Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 10:14

Vraiment ! Cette austérité est une véritable arnaque !

D'un côté, le gouvernement serre officiellement les vis des dépenses de l'Etat. De l'autre, il multiplie les "petits" cadeaux au secteur bancaire et aux entreprises privées.

En fait, toutes les dépenses relevant du secteur public, donc utiles aux français, sont réduites tandis que le transfert de richesses de l'Etat, donc de nos impôts, vers le secteur privé, continue.

Ils peuvent gueuler, avec leurs bonnets rouges les petits patrons et les gros agriculteurs bretons ! Ce sont leurs amis des géants de l'industrie agroalimentaire, de la finance et de la construction qui récoltent la caillasse !...

Autoroutes : toujours moins bien et plus cher pour le bénéfice des concessionnaires privés

On apprend ainsi que le gouvernement s'apprête à faire un nouveau cadeau aux entreprises privées qui se sont accaparées sous Jospin puis Fillon le réseau autoroutier français. Plusieurs élus français, de gauche évidemment, notamment Jean-Luc Mélenchon, s'élèvent contre ce projet

Ils écrivent ainsi que "Après la vente à vil prix par l’Etat du réseau autoroutier français, qui a débuté en 2002 et s’est achevée en 2006, après la prorogation d’un an des concessions en 2011 sous un prétexte environnemental, le gouvernement Ayrault entend finaliser son plan de relance autoroutier en prolongeant une nouvelle fois, de trois ans, la durée d’exploitation de nos autoroutes par leurs actuels concessionnaires. Il reporte ainsi à 2033 en moyenne la fin des concessions dont disposent les groupes Vinci, Eiffage et Albertis."

En théorie, "ceux-là devraient prendre à leur charge une vingtaine de projets d’aménagement de sections autoroutières autour de grandes villes, de liaisons entre des autoroutes existantes, ou encore la mise aux normes de sections existantes. L’ensemble devrait représenter un montant de 3,7 milliards d’euros."

Sauf que "la Cour des comptes a dénoncé à de nombreuses reprises l’incapacité de l’Etat à imposer aux concessionnaires le respect de leurs obligations, constatant notamment des tarifs manipulés et une qualité des chaussées dégradée." Sujet abordé ici dans un article à relire ( Nouvelle forte hausse des autoroutes pour février 2013 : à quand la re-nationalisation ?  ).

Des engagements difficiles à faire appliquer mais une poule aux œufs d'or pour les concessionnaires privés ! "Les recettes générées par l’exploitation des concessions autoroutières donnent lieu chaque année à de très substantiels profits : plus de deux milliards d’euros de bénéfices net pour un chiffre d’affaires de huit milliards d’euros en 2012."

En clair, "La quasi-totalité de leurs investissements passés sera intégralement remboursée dans les dix prochaines années. A l’horizon 2030, au rythme de l’évolution actuelle des tarifs et de la progression du trafic, chaque année d’exploitation devrait donc leur rapporter dix milliards d’euros, et presque autant de bénéfices.

Ce sont donc entre cinq et sept milliards d’euros net d’impôt chaque année pour une période de trois années supplémentaires que l’Etat s’apprête à offrir, soit dix-huit milliards d’euros d’ici à vingt ans. Soit l’équivalent d’un enrichissement immédiat de 6 à 9 milliards d’euros pour les groupes propriétaires des concessions, et un appauvrissement du même ordre de l’Etat."

Moralité, pour financer 3,5 milliards d'euros de travaux, l'Etat va s'asseoir sur 6 à 9 milliards de bénéfices !

Merci la gauche ! On espère que les actionnaires et les dirigeants de ces entreprises se souviendront de ce sympathique cadeau au moment de voter en 2014 et 2017 !

Pour ce qui est de nous, pauvres pigeons-automobilistes, nous nous en souviendrons aussi

Crédit Lyonnais : pour solde de tout compte ?

Il n'y a pas que dans l'Affaire Tapie que se cache le scandale du Crédit Lyonnais.

La faillite de cette banque a coûté la bagatelle de 19,8 milliards d'euros à l'Etat en 1995 (L'ère Chirac-Juppé !).

Officiellement, il reste 4,5 milliards de dettes à renflouer d'ici fin 2014 mais le gouvernement socialiste, en bon gestionnaire du système, anticipe ce remboursement avec l'argument imparable du ministère du Budget : "les conditions de financement sont favorables".

Ben oui ! Que ne fera t-on pas pour sauver les banques et les banquiers !

Être de gauche, est-ce être un bon gestionnaire des finances publiques en période de crise ou un "réformateur" (un révolutionnaire si on est communiste !), capable d'imposer d'autres orientations aux banques et aux grandes multinationales dans l'intérêt du peuple que l'on représente ?

En tout cas, voilà 4,5 milliards d'emprunts supplémentaires que devra rembourser un Etat dont on nous dit qu'il est surendetté !

Et, pendant ce temps là, avec Andrée OGER, nous nous débattons pour des familles de bonne foi et endettées suite à une perte d'emploi, à un accident ou un décès. Et là ! Pas de cadeaux ! Pas de pitié !...

Serrer les vis des fonctionnaires, dont le salaire reste bloqué pour la quatrième année consécutive, supprimer des postes dans la Fonction publique, donc augmenter le chômage des jeunes, réduire les services publics, donc accroître l'isolement des citoyens, à la campagne et dans les quartiers, pendant que se multiplient les largesses pour les riches et les grosses entreprises, est-ce mener une politique de gauche ?

La déroute socialiste aux élections partielles et l'effondrement de François Hollande et de son gouvernement dans les sondages, sont à la hauteur d'un mécontentement populaire lassé d'une alternance gauche-droite qui ne change rien à leur quotidien et à un avenir invariablement sombre.

Si, comme nous, vous comprenez qu'il ne peut y avoir d'alternative en France que dans une rupture avec trente ans de libéralisme, que dans une politique radicalement de gauche, "révolutionnaire", en opposition avec les classes possédantes, leurs banques, leur Europe, alors vous avez votre place au Parti communiste !

Je dirais même plus : nous avons besoin de vous, de votre aide, de votre voix, de votre réseau, pour faire grandir l'espoir d'un véritable changement de société. Rejoignez-nous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires