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires