Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:33

On savait que toute référence au marxisme avait été abandonnée par le Parti socialiste. Mais, on apprend aujourd'hui que ce sont toutes les théories économiques qui ont dû être abandonnées en même temps !

Dans une brillante interview à BFM, hier, Bernard Cazeneuve, ministre du budget de Jean-Marc Ayrault, réussi à prendre de la hauteur sur les questions économiques. Une hauteur stratosphérique ! Il a en effet osé cette véritable perle : « L’entreprise, ce n’est pas un lieu d’exploitation, ce n’est pas un lieu d’accumulation de profits ». Pour sa propre édification le lecteur suspicieux pourra consommer avec modération la vidéo de ce moment.

La conversion au libéralisme de la direction du Parti Autrefois Socialiste n'explique pas tout. Il y a quand même des réalités qu'on ne peut pas nier.

Que le ministre "socialiste" du budget en arrive à nier l'entreprise comme lieu d'exploitation, c'est navrant mais conforme au virage libéral du PS. Nier l'exploitation, c'est renier tout bonnement une base idéologique propre à tous les partis de gauche depuis toujours.

Mais que ce ministre, qui a en charge le budget, rappelons-le, affirme que l'entreprise n'est pas un lieu d'accumulation de profts, on sombre dans le dogmatisme détaché du réel !

Car, même le plus convaincu des libéraux, au MEDEF, dans la presse ou à droite, assume et affirme qu'une entreprise se doit de faire des bénéfices. C'est d'ailleurs l'excuse passe-partout pour justifier licenciements, délocalisations et fermetures d'entreprises ! C'est désormais aussi un critère d'efficacité attribué aux états et aux collectivités par les pourfendeurs des déficits publics : tout doit être rentable ! Tout doit générer des profits !

Qu'un ministre du budget, lui même pris au piège des dogmes de l'équilibre budgétaire, en arrive à nier l'essence même du capitalisme, sonne comme un aveu de déconnexion complète de la réalité. Ou alors, il s'agit de propos politiciens qui visent à endormir les citoyens sur la réalité du monde de l'entreprise et à réaffirmer aux milieux d'affaires que ce gouvernement ne fera rien pour s'attaquer aux bénéfices records qu'elles engrangent... puisque cet argent n'existe pas !

Le capital est au coeur du système économique mondial auquel il a donné son nom. Le profit, ou bénéfice, est le moteur du système capitaliste. C'est aujourd'hui le seul critère de survie des entreprises et l'augmentation chaque année des bénéfices, donc de la part de dividendes redistribuée aux actionnaires, est désormais une obligation.

Cazeneuve définit un monde sans exploitation et sans profits au sein de l'entreprise qui n'existe pas. Un monde de bisounours où patrons et salariés sont du même côté, comme à la belle époque des corporations professionnelles.

On comprend mieux le mépris de ce gouvernement pour les syndicats de travailleurs et l'oreille attentive qu'il tend aux exigences du syndicat patronal, le MEDEF.

Et non ! Ce monde" parfait" n'existe pas.

Le salarié dans l'entreprise n'est pas l'égal de sa hiérarchie, encore moins de son patron.

Le salarié travaille pour payer son salaire et pour dégager une marge financière sur ce travail dans le but de rémunérer les actionnaires. C'est l'exploitation de son travail et cette exploitation permet de dégager des profits.

La soumission complète de ce gouvernement aux lois du marché capitaliste amène ses membres à affirmer des contre-vérités évidentes pour montrer à quel point il rejette tout ce qui pourrait le rattacher à son passé socialiste. Quitte à dire des absurdités grotesques.

La réalité est pourtant là.

L'entreprise est et a toujours été un lieu d'exploitation, un lieu de rapport de force où ceux qui détiennent le capital de l'entreprise, les patrons, les actionnaires, les "capitalistes", cherchent à maximaliser leurs profits au détriment des salariés, ceux qui produisent les richesses de l'entreprise et vivent uniquement de leur propre travail.

C'est le B-A-BA du capitalisme. Il faudrait réviser vos basiques, monsieur Bernard Cazeneuve !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires