Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 10:20

Comme du bon vieux temps d'Hortefeux, le Rrom devient le bouc-émissaire d'un pouvoir incapable de répondre aux défis sociaux de notre temps.

La polémique sur les propos de Manuel Valls, au sujet des Rroms, a permis à la droite et, surtout, à l'extrême-droite de redresser la tête et de taper sur le gouvernement socialiste.

Les propos du ministre de l'intérieur, Manuel Valls, qui niait la volonté d'intégration d'une majorité de Roms et estimait qu'ils avaient "vocation à retourner dans leur pays", ces propos faisaient scandaleusement écho aux campagnes de l'ancien ministre de Sarkozy, Brice Hortefeux.

Juif a une époque, maghrébin ou noir plus récemment, le bouc-émissaire change mais la finalité reste la même : montrer du doigt une catégorie de population minoritaire à qui on attribue des volontés diaboliques (pour les juifs) ou machiavéliques pour que la colère populaire, en période de crise, se porte sur cette minorité plutôt que sur la classe politique ou sur le système économique.

Personne ne niera les difficultés que rencontrent les populations Rroms arrivant en France pour s'insérer dans la société française. Mais ces difficultés sont-elles insurmontables du fait de la "nature" même des Rroms ? de "tares raciales" comme auraient dit les nazis ?

Car c'est bien ce type de dérive que permettent les propos d'un ministre de la République faisant un portrait noir d'une communauté entière, comme si aucun de ses membres ne pouvait apporter quoi que ce soit à la communauté française, comme si aucun Rrom ne désirait sincèrement trouver sa place dans une France qu'ils croient plus accueillante que leurs pays d'origine où ils sont déjà des parias ?... 

Toute cette mise en accusation des Rroms, pris comme un Tout, permet d'occuper les médias, de trouver des responsables faciles à la délinquance ou au trou de la Sécu.

Pendant ce temps, le débat politique et médiatique n'aborde pas les dossiers brûlants du chômage et des chiffres bidons qu'on nous a donnés, de la réforme des retraites, dans la continuité de celle de Sarkozy et Fillon, des hausses de taxes et de l'imposition qui touche cette année 800 000 nouvelles familles modestes !...

Et les Rroms, gagne-petit d'une construction européenne libérale, doivent faire oublier les 20 milliards de cadeaux fiscaux supplémentaires donnés depuis l'an dernier par ce gouvernement aux grandes entreprises et les quelques milliers d'actionnaires qui se partageront les 40 milliards de dividendes gagnés sur la productivité des salariés des 40 plus grosses entreprises de France !...

Selon des indiscrétions savamment parues dans la presse, Manuel Valls fait un peu machine arrière, face au tollé qu'ont entraîné ses propos au sein de la gauche. On affirme qu'il aurait parlé de "maladresse" au premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Maladresse  ? Lui qui a réaffirmé la teneur de ses propos quand plusieurs attaques sont venues de sa gauche ?

Il vaudrait mieux parler de propos qui trahissent le fonds de sa pensée !

Manuel Valls compromet toute la gauche avec les idées les plus nauséabondes et antirépublicaines qui soient.

Comme le rappelle le communiqué du PCF ci-dessous, qu'un ministre sensé être de gauche se place sur le terrain boueux de la droite, et c'est toute la gauche qui est salie, l'intelligence et l'humanité qui sont insultées.

Ce qui ne peut s'intégrer dans la République, ce sont les idées de l'extrême-droite !

Les militants sincères du parti socialiste devraient faire remonter à leur direction nationale la nécessité de rappeler les frontières claires qui existe entre république et barbarie, entre humanisme et racisme. 


Roms : La gauche doit cesser de se placer sur le terrain de la droite

Le ministre de l'Intérieur s'est livré à une habituelle surenchère au sujet des Roms. Pour Manuel Valls, les Roms ne veulent pas s'intégrer et ils « ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie ». Ces déclarations xénophobes doivent cesser au plus vite.

Ces familles, dans le plus cruel dénuement, doivent être aidées avant d'être montré du doigt et désigné à la vindicte populaire. La gauche doit cesser de se placer sur le terrain de la droite ou la bêtise le dispute souvent à l'ignorance. Elle y perdra son âme.

Cette politique de bouc émissaire, la gauche l'a combattue ensemble en son temps, quand Nicolas Sarkozy se livrait à une détestable course à échalote avec le Front national. Ce qui était vrai hier, doit l'être aujourd'hui.

Fabienne Haloui, Responsable de la commission « Droits et libertés » au PCF

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires