Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 09:41

C'est la nouvelle idée stupide : envoyer les députés travailler dans le privé !

On connaissait les stages d'énarques en grande entreprise. Le futur diplômé de l'ENA passe une semaine en observation dans une grosse boîte, comme les élèves de troisième, et ressort en ayant acquis la compétence nécessaire pour devenir un haut cadre de la République (c'est dit sur un ton ironique, cqfd !).

Voilà maintenant qu'un club de réflexion (Dites Think tank pour être up to date !) veut envoyer les députés en entreprise ! Une bonne idée ? Pas sûr !

La réflexion de ce club, c'est que les députés légifèrent sur les entreprises mais que seulement 20 % d'entre eux ont travaillé dans le privé.

Sans surprise, ce club très sélect, qui s'intitule "En temps réel", regroupe de grands dirigeants d'entreprise (lire : http://entempsreel.com/lequipe/).

Rien d'étonnant donc au fait que ce club économique fasse la promotion du monde merveilleux de l'entreprise. Par contre, la méthodologie rejoint la démagogie en cherchant à dévaloriser un monde politique qui serait bien loin des réalités des français, ici, celles du monde de l'entreprise privée. Un discours qui irait finalement bien dans la bouche du Front National !

Notez que ces cadres du privés veulent envoyer les députés en stage dans le privé : le secteur public n'ayant pas d'importance ni d'avenir à leurs yeux, pourquoi en parler ? Hein ?...

Selon ce club de patrons, les voies d'accès à la députation restent principalement la politique locale et la constitution d'un « fief », les instances des partis ou les cabinets ministériels ou encore les syndicats et associations. « Les cursus impliquent peu d'expériences en entreprise », résume l'auteur.

Mince ! Ce n'est pas Total qui donne les investitures des députés, comme il le fait en Françafrique ?...

Si, dans sa circonscription, « le député est le recours le plus manifeste pour les personnes ou acteurs économiques en difficulté, il reste que les visites aux entreprises ne font absolument pas partie des priorités des uns ou des autres, ce qui est conforme aux autres données que nous avons quant à la perception qu'ils en ont ».

C'est bien là que se situe l'action de lobbying de ce club : le rôle du député est-il de visiter et de soutenir les entreprises ? Ou bien, le rôle du député est-il de représenter la population de sa circonscription et les intérêts de la France ?

On touche avec ce club la question cruciale : la politique est-elle au service de l'économie privée ?

D'évidence, pour ces dirigeants d'entreprise, c'est oui !

En bons libéraux, l'idée est que c'est le marché, les entreprises, qui font l'économie et que les élus du peuple ne sont là que pour faciliter les affaires.

Pour nous, c'est l'inverse : c'est aux élus du peuple de donner les grandes orientations économiques, les choix stratégiques de développement, pour garantir un droit constitutionnel oublié, celui du plein emploi !

Certes, il y aurait beaucoup à redire sur des élus qui sont le plus souvent coupés des réalités populaires après 20 ou 30 ans de politique. Si jamais ils les ont connu ces réalités populaires !

La fin du cumul des mandats et un véritable statut de l'élu, qui permettrait de garantir le retour à l'emploi d'un salarié qui en fin de mandat électoral, cela permettrait de faire revenir à l'Assemblée et ailleurs des ouvriers, des employés, des techniciens ou des cadres de tous secteurs économiques, privés ET publics !

Car, aujourd'hui, où sont les ouvriers et les employés à l'Assemblée ?... Dans les services, pas sur les bancs des députés !

Mais puisque le club En Temps Réel veut renvoyer du monde sur le terrain, pourquoi ne pas renvoyer les grands patrons et les gros actionnaires (ceux qui n'ont jamais bossé du tout !) sur le terrain social ?

Si les députés perdent contact avec le terrain, les grands patrons et les nantis de la Bourse prennent chaque jour des décisions qui détruisent l'emploi et le pouvoir d'achat de milliers de travailleurs.

Confions leur un petit studio dans un quartier populaire, un SMIC (ou moins, comme les caissières de supermarché) et laissons-les travailler deux ou trois mois minimum pour qu'ils voient ce que c'est que la vie d'un smicard, les difficultés à payer son loyer, son électricité, à faire ses courses !

Là, sir je persiste à le proposer, on va me traiter de stalinien qui veut envoyer les riches en camps de travail ! C'est que la vie de millions de français, aujourd'hui, s'apparente à un véritable camp de travail !

Par contre, comment appelle t-on quelqu'un qui veut envoyer des députés travailler ? Un gentil libéral conscient des réalités économiques ?

La démagogie des milieux économiques n'a pas de limite si elle permet de faire passer l'idée que le rôle des hommes politiques, donc des institutions de la République, c'est de soutenir le capital, les grandes entreprises et le marché libre et concurrentiel, sans jamais lui donner d'ordres et de limites.

Envoyons donc tous ces nantis à Pôle-Emploi partagé le quotidien des 5 millions de français qu'ils contribuent à laisser sans emploi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires