Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 09:26

Claude Guéant aura beau pesté contre le rapport de la Cour des Comptes : le bilan de la droite en termes de sécurité est négatif, comme pour l'emploi ou la dette publique.

Le rapport de la Cour des Comptes sur la gestion des forces de sécurité intérieures (Police et Gendarmerie) fait 250 pages et tire à boulets rouges (et mots couverts) sur la politique sécuritaire développée par Sarkozy, d'abord quand il était ministre de l'intérieur et désormais comme président de la République.

Evidemment, Claude Guéant, ministre très sarkozyste de l'intérieur, n'est pas content et dénonce "inexactitudes, erreurs d'analyse, oublis", voire même un manque "d'objectivité" et des "sous-entendus contestables".

La Cour des Comptes serait-elle aux mains des socialistes ? Ou bien constituée de nullards qui ne comprennent pas les chiffres ?

Curieusement, quant il s'agit de taper sur l'Education Nationale ou les collectivités locales, la droite sait très bien s'appuyer sur la Cour des Comptes ! Sur certains passages de ses rapports en tout cas...

Mauvaise foi quand tu nous tiens !

Plus de fric - Moins de flics !

Pourtant, le rapport de la Cour des Comptes sur les forces de sécurité commence plutôt "positivement" pour le gouvernement en précisant que, sur la période 2002-2010, l'Etat "a consacré des moyens croissants budgétaires, technologiques et humains".
Mais, les rapporteurs ajoutent que les résultats sont "contrastés" au regard des statistiques qui ont montré un "recul des atteintes aux biens" mais une "hausse" des violences aux personnes. Et depuis 2009, ajoute la Cour, l'"exigence d'une plus grande efficacité de la lutte contre la délinquance" - référence implicite à la politique sécuritaire impulsée par Nicolas Sarkozy dès 2002 - "doit être satisfaite (...) avec des moyens en diminution" et une "hausse des dépenses de rémunérations". Heures sup' ?

Ainsi, avancent les rédacteurs, «en 2009, la reprise à la hausse de la délinquance a été évitée en grande partie par le refus des services d'enregistrer des plaintes» de victimes d'escroqueries. La baisse de la délinquance a résulté, selon eux, du fort recul des vols d'autos et de dégradations de biens privés.
Côté moyens, assurent-ils, «les effectifs ont été en hausse sur 2002-2010 suivie d'une diminution égale» avec, au final, une baisse des effectifs de 5,3% depuis le 1er janvier 2003 du nombre de policiers et de 25% pour leurs budgets de fonctionnement (hors rémunérations) en 2010.

En clair, moins de policiers et de gendarmes sont confrontés à une délinquance qui ne baisse pas mais évolue, tendant vers plus de violence, comme évoluent les rapports sociaux dans ce pays.

Cette baisse des effectifs, nous la dénonçons depuis quelques années, qu'il s'agisse de la Police, de la Gendarmerie ou d'autres services publics comme la Justice, l'Education, les Impôts, Douanes, Inspection du travail, Santé,... Ce sont les conséquences de la RGPP, la Révision Générale des Politiques Publiques, jolie formule pour justifer le dégraissage des effectifs de fonctionnaires par le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux.

Dans le secteur de la sécurité publique, comme dans celui de la santé ou de l'éducation, on ne peut pas assurer le même travail, en quantité ou en qualité, quand les effectifs baissent fortement !

Ces difficultés s'ajoutent au malaise général dans la police comme dans la gendarmerie que traduisent les nombreux arrêts de travail et les suicides qui se suivent dans l'indifférence générale des autorités de tutelle.

Vous pouvez relire ce que nous disions lors du renvoi de Jean-Hugues Matelly, commandant de gendarmerie, qui s'exprimait (en tant que chercheur au CNRS) contre le rapprochement police - gendarmerie fin 2008 : Gendarme radié : les hommes de la Grande Muette ont-ils le droit à la parole ?

Vidéosurveillance : cher et inefficace ?

Le rapport de la Cour des Comptes met par ailleurs en cause le «développement rapide mais coûteux» de la vidéosurveillance, allant jusqu'à mettre en doute les chiffres du ministère de l'intérieur qui avançait le nombre de 20 000 caméras dans la rue en 2008 quand elles n'étaient que 10 000 selon la Cour.

La couverture grandissante de notre pays en caméra de vidéosurveillance transforme petit à petit notre pays en l'Angleterre de Big brother décrite par HG Wells dans "1984" !

Sur le plan sécurité publique, c'est autre chose !

Autant en Angleterre qu'en France, les critiques sur la vidéosurveillance sont légions (relire : La vidéosurveillance ça coûte cher et rien ne dit que ça marche  ).

En dehors du coût des installations et de leur fonctionnement, c'est surtout l'efficacité contre la délinquance qui est critiquée : la vidéosurveillance entraine seulement le déplacement de certains phénomènes délictueux et permet, au mieux, d'identifier les auteurs d'un délit... après coup. Ainsi, la vidéosurveillance n'a par exemple pas empêché l'affontement de bandes rivales en Gare du Nord à Paris, il y quelques années !

La sécurité, c'est savoir manier le bâton et la carotte.

Côté carotte, permettre à chacun de trouver sa place dans la société par le travail et l'éducation serait un préalable. On en est loin dans cette société du chômage de masse, de l'exclusion, de l'individualisme et du racisme banalisé.

Côté bâton, des caméras ne remplaceront pas les hommes. Assurer une présence de terrain aux forces de l'ordre, dans un esprit d'aide aux citoyens et pas de répression, c'est à la fois refroidir les ardeurs délinquantes et améliorer le travail des forces de l'ordre au sein de la société.

Pour cela, il faut en revenir à une police et une gendarmerie républicaines dont les missions ne tournent pas qu'à la répression et à la course au chiffre.

Comme dans tout service public, ce qui fait la force de la police et de la gendarmerie, c'est la présence sur tout le territoire donc un nombre de fonctionnaires en rapport. Cette nécessité d'effectifs suffisants, bien formés et bien équipés, va à l'encontre des politiques comptables menées par la droite depuis des années.

Vous voulez une police plus présente et plus efficace ? Exigez la fin de la RGPP et la fin de l'austérité budgétaire !

Vous voulez voir baisser la délinquance ? Exigez que le gouvernement se batte contre les fuites de capitaux, l'évasion fiscale, la désertifcation industrielle et qu'il assure le renforcement d'un service public de l'Education laïc, gratuit et de qualité !

Là aussi, c'est exigez la fin de la RGPP et la fin de l'austérité budgétaire ! Toutes les questions se rejoignent !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires