Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 08:31

Paris-Normandie a déjà tranché à la place des grands électeurs pour le scrutin de dimanche !

Cela fait plusieurs numéros que la grand journal régional annonce plus ou moins clairement que les favoris du scrutin de dimanche, ce sont les trois sénateurs sortants et que le seul challenger serait le candidat socialiste, Bruno Questel.

Dans son édition d'aujourd'hui, Paris-Normandie enfonce le clou et ne parle que de ces trois candidats. Obligé légalement à citer toutes listes en présence, Paris-Normandie se fend tout de même d'une colonne pour donner les noms des 7 listes qui se présentent aux 1 800 grands électeurs eurois dimanche 28 septembre.

Ce faisant, Paris-Normandie fait dans la divination ou, pire, s'insert dans le débat politique pour indiquer ses favoris, poussant au "vote utile" d'éventuels grands électeurs tentés par d'autres candidats.

Pourtant, la configuration 2014 des élections sénatoriales est particulièrement ouverte !

Paris-Normandie le reconnait clairement puisque le journal s'inquiète de la dispersion des candidatures à droite, chacun des 3 sénateurs sortants présentant sa propre liste.

D'où la mise en avant du candidat socialiste, soutien de la politique de François Hollande, Bruno Questel, comme "challenger" à ces trois là !

Déjà, la notion de challenger laisse penser que le candidat socialiste a théoriquement moins de chances d'être élu que les deux autres.

Mais, ce qui est fort, c'est que le tableau brossé par Paris-Normandie omet complètement les scores possibles des autres candidats !

3 listes à droite + le FN

Dans un contexte, effectivement, ou la gauche socialiste et communiste a perdu des plumes aux dernières municipales, la droite pourrait se voir renforcée.

Mais, en 2008, aux Sénatoriales précédentes, les candidats socialistes avaient recueilli 43 % des voix et Andrée OGER, candidate communiste, près de 20 % ! Il s'agissait alors d'un scrutin nominal, où chaque grand électeur devait voter 3 fois, pour choisir individuellement les 3 sénateurs du département.

Avec un scrutin de liste, la donne est différente, surtout avec 3 listes à droite ! Celle-ci peut se retrouver dans une situation compliquée, avec un potentiel de 60 % des voix à se partager à 3 !

Et quel score fera la liste FN qui devrait, naturellement, prendre des voix aux listes de droite ?

A gauche, les grands électeurs sanctionneront-ils le candidat du gouvernement Valls ?

Pour la gauche, dans son ensemble, doit-on tabler sur 40 % environ de grands électeurs potentiels ?

Et quelle influence aura la situation nationale, avec la colère des électeurs de gauche et de nombreux militants et cadres socialistes, déçus par l'orientation politique du PS et de son gouvernement ? Que feront les grands électeurs de gauche par rapport à un Bruno Questel, ardent défenseur de la réforme territoriale, de la disparition des petites communes et soutien du gouvernement Valls ?

Quel score fera la liste EELV, présente pour la première fois dans l'Eure ?

Avec 20 % en 2008, dans un scutin certes particlulier, la candidature d'Andrée Oger avait créée la surprise.

Cette année, avec Gaëtan Levitre et Andrée Oger comme moteurs de la liste Front de Gauche, qui peut dire si de nombreux grands électeurs de gauche ne vont pas faire le choix d'une liste, de candidats, clairement et foncièrement orientés à gauche, refusant l'austérité et la politique favorable à la finance, les seuls candidats qui défendent depuis toujours les communes et les départements ?

Si la liste Front de Gauche réédite cette année le résultat de 2008, alors oui ! Les grands électeurs eurois peuvent créer la surprise dimanche 28 septembre et envoyer un message fort au Sénat, pour le maintien des communes et des départements et contre l'étranglement financier des collectivités territoriales !

Le scrutin de dimanche 28 septembre est donc très ouvert.

Les grands électeurs ne sont pas les rédacteurs de Paris-Normandie mais des élus de terrain qui voient, chaque année, grandir leurs difficultés face à des politiques nationales qui restreignent leurs marges financières et augmentent le poids des réglementations.

Pour des élus locaux qui tiennent à leurs communes, à la démocratie locale, et refusent de devoir sacrifier leurs habitants sur l'autel de l'austérité, le seul choix valable, c'est le vote pour les candidats du Front de Gauche, car seuls eux refusent la mort des départements et des communes annoncée par la réforme territoriale en cours et par un étranglement financier de plus en plus important.

Sénatoriales 2014 Affiche web

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le département
commenter cet article

commentaires