Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:42

Le responsable national de Reporters Sans Frontières confirme ses liens avec l'extrême-droite. Au moins c'est clair !

On comprend mieux la frénésie anticommuniste de Reporters Sans Frontières durant les années Ménard ! Cuba ou le Vénézuéla étaient constamment sous le feu des critiques. Pendant ce temps, les crimes commis par les pays occidentaux à travers le monde ne faisaient l'objet, au mieux, que de critiques modestes, même lorsque des civils étaient victimes directes, qu'il s'agisse des bombardements de civils en Afghanistan, au Pakistan ou en Iraq, et je ne parle pas de la situation en Israël !...

Au fur et à mesure, malgré tout, les informations ont fini par transpirer sur la réalité d'une organisation, "Reporters Sans Frontières" et de son dirigeant, Robert Ménard, portés en icônes de la liberté d'expression par les médias.

De ses liaisons avec des officines de la CIA, au discours xénophobe et anti pauvres, au soutien des identitaires de l'extrême droite, à l'anti mariage pour tous et à un « Mai 68 à l'envers » qu'il appelle de ses vœux, le journaliste retraité ne pouvait que tomber dans les filets du Front National. Mais pas d'inquiétudes pou lui, c'était certainement l'objet de sa quête !

Il s'est par exemple rendu le 26 février à La Traboule, le local de la branche lyonnaise du Bloc Identitaire. Il avait aussi participé à un colloque organisé par le député d'extrême droite Jacques Bompard à l'Assemblée nationale fin janvier.

Il y avait quelques temps, lors de la cérémonie de l'annonce officielle de sa candidature à la Mairie de Béziers, les jeunesses communistes biterroises avaient manifesté courageusement, au milieu de ses fans, en agitant des pancartes et criant : « R. MENARD = FRONT NATIONAL ». Des présents à ce raout avaient joué les vierges effarouchées indiquant que la liste de Ménard serait « apolitique ».

Les JC ne s'étaient pas trompés. Il est bien dans les mains du Front national !

Depuis hier, le Front National a en effet décidé de ne pas présenter de liste aux municipales de Béziers et de soutenir officiellement la liste menée par Robert Ménard.

Ce dernier cherche malgré tout à ménager la chèvre et le chou en tentant de garder une image "apolitique" tout en cherchant à valoriser ce soutien attendu.

Ce matin, sur France Info, Robert Ménard détournait donc l'attention de ce soutien public en affirmant : «Je reçois le soutien du Front national mais je n’ai rien négocié avec le FN. Le FN représente 20 à 25 % des voix, vous pensez que tous ces électeurs sont des fachos. Sûrement pas ! »

Les électeurs du FN ne sont sûrement pas tous des fachos, on est d'accord ! Mais le Front National, lui, est un parti qui entretient l'héritage du fascisme français, fondé par des nostalgiques de l'Algérie française et de la Collaboration, draînant derrière lui, on le voit régulièrement, des groupuscules encore plus radicaux, ouvertement antisémites, négationnistes, néonazis, intégristes catholiques, et autres.

Avec ce passif et ce soutien désormais officiel du Front National, les colistiers de Robert Ménard savent où ils mettent les pieds. Il serait d'ailleurs surprenant que sa liste ne fasse pas la place à des "personnalités" locales du Front National ou des groupuscules identitaires qu'il soutient.

Dans cette situation, les très actifs communistes de Béziers se trouvent conforter dans leur engagement "dans le cadre du Front de gauche élargi, à battre l'extrême droite Ménard et la droite Couderc aux prochaines élections municipales" comme l'affirme un communiqué signé pour la section PCF de Béziers par Aimé Couquet.

RS FN

Avec ce coming-out brun, Robert Ménard tombe les masques.

L'action de son association "Reporters Sans Frontières" prend subitement un éclairage moins brillant, plus glauque. L'alignement de RSF sur les positions occidentales, celles des Etats-Unis en priorité, et sa propension à dénoncer uniquement les pays qui ne cadrent pas avec les intérêts des grandes puissances occidentales, toute cette ligne politique devient subitement claire pour ceux qui regardaient jusque là RSF et Robert Ménard d'un oeil bienveillant.

"Il est encore fécond le ventre d'où la bête immonde est sortie" disait Bertold Brecht. Certains ont réussi à cacher leur ascendance jusqu'à aujourd'hui !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires

Solidaire 07/06/2013 10:50


En lien avec le meurtre politique de Clément Méric :


Robert Ménard donnait le 15 mai dernier une conférence au bar parisien "Le Local" une conférence sur "médias et pensée unique".


Le "Local" appartient à Serge Ayoub, fondateur et leader des skin-heads du mouvement JNR, et affiche des portraits de Le Pen.


Serge Ayoub veut ainsi officiellement mettre en "synergie" l'extrême-droite parisienne. D'ailleurs, Marine Le Pen, qui n'a rien à voir avec Ayoub bien sûr, a fréquenté ce bar en 2008. Coïncidence
?


Le Pen soutien Ménard qui n'est pas au Front National mais qui fait une conférence au bar des skin-heads qui ne sont pas au FN... Ils nous prennent pour des quiches ?