Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 09:23

Le "printemps arabe" est loin d'être terminé malgré l'arrivée au pouvoir de régimes islamistes capitalo-compatibles.

La mobilisation des égyptiens a eu raison du régime islamiste des Frères musulmans du président Morsi.

Plusieurs mois de luttes, de grèves (des milliers chaque mois !) et une situation explosive depuis le 30 juin ont poussé l'armée à intervenir en faveur de la grande majorité des égyptiens en renversant le pouvoir islamiste.

Jamais la pression populaire sur le gouvernement n'aura été aussi forte même au moment des mobilisations contre Hosni Moubarak ! L'armée parle de 20 millions d'Egyptiens mobilisés à travers le pays le dimanche 30 juin !

Cette journée du 30 juin est qualifiée de "plus grande manifestation de l'histoire de l'Egypte" selon une source militaire anonyme. Difficile de se fier à ces chiffres mais on sait, par contre, que 22 millions d'égyptiens avaient signé une pétition pour exiger la démission de Mohamed Morsi et de nouvelles élections. Impressionnant !

On est loin des 25 000 partisans du président islamistes Morsi qui contre-manifestaient le jour même !

La tension était tellement grande que 16 personnes ont trouvé la mort ce dimanche 30 juin, signe de la violence et des enjeux de cette révolution populaire. Hier, ce sont une vingtaine d'autres, dans les deux camps, qui y ont laissé la vie.

Cette imposante mobilisation réunit les tenants d'une Egypte laïque, les chrétiens coptes ou, encore, les organisations de gauche, syndicats et partis politiques, notamment le très actif PC d'Egypte.

Au centre de cette mobilisation, Tamarrod ("Rébellion", en arabe). Le groupe fédère les opposants laïcs.

Dimanche, il lançait cet appel : "nous donnons à Mohamed Morsi jusqu'à mardi 2 juillet à 17H00 (15H00 GMT) pour quitter le pouvoir et permettre aux institutions étatiques de préparer une élection présidentielle anticipée". En cas de refus, "mardi 17H00 sera le début d'une campagne de désobéissance civile totale".

Beaucoup en appellaient à l'armée pour chasser les islamistes.

L'armée aura répondu à l'appel. Il est clair que devant la mobilisation populaire et les risques d'explosion, elle n'avait pas trop le choix.

Pas sûr qu'il s'agisse d'une bonne idée puisque c'est justement l'armée qui tenait à bout de bras le pouvoir d'Hosni Moubarak et qui a dû le lacher sous la pression populaire !

Les Frères musulmans et Mohamed Morsi ont beau en appeler à la légalité de l'élection présidentielle qui ont amené les islamistes au pouvoir, ils oublient que beaucoup d'électeurs ont voté Morsi au second tour pour faire barrage à l'ancien cadre du régime Moubarak, le général Ahmed Chafik (comme Chirac en 2002 face à Le Pen).

D'ailleurs, au premier tour, ce sont finalement les "laïcs" qui étaient en tête, avec Chafik (23,7 %) et le candidat nassérien (gauche républicaine) Hamdine Sabahi (20,7 %). Morsi a recueilli 24,8 % des voix au premier tour et 51,7 % au second tour : on est loin du plébiscite !

En Tunisie, même si les mobilisations sont moins médiatisées, la lutte à mort continue entre, d'un côté, un gouvernement islamiste qui favorise les groupes djihadistes et, de l'autre côté, une population qui s'est battue pour chasser Ben Ali afin d'avoir une Tunisie libre et... laïque.

Au delà des clichés et des reportages bancals des médias, les populations égyptiennes et tunisiennes cherchent une porte de sortie démocratique, laïque et socialement progressiste aux régimes dictatoriaux qu'ils ont renversés ces dernières années.

L'arrivée au pouvoir de mouvements islamistes, tous deux issus des Frères Musulmans, constitue une porte de sortie tolérable pour les bourgeoisies de ces pays comme pour les puissances occidentales qui chapeautent ces pays. Ces régimes sont islamo-conservateurs socialement, donc aptes à éliminer toute contestation sociale, et libéraux économiquement, permettant la continuité des politiques économiques qui ont permis aux entreprises occientales de s'enrichir à peu de frais sur le dos de ces pays.

Le problème, c'est que ce sont des facteurs sociaux qui ont déclenché les mobilisations populaires du Printemps arabe !

Rien d'étonnant donc à ce que se poursuivent les mobilisations populaires malgré la chute des Ben Ali et Moubarak !

Egypte et Tunisie sont à des tournants de leur Histoire.

Si les mouvements populaires sont capables de s'organiser dans la durée et d'établir des plans d'action sociaux et politiques leur permettant de changer durablement les rapports de force sociaux dans leurs pays, alors ces pays pourraient bien devenir pour le monde musulman ce que le Vénézuéla ou la Bolivie sont pour le monde latin.

Dans le cas contraire, ces pays connaîtront de nouveau des régimes politiques, républicains, islamistes ou militaires, économiquement compatibles avec une mondialisation capitaliste qui appauvrit les peuples pour le bénéfice d'une oligarchie locale au service des multinationales. Un peu comme les pétromonarchies du Golfe aujourd'hui.

Le renversement du régime islamiste en Egypte ouvre une nouvelle étape dans ce pays.

Aux progressistes égyptiens de saisir cette occasion historique. Aux progressistes tunisiens de s'en inspirer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires