Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:59

Des bénéficiaires du RSA plus pauvres que les smicards, des immigrés qualifiés et créateurs de richesses : telle est la réalité de la France en 2012 !

C'est ATD Quart-Monde qui a publié un article pour tordre le cou à un certain nombre d'idées reçues sur la pauvreté et les immigrés. L'étude est complète et un peu complexe à suivre par moment d'où cet article qui reprend quelques clichés que l'on entend régulièrement dans une frange conservatrice et raciste de la classe politique et que reprennent un certain nombre de simples citoyens que nous rencontrons régulièrement.

"La misère diminue en France"

Le simple citoyen sait intuitivement que non mais les dernières statistiques, datées de 2008, montraient déjà une hausse de la pauvreté (8,2 millions de français sous 60 % du revenu médian). Depuis, la crise est passée par là et les associations humanitaires s'inquiètent face au nombre croissant de personnes qui dépendent des colis alimentaires pour vivre !

"Les pauvres font des enfants pour toucher des aides et des allocations"

Monstrueuse affirmation que démentent les chiffres. Une famille avec deux enfants ne gagnera que 161 € de plus d'allocations familiales si un nouvel enfant arrive. Pas de quoi compenser les frais engendrés par ce nouvel arrivé !

L'idée vient peut-être du fait que le nombre d'enfants décroît en fonction du niveau d'étude et que les diplômes sont un rempart modeste contre la pauvreté ?

"Les pauvres demandent tous les droits mais cela entraine des devoirs"

C'est vrai ! Encore faut-il qu'ils puissent exercer leurs devoirs !

Ceux qui ont la malchance de fréquenter Pôle Emploi savent les difficultés qu'il y a à être suivi actuellement ! La fusion ANPE et ASSEDIC par la droite a été une catastrophe : moins de personnel et des personnels changeant de métier sans réelle formation. Le nombre moyen de demandeurs d’emploi suivis par conseiller de Pôle Emploi était de 85 fin 2008, 95 en 2009, puis 105,8 fin décembre 2010. Le Sénat et le Conseil Économique Social et Environnemental estiment qu’il faudrait se rapprocher de la cible de soixante demandeurs d’emploi par conseiller ! On en est loin !

Qui plus est, beaucoup de bénéficiaires des minimas sociaux sont peu qualifiés et ne cumulent des années de chômage ce qui les éloigne un peu plus que les autres du marché de l'emploi, surtout en période de chômage de masse !

"On s'en sort mieux au RSA qu'au SMIC"

Ce n'est pas aux communistes que l'on fera dire que le SMIC est suffisament élevé ! Notre revendication de porter le SMIC à 1 700 € est justement là pour porter notre exigence d'une juste rétribution du travail.

Ceci étant dit, n'oublions pas que le RSA est à 598 € pour une personne seule sans enfant et que le SMIC est à plus de 1 000 €. Même si les APL sont moindres pour un smicard, l'écart reste important.

Le problème réside dans les frais engendrés par une activité professionnelle si le travail est loin (coût des transports) et si le travail n'est pas un temps plein (Hôtellerie-restauration, commerce,...).

Plutôt qu'enfoncer les plus pauvres, la solution ne réside t-elle pas dans l'enrichissement de ceux qui bossent ?

"Les pauvres ne veulent pas s'en sortir"

Ben voyons ! C'est tellement mieux d'être pauvre, de vivre en HLM et de ne pouvoir se payer des soins médicaux !... Les riches ne savent pas ce qu'ils perdent !

La plupart des bénéficiaires du RSA sont d'anciens salariés ou des jeunes qui n'ont pas trouvés d'emploi. Et, pour bénéficier du RSA, il y a obligation d'insertion et de recherche d'emploi, avec un suivi sérieux de l'administration et un accompagnement par des associations, même si des carences existent de-ci de- là.

En fait, faire croire que les pauvres sont content de leur sort, c'est une excuse pour l'incapacité à diminuer le nombre de pauvres en France. Une incapacité qui est dûe à l'incompatibilité entre lutte contre la misère et politiques libérales.

"Si on veut bosser, on peut trouver du boulot !"

Il y a 5 à 6 millions de personnes en recherche d'emplois dont 4 millions sans activité totale. Les autres vivent de petits boulots.

S'il y avait 5 à 6 millions d'emplois vacants en France, cela se saurait ! Les quelques milliers d'emplois non pourvus correspondent soit à des métiers spécialisés pour lesquels des formations sont nécessaires, soit à des secteurs traditionnellement sous tension, dangereux ou très mal payés.

Par exemple, on manque de médecins, notamment dans les hôpitaux et nos campagnes. Accepteriez-vous d'être soignés par un bénéficiaire du RSA ou un chômeur longue durée sans formation médicale nommé médecin sous prétexte qu'il faut faire bosser les chômeurs ? Absurde !

"La CMU permet à certains de se faire des soins médicaux de confort"

La Couverture Médical Universel est particulièrement restrictive.D'ailleurs, certains médecins qui ont perdu leur déontologie et oublié le serment d'Hypocrate, refusent de soigner des bénéficiaires de la CMU.

Avec la pauvreté croissante, on revoit fleurir des foyers de tuberculose et d'autres maladies autrefois disparues. Eliminer ces soins gratuits, c'est favoriser ces maladies chez des populations qui ne peuvent assumer les frais médicaux, donc exposer l'ensemble de la population à des épidémies pourtant contrôlables.

"Les pauvres ne paient pas d'impôts"

Grosse erreur ! Si les plus pauvres ne paient pas d'Impôt sur le revenu (et, à juste titre, d'Impôt de Solidarité sur la Fortune (Lol !), ils paient les impôts indirects comme la TVA.

Au final, le taux moyen d’imposition (impôts directs et indirects) des 10% les moins riches est d’environ 40%, celui des 0,1% les plus riches d’environ 37%, et celui des revenus moyens de 45 à 48% ! Et encore ! il faut penser aux niches fiscales et aux fraudes dans les paradis fiscaux que seuls peuvent se permettre les très hauts revenus !

Pendant que les salariés sont amenés à regarder avec colère les plus miséreux qu'eux, des personnes comme Liliane Bettencourt ne paient que 8 % d'impôts sur leurs revenus annuels !

"Si on renvoyait les immigrés chez eux, il y aurait moins de chômage"

Idée simpliste à la base de toute la théorie raciste du FN, équivalente à ce que disaient les nazis et Hitler sur les juifs en 1933 : "3 millions de chômeurs, trois millions de juifs : la solution est simple !" On connait la suite !..

Globalement, la présence des populations de nationalité étrangère en France crée de la richesse et donc de l’emploi, grâce à l’apport de consommation, d’impôts et de cotisations. Les étrangers sont aussi des consommateurs : ils créent une demande supplémentaire donc des emplois, dans la production comme dans la distribution. Les études montrent que les migrants arrivant créent leurs propres emplois, par la richesse qu'ils produisent.

D'ailleurs, certains secteurs ne marchent que par la présence d'immigrés : médecins et chirurgiens hospitaliers, nettoyage,...

Dénoncer les immigrés (comme les pauvres), c'est à nouveau détourner l'attention des travailleurs au chômage ou inquiets pour leur emploi des causes du chômage et de la précarité : le système capitaliste et son économie libérale qui met la pression sur l'emploi et les salaires, qui délocalise, pour garantir une rentabilité maximale aux capitaux des banques et des actionnaires.

Enfin, dans le cas insensé où on chasserait tous les immigrés de France (avec leurs compagnons français ? Leurs enfants ? Avec quels moyens ? Des trains ? Des avions ? Des bateaux ?...), qui peut être assez bête pour imaginer que cela n'entrainerait pas de rétorsions au moins économiques et diplomatiques de la part des pays concernés ? Cela fermerait des marchés complets à nos entreprises et ce serait des dizaines de milliers d'immigrés français ("les expatriés") qu'il faudrait recueillir et recaser en France ! Bonjour le chaos !

"Les immigrés viennent en France pour profiter des minimas sociaux"

Erreur ! Ils viennent chez nous pour fuir la misère (ou la guerre) chez eux ! Sauf les scientifiques, les étudiants et les cadres mais c'est un autre débat.

Pour bénéficier du RSA, il faut être en possession d’un titre de séjour et d’une carte de travail depuis au moins cinq ans si on est natif d’un pays extérieur à l’Union européenne.

Quant à l'idée que les immigrés ont plus d'enfants, c'est à moitié faux puisque les françaises "natives" ont en moyenne 1,65 enfant (presque deux, quoi) et les immigrées 2,2 enfants (un peu plus de deux). Là aussi, la différence réside essentiellement dans le niveau d'étude.

"L'immigration coûte 48 milliards d'euros à la France en prestations sociales"

C'est vrai !

Sauf que l'immigration rapporte 60 milliards d'euros à la France chaque année en impôts et cotisations sociales chaque année (source ministère de la Santé et des affaires sociales et étude de l’université de Lille-II de juillet 2010) !

Bénéfice net : 12 milliards !

En ne parlant que des "coûts" de l'immigration, l'extrême-droite et une partie de la droite vous manipulent doublement : d'une part, comme on vient de le voir, ils ne parlent que des "coûts" et pas des "recettes" ; d'autre part, ils placent à nouveau l'humain dans un discours comptable, comme si l'argent était tout ! Et l'apport culturel ? Humain ? Scientifique ? Economique ?...

Les immigrés en France, ceux qui sont là depuis quelques temps comme les nouveaux, sont en général jeunes et en bonne santé, souvent diplômés : 25 % des nouveaux immigrés en 2010 sont diplômés de l'enseignement supérieur (Bac + 5) contre 29 % des "français". Ils cotisent à la Sécu et à la retraite mais ne consomment pas dans ces caisses, ils paient des impôts (Revenu, TVA, impôts locaux) et contribuent à l'activité économique de la France par leur propre consommation ! Ce n'est pas comme les banques et les financiers qui placent leur argent en Bourse ou dans des paradis fiscaux !

En fait, l'imaginaire collectif et quelques personnes qui fraudent sont manipulés par certaines forces politiques de droite pour dresser l'image d'une France dont les difficultés proviendraient des pauvres et des immigrés, forces parasites qui videraient la France de son énergie et de son identité.

Les chiffres sont pourtant clairs et démontent cette argumentation. Ceux qui l'utilise le savent bien.

L'objectif est bien de montrer à l'immense majorité de la population, celle qui vit ou survit de son travail et de ses pensions de retraite, que l'ennemi est dans ses rangs. Cela afin de protéger encore et toujours cette infime minorité de français qui échappe à la crise et à l'impôt, en vivant de ses rentes, de ses placements, bien protégée dans des quartiers isolés par un état qui protège la propriété privée avant de protéger les droits humains à un emploi, à la santé et à un logement décent.

Les idées simples contre les pauvres et les immigrés sont des mensonges qui permettent d'éviter que le peuple exige des comptes à ceux qui possèdent les richesses de ce pays et à ceux qui représentent leurs intérêts au sommet de l'Etat et de l'Europe.


Pour ceux qui souhaitent lire l'étude complète : cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires