Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 13:34

Après la CGT, c'est au tour de la CFDT de subir les attaques de Nicolas Sarkozy. Pendant ce temps, la patronne des patrons voit en Jean-Luc Mélenchon le retour de la terreur révolutionnaire !

Quelle stratégie poursuit Nicolas Sarkozy ? Alors que les sondages lui annoncent une défaite large depuis des mois, il se lance dans une attaque anti-syndicale qui risque de lui mettre à dos encore un peu plus les travailleurs (et pas seulement les syndiqués !). A moins que sa droitisation idéologique s'exprime plus librement à l'approche des élections ?

Cette fois, Nicolas Sarkozy s'en prend au syndicat CFDT de Arcellor venus le 15 mars à Paris, avec des salariés de Florange, manifester et demander une rencontre avec le candidat UMP ou l'un de ses représentants, devant son siège de campagne. Ce week-end, défendant son action (!) sur ce dossier, le voilà qui lance : "Quant aux permanents de la CFDT, ils trahissent la confiance des salariés. Ils sont venus m'insulter et essayer de casser mon siège de campagne. Ne confondons donc pas les salariés d'ArcelorMittal, que je ne laisserai pas tomber, et des syndicalistes qui trompent leurs adhérents en faisant de la politique au lieu de défendre l'intérêt des salariés".

Le soir même de la manifestation parisienne des Arcellor, Nicolas Sarkozy avait déjà voulu détourner les critiques en parlant des syndicats plutôt que de s'expliquer sur son inaction en faveur des sidérurgistes. Il avait alors attaqué la CGT en l'accusant de vouloir jouer un "rôle politique", alors que c'étaient bien les militants de la CFDT qui étaient à la pointe de cette action ! Les syndicats : tous les mêmes pour ce représentant du patronat !

Entre le 15 mars et hier, les attaques de Sarkozy contre les syndicats n'ont pas manqué ! On se rappelle son discours contre les "corps intermédiaires", accusés de refuser les réformes, et de sa volonté de contourner le droit social en organisant des référendums.

Peut-être pense t-il à l'opposition des syndicats sur sa réforme des retraites ? On attend encore un référendum ! Mais peut-être n'organisera t-il des référendums que sur les questions où il sera sûr d'avoir la majorité ? En 2010, 70 % des français étaient opposés à la réforme des retraites.

Il y a eu aussi depuis des attaques contre la CGT d'Ouest-France, lors d'un meeting à Nantes, et contre la CGT de la centrale nucléaire de Saint Laurent des Eaux (Loir-et-Cher), lundi dernier, parce qu'ils ne souhaitaient pas le rencontrer.

Toutes ces attitudes méprisantes et insultantes contre les syndicats trahissent une haine de classe de la part d'un président issu de la haute bourgeoisie parisienne contre ceux qui, issus du monde du travail, osent contester l'ordre établi et exiger un partage des richesses et un respect qu'on leur refuse.

On retrouve aujourd'hui chez Sarkozy tout ce mépris pour le bas peuple qu'il a montré dès le soir de son élection en rejoignant au Fouquet's toute une clique de hauts patrons et de très riches personnages. Cela valait mieux que d'aller saluer les militants de son propre parti ! Encore mieux que de remercier ces pauvres couillons qui avaient voté pour lui !...

L'attitude agressive de Nicolas Sarkozy envers les syndicats et le monde du travail rejoind la position de Laurence Parisot, porte-parole du lobby patronal contre le candidat Mélenchon.

Lors d'une interview, la patronne des grands patrons du MEDEF voit en Mélenchon "l'héritier d'une forme de Terreur" ! Elle craind même "une certaine nostalgie du début des années 80" et se demande si il y aura "des ministres communistes si François Hollande était élu ?". Manque plus que le couplet sur les chars soviétiques place de la Concorde, et vous avez l'exacte copie du discours de la droite en 1981 !...

Entre Sarkozy et Parisot, il y a bien alignement idéologique entre le représentant politique de la bourgeoisie et la porte-parole du grand patronat : l'un attaque le volet syndical du mouvement ouvrier, l'autre le volet politique.

Ces critiques de Sarkozy contre les syndicats et de Parisot contre le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon sont finalement la reconnaissance du vice à la vertu.

Être insultés par Sarkozy et Parisot constitue finalement de bons signes, signes d'une gêne ou d'une menace que nous représentons pour les intérêts égoïstes qu'ils défendent.

La montée du Front de Gauche dans les sondages et sa volonté de porter au delà des élections son objectif de révolution citoyenne font peur à la bourgeoisie. C'est là notre fierté !

N'en déplaise à la droite, à l'extrême-droite et au patronat, la vraie gauche de changement est de retour, porteuse d'une dynamique démocratique et sociale qui va bousculer les intérêts des financiers et des banquiers !

Contre le capitalisme mondialisé et contre la crise, ces attaques de Sarkozy et de Parisot montrent bien que ce qui leur fait peur, c'est que les luttes sociales menées par les syndicats rejoignent les luttes politiques menées par les communistes et le Front de Gauche dans les urnes !

Alors, le 22 avril : le seul vote utile, c'est le vote Mélenchon !

Et, dans la foulée, voter utile aux législatives le 10 juin, c'est le vote Sandrine Cocagne !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires