Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 09:48

Les socialistes dans l'opposition montraient leurs muscles contre le traité Sarkozy-Merkel. A peine au pouvoir, les voilà qui capitulent.

On ne peut pas dire que le gouvernement socialiste et François Hollande ont longtemps fait illusion ! Quelques mesurettes en mai, comme des diminutions de salaires des ministres, et les voilà déjà dans les pas de la droite !

Il y a eu la polémique autour du SMIC, augmenté d'à peine 2 % avant l'été, une augmentation sous forme d'aumône pour des millions de salariés qui attendaient autre chose d'un gouvernement se disant de gauche. On est loin des 1 700 € exigés par le Front de Gauche et le Parti communiste !

Puis, il y a eu le refus de François Hollande de revenir sur l'engagement de la France dans le commandement de l'OTAN, décision prise par Sarkozy. Laisser la France et son armée sous la houlette des Etats-Unis ne gène pas outre mesure notre nouveau gouvernement ? Ce signe d'abandon de souveraineté s'est poursuivi avec l'intensification des efforts de la diplomatie française en faveur des "rebelles" syriens, dans la logique de Nicolas Sarkozy en Libye, et pour la plus grande satisfaction des Etats-Unis et des pétrodictatures islamistes du Moyen-Orient.

Voilà maintenant que le gouvernement socialiste refuse au peuple français de s'exprimer sur le traité européen de Sarkozy et Merkel, ratifié par la droite en mars dernier !

Que n'avait-on pas entendu le candidat Hollande et les cadres du PS s'élever contre ce traité en début d'année ! Avec Hollande à l'Elysée, ce traité devait être fortement remanié.

Du vent ! Il a suffi d'une petite enveloppe de 120 milliards d'euros sur 5 ans pour la relance économique, dont la moitié déjà prévue dans des fonds européens, pour acheter la volonté socialiste.

Et malgré la confiscation d'un pouvoir national essentiel, le contrôle du budget de la Nation, par les bureaucrates libéraux de Bruxelles que prévoit ce traité, le Conseil constitutionnel a considéré qu'il n'y avait pas lieu à modification de la Constitution.

La belle aubaine pour tous les europhiles béâts et autres défenseurs du capitalisme mondialisé ! Pas de modification constitutionnel, cela veut dire "pas besoin d'un référendum" !

Le tour est joué. Ceux qui n'ont toujours pas digéré le refus du peuple français de se faire imposer le Traité Constitutionnel Européen, en 2005, ont sauté sur l'occasion pour priver le peuple de son légitime droit d'expression sur la question du contrôle de ses finances nationales. Les socialistes sont de ceux-là.

Pour éviter qu'une contestation populaire ne se mette en place, notamment sous l'action des forces démocratiques et patriotiques comme le PCF et le Front de gauche, le gouvernement a décidé d'aller vite et de faire voter ce traité avant la fin du mois d'août, donc avant la rentrée des vacances d'été.

Un vote à la dérobade qui montre bien la crainte de nos dirigeants sur le contenu de ce traité.

Ainsi va la démocratie bourgeoise ! Vous votez pour des candidats qui vous promettent monts et merveilles et qui trahissent leur parole à peine élus sans que vous puissiez dire quoi que ce soit. C'était déjà le cas avec Chirac, celui qui devait "réduire la fracture sociale", puis de Nicolas Sarkozy, le président du "pouvoir d'achat". C'est aujourd'hui le cas de François Hollande pour qui le "changement" ressemble de plus en plus à de la continuité.

Marx nous a enseigné que l'état et son organisation étaient au service de la classe sociale dominante. Rien d'étonnant à ce que la classe politique qui considère cet état comme démocratique ne fasse rien qui aille contre les intérêts des riches actionnaires et spéculateurs de ce monde !

Pour l'immense majorité de la population, les travailleurs, salariés ou indépendants, en études, en activité ou en retraite, c'est l'organisation autonome, au sein de syndicats, associations et partis politiques les représentant, qui permet la prise en compte de leurs intérêts par cet état et par les organisations patronales. Un rapport de force qui se dénomme "lutte des classes".

Sur cette question de l'intégration dans une Europe au service unique des marchés, ce n'est pas du côté d'une social- démocratie aujourd'hui largement acquise au libéralisme qu'il faut chercher une quelconque opposition, mais bien du côté d'une gauche radicale, communiste, pour qui les rapports humains ne se résument pas à quelques billets.

Avec le journal "L'Humanité",  vous pouvez devenir un des nombreux grains de sable qui grippent cette ratification du traité d'austérité permanente Sarkozy-Merkel.

Signez la pétition, en ligne ou sur papier, pour exiger un référendum sur la ratification de ce traité européen !


La pétition en ligne ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires