Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 09:04

Empêtré dans ses alliances politiques avec les Etats-Unis au sein de l'OTAN, la France s'embourbe en Libye et en Afghanistan dans des aventures militaires sans fin.

Aujourd'hui, les parlementaires français devraient sans surprise appuyer le gouvernement de Nicolas Sarkozy et François Fillon pour poursuivre la campagne guerrière en Libye. Les députés socialistes ont en effet déjà prévenu qu'ils soutiendraient la participation militaire française à l'initiative de l'OTAN.

Quatre mois après le déclenchement d'une campagne qui devait être courte, la guerre en Libye a déjà coûté plus de 160 millions d'euros selon les propres chiffres du gouvernement (Valérie Pécresse, 9 juillet 2011). Une somme faramineuse en période soi-disant de disette financière pour un résultat loin des objectifs affirmés de départ.

Une intervention militaire en Libye par mercenaires interposés

Car, n'oublions pas que l'intervention militaire de l'OTAN viole la résolution de l'ONU sur la Libye !

Celle-ci prévoyait de protéger les populations civiles de possibles massacres par l'armée régulière libyenne et d'apporter de l'aide humanitaire aux civils. A peine quelques jours plus tard, cette protection se transformait en attaque avec des frappes aériennes sur l'armée libyenne puis des bombardements en pleine ville de Tripoli et sur d'autres villes libyennes aux mains des partisans de Khadafi, au mépris des populations civiles qui y vivent : des vicitmes collatérales comme dit la novlangue militaire !

A cela est venue s'ajouter la fourniture directe d'armes aux "rebelles" libyens comme l'a reconnu la France. Un pas de plus dans un engrenage guerrier dont on ne voit pas l'issue et, surtout, dont on ne connait pas les conséquences ! La présence d'éléments islamistes au sein d'une opposition libyenne peu recommandable fait craindre la création d'un nouveau foyer islamiste aux portes de l'Europe. Ce n'est pas pour rien si l'Union africaine dénonce cette intervention militaire depuis des mois ! Tout comme d'autres puissances comme la Russie, l'Inde ou la Chine.

Certains esprits critiques en Afrique relèvent la coïncidence entre l'intervention française en Libye et la création, à l'intiative de Khadafi, d'une banque centrale africaine et surtout d’un Fonds monétaire africain, initialement basé à Yaoundé (Cameroun) et doté d’un capital de plus de 40 milliards de dollars (27,6 milliards d’euros) ? Alors que la Libye investit déjà des milliards de pétrodollars un peu partout en Afrique, ce fonds aurait pu destabiliser un peu plus le garrot économique maintenu par la Françafrique sur l'économie africaine et ses fabuleuses ressources minières, agricoles et forestières dont bénéficient de nombreux grands groupes français.

D'une protection des civils, cette intervention en Libye vise d'ailleurs désormais le renversement pur et simple du pouvoir libyen. Un coup d'état en quelque sorte.

Rappelons que toutes les conventions internationales et que la charte de l'ONU interdisent le renversement d'un régime par la force par une puissance étrangère : il s'agirait là d'un précédent dont on sent bien le potentiel danger qu'il représente alors que les Etats-Unis multiplient les menaces contre l'Iran ou la Syrie ! Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que des partisans du régime syrien ont attaqué les ambassades françaises et étatsuniennes à Damas hier : l'interventionnisme militaire de la France en Côte-d'Ivoire, en Libye et en Afghanistan, pour le compte des Etats-Unis, et l'implication de puissances étrangères dans l'armement des "rebelles" syriens, produisent des sentiments anti-français et anti-américains violents.

En Syrie aussi la présence d'éléments islamistes (salafistes) ne fait aucun doute. Il n'est pas difficile sur internet de trouver des témoignages et des reportages de chaînes étrangères sur ce sujet.

Les occidentaux jouent avec le feu ! L'exemple afghan et le soutien aux moudjahiddines contre le régime prosoviétique dans les années 80 n'a donc pas servi de leçon ? A croire que les talibans et Al Qaïda gènent moins les puissances capitalistes occidentales que des régimes trop "indépendants" même s'ils sont laïcs ?...

Le traitement à sens unique de l'information concernant la Syrie et la Libye, vise à simplifier au maximum des situations bien plus complexes. Il n'y aurait que de méchants régimes dictatoriaux, mafieux et claniques, face à de gentilles oppositions désarmées, représentant la majorité de la population. Facile ensuite de justifier des bombardements !

Quand les gentils deviennent les méchants

A l'inverse, les situations en Palestine ou au Koweit ne bénéficient pas de la même approche des médias et du gouvernement.

Au Koweït, monarchie héréditaire appliquant un islam rigoureux et avec une démocratie de façade, la révolte populaire dans le cadre du printemps arabe a été très violemment mâtée : intervention militaire de l'Arabie Saoudite à la demande des émirs locaux, meurtres, emprisonnements, etc. Pas une déclaration de la France ! Pas une image des médias ! Les émirs du pétrole peuvent massacrer leur population en paix. Il semble que là-bas, les gentils soient au pouvoir et les méchants dans la rue aux yeux de notre gouvernement, des médias et de "l'opposition" socialiste.

En Palestine, on ne sait trop où remonter le fil des événements tant l'histoire du peuple palestinien est constituée d'une suite d'abominations, de crimes et de violations des droits internationaux par Israël.

Sans revenir aux massacres de Sabra et Chatila en 1982, il parait nécessaire de remonter néanmoins au bombardement de Gaza par l'armée israélienne en janvier 2009 et les 1 600 morts civils causés par ce crime.

Rien que cette année, lors de la célébration de la Nakba (la "catastrophe" qu'a constituée la création d'Israël aux yeux des palestiniens), 9 palestiniens sont morts à Gaza sous les balles israéliennes et deux autres sont morts sur le plateau syrien du Golan occupé par Israël. Ces morts avaient le grand tort de participer avec des dizaines de milliers d'autres à des marches contre l'occupation israélienne.

Et, actuellement, ce sont plusieurs bateaux d'aides humanitaires qui sont bloqués sur injonction israélienne en Grèce et en Turquie, des bateaux civils dont le grand "crime" est de vouloir briser un blocus militaire israélien sur Gaza transformant cette bande de terre en gigantesque ghetto de Varsovie.

La collaboration des autorités françaises et européennes à l'arrestation de citoyens qui voulaient se rendre dans les territoires occupés par Israël permet de comprendre pourquoi les médias ne relaient pas ce scandale humanitaire et juridique à la hauteur de son importance.

Loin de considérations démocratiques ou humanitaires, les interventions françaises successives en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, en Libye et demain ailleurs, servent essentiellemnt des intérêts géopolitiques et géostratégiques au profit des grands groupes capitalistes occidentaux. Le silence complice de nos gouvernements sur les meurtres et délits commis par les pouvoirs bahreinis ou israéliens le démontre.

Les parlementaires UMP, Nouveau Centre ou socialistes qui s'apprêtent à voter la continuation de la guerre en Libye se rendent coupable de complicité avec Sarkozy dans un conflit qui ne bénéficie pas au peuple libyen et qui risque d'avoir des conséquences funestes sur la stabilité de l'Afrique du nord au profi des islamistes.

Et c'est avec fierté qu'il faut regarder les élus communistes et les quelques téméraires d'autres horizons qui refuseront de cautionner ce délire militariste et impérialiste de Nicolas Sarkozy.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires

Eric RUIZ 13/07/2011 15:06



Comme prévu, la poursuite de l'intervention guerrière française en Libye a été validée par le parlement.


A l'Assemblée nationale, seuls les députés communistes et Parti de Gauche ont voté CONTRE dans leur ensemble. Quelques autres élus ont eu le courage de voter CONTRE comme Henri Emmanuelli, député
PS des Landes. Au total 27 votes CONTRE ont été enregistrés.
Ce sont 482 députés qui ont voté POUR la guerre (les 5 eurois, notamment) : UMP, PS, Nouveau Centre, Verts, Radicaux de Gauche,...


Au Sénat, même constat, seuls les députés communistes et du PG ont voté contre la guerre soit 24 votes CONTRE.
Tous les autres groupes ont voté POUR à quelques abstentions près.
Tous les sénateurs eurois ont voté POUR.


 


On attend des prises de positions aussi fermes du gouvernement, de l'UMP et du PS sur la Palestine, le Yémen ou Bahreïn.



Solidaire 13/07/2011 15:16



C'est effectivement bien triste.