Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 14:08

Malgré des résultats décevants aux Municipales et aux Européennes, les communistes et le Front de Gauche doivent accentuer leurs efforts pour fédérer le peuple de France contre la dérive ultralibérale actuelle.

Les médias se moquaient du Front de Gauche en début d'année, cherchant à déboussoler les électeurs et les militants des forces qui le constituent en jouant sur les désaccords réels qui existaient pour les élections municipales, à Paris en particulier.

Certains annonçaient même la mort du Front de Gauche au lendemain de la campagne des Européennes.

Certes, Municipales et Européennes n'auront pas été des moments forts de la toute récente histoire du Front de Gauche, entre pertes de municipalités, comme Gisors dans l'Eure, et perte d'un député européen, Jacky Hénin dans notre circonscription.

Pourtant, avec 1 200 713 voix le 25 mai dernier (6,33 % des exprimés en Métropole), les listes du Front de Gauche font mieux qu'aux élections européennes précédentes, en 2009, avec 1 041 911 voix et 6,05 %.

La déception vient, outre la perte d'un député, d'un progrès trop limité au regard de la situation nationale et d'un contexte politique marqué par l'effondrement de la gauche au pouvoir, socialistes et écologistes, et par la poussée de la vague brune marine.

Et l'explosion du Front de Gauche, tant annoncée et espérée par les médias, n'a pas eu lieu !

Au contraire, les deux "leaders" du Front de Gauche, l'ex-candidat aux Présidentielles Jean-Luc Mélenchon, et le secrétaire national de sa principale composante, le PCF, Pierre Laurent, sont aujourd'hui en phase contre le budget "rectificatif" présenté par le gouvernement et sur le besoin de rassembler ceux qui dénoncent, chez les socialistes comme chez les verts, ce budget d'austérité.

C'est d'ailleurs uniquement de la gauche de transformation sociale que pourra venir un vrai changement national !

Qui peut croire encore à un changement volontaire de stratégie du gouvernement socialiste après deux ans de trahison des engagements de campagne de François Hollande ? En tout cas, les électeurs n'y croient plus !

La droite, quant à elle, ne propose rien de bien différent.

Son opposition actuelle est purement politicienne et tactique. Elle cherche seulement à se démarquer des choix politiques du gouvernement socialiste et à créer de la polémique en espérant récupérer une partie des mécontents.

Mais, les ravages des politiques de Sarkozy, tellement comparables aux politiques actuelles, sont encore dans tous les esprits.

Et le scandale Bygmalion révèle au grand jour une facette de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 qui colle finalement bien avec l'image bling-bling de son quinquennat et le goût de la démesure du personnage. Fausses factures et campagne ruineuse risquent de décrédibilser pour un moment certains carriéristes de l'UMP.

A qui profite la situation ?

Omniprésente dans les médias, l'extrême-droite, notamment sa guide, Marine Le Pen, est volontairement mise en avant.

Le système met toutes ses forces médiatiques à guider la colère populaire vers un exutoire d'extrême-droite.

Inversement, les forces de gauche, Parti communiste et Front de Gauche en premier, sont écartés des médias, même lorsqu'ils font un travail militant et parlementaire intense.

L'action syndicale est caricaturée, la volonté d'opposer les grévistes au reste de la population est évidente.

On l'a vu avec la grève de la SNCF et la démagogie autour des lycéens qui ne pourraient pas passer leur bac alors que la grève vient après des mois de démarches pour amener le gouvernement à entamer des négociations sur une réfome ferroviaire qui, à moyen terme, entrainera une privatisation des trains avec, à la clé, des accidents et des lignes fermées, comme au Royaume-Uni ou en Suède actuellement.

On le voit aussi avec les intermittents qui sont accusés de mettre en péril des festivals qui n'existeront plus quand le tissu des intermittents aura disparu suite à la réforme gouvernement du régime de ces précaires de la culture !

Le capitalisme est en crise profonde. L'outil "Union européenne" continue de servir les intérêts des multinationales et des spéculateurs financiers contre les intérêts des peuples européens.

Dans ce marasme, les partis politiques de gestion du capitalisme, de droite comme de gauche, sont en crise également car leur intégration dans le système les rend incapables d'apporter des solutions à la crise causée par le capitalisme et aggravée par l'Europe.

C'est donc bien en s'attaquant au système lui-même, à ses fondamentaux, que l'on trouvera des réponses aux problèmes d'emploi, de pouvoir d'achat et de dégradation de l'environnement que rencontrent nos pays.

Pour cela, s'attaquer au système financier, à la répartition des richesses entre capital (Banques et actionnaires) et travail (Salariés et artisans), est la base de toute politique alternative en France comme en Europe. En attendant de s'attaquer au capitalisme lui-même !

C'est donc bien de la gauche radicale, de la gauche de transformation sociale, que viendra l'alternative aux politiques libérales de ces trente dernières années.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires