Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:37

La société française basculerait-elle à droite ? C'est ce que nous disent les médias !

Depuis des années, on nous rabâche que la société française glisse à droite. La preuve : le Parti socialiste mène une politique social-libérale, l'UMP reprend les thèses de l'extrême-droite et le Front National monte d'élections en élections.

Sauf que les choses n'ont pas l'air si simple quand on demande aux français !

Plusieurs sondages donnent même l'impression que les français sont assez critiques vis-à-vis du système capitaliste et valorisent les valeurs de solidarité.

C'est ainsi que mi-novembre, la SOFRES a réalisé un sondage pour la Banque de France sur les français et leurs perceptions de l'économie. Dans ce sondage, l'une des questions concerne l'économie de marché, en clair le capitalisme. Et 55 % des sondés répondent que pour eux l'économie de marché fonctionne mal. 12 % disent même qu'elle fonctionne très mal !

Dans ce même sondage, 50 % des sondés pensent qu'augmenter les petits salaires serait une action efficace pour relancer l'économie. 45 % pensent que la baisse des impôts le serait également et 40 % que favoriser la recherche et l'innovation aurait aussi un impact positif.

Par contre, seuls 10 % croient que renforcer l'intégration européenne aurait un effet positif.

Un capitalisme qui marche mal ? La nécessité d'augmenter les petits salaires et de relancer recherche et innovation, c'est-à-dire "le progrès technique" ? Prendre ses distances avec l'Europe actuelle ?... Autant de valeurs et de propositions avancées par la gauche combative, celle qui ne s'est pas résolue à baisser les armes face au marché !

Dans un autre sondage, en janvier, CSA enquêtait pour la MACIF et l'UNIOPS (regroupement d'associations de "solidarité").

Ce sondage met en évidence que 59 % des sondés considèrent que les dispositifs de protection sociale à destination des personnes en précarité (Sécu, allocations logements, assurance chômage,...) doivent rester une priorité pour les pouvoirs publics. Un avis particulièrement fort chez les sympathisants de gauche (82 % !).

Ce sondage montre que 20 % des sondés s'impliquent dans des activités associatives et que 31 % des sondés souhaitent ou envisagent de le faire.

Priorité à la protection sociale publique ? Implication dans la vie associative ? Les français seraient-ils plus solidaires et moins individualistes qu'on nous le dit ?

D'ailleurs, seuls 36 % des sondés font confiance aux entreprises pour répondre aux difficultés de la crise. 3 % seulement leur font "très confiance" ! Mince !... La libre entreprise et la loi du marché sont les bases des dogmes libéraux qui nous anoncent monts et merveilles depuis trente ans !... Et les français n'y croient pas ?

A la même question sur les syndicats, la réponse est somme toute également négative puisque 31 % croient en leur efficacité pour répondre à la crise (4 % "tout à fait confiance") ! Une réalité due autant à l'incapacité des grandes centrales ouvrières à impulser une réponse collective et coordonnée contre les licenciements et les politiques antisociales qu'à la propagande antisyndicale développée dans les médias.

D'autres sondages, ces derniers mois, mettent en cause les salaires chapeau, les grands dividendes des entreprises ou même l'efficacité de la rigueur et de l'austérité.

Et puis, dernier vrai sondage, c'est celui des urnes.

Et là, après la tôle prise par l'UMP et l'UDI en avril pis juin 2012, c'est au tour du PS et de ses alliés écologistes et radicaux de subir le rejet des français lors des élections partielles.

Pas si à droite que ça mais sans perspectives !

D'évidence, les français ne valident plus les politiques libérales des uns comme des autres !

Alors comment expliquer, par exemple, la montée du FN et la faible poussée du Front de Gauche ?

On peut sans doute voir dans la montée du FN le fruit d'une désagrégation sociale, d'un manque de lien entre la collectivité (Etat, notamment) et ses citoyens qui facilite le jeu d'une force qui conteste le système en apportant des solutions simplistes et qui jouent sur des sentiments simples, la peur et la colère, pour dévoyer le rejet du système vers le rejet de "minorités visibles" dans la société.

L'extrême-droite accusait hier les juifs et le communisme, aujourd'hui elle accuse les immigrés et l'Europe. Jamais elle ne remet en cause le capitalisme !

Par ailleurs, n'étant pas une gêne pour le système, tout comme Hitler n'était pas une gêne pour le capitalisme allemand, le FN bénéficie de relais médiatiques forts. Pas un jour sans que ne soient publiés dans plusieurs supports (journaux, internet, radio,...) des communiqués du FN sur tous les sujets, sans que Marine Le Pen ou un autre membre de la famille régnante de ce parti ne passe dans les médias ! Vérifiez : c'est évident !...

A l'inverse, voir ou lire un leader communiste ou du Front de Gauche, lire un communiqué du PCF, est particulièrement difficile. Et quand cela arrive, c'est toujours avec des commentaires désagréables !

Les médias du système font tout pour limiter l'accès de la gauche communiste aux médias et pour discréditer son discours.

Cela n'explique pas tout concernant la croissance lente des soutiens au Front de gauche, mais cela joue beaucoup !

Au final, c'est surtout beaucoup de fatalité et un manque de perspectives qui pèsent dans ce pays.

Bien loin devant le FN, le parti qui connaît la plus forte croissance, c'est malheureusement celui des abstentionnistes !

Non ! N'en déplaisent aux libéraux et à leurs médias, la France ne glisse pas vers la droite !

Les français sont dépités, en colère, fatigués par une société qui voit disparaître ses emplois, ses services publics, son système social et qui ne promet qu'un avenir sombre à ses travailleurs !

Qu'ils optent pour la colère, quitte à choisir le mauvais camp, celui de la réaction, ou qu'ils baissent les bras et se replient sur eux, les français gardent un potentiel de révolte qui s'appuie sur une solidarité intacte.

Réveiller l'espoir en donnant des perspectives concrètes et positives, c'est ce qui permettra à la gauche combative, aux communistes, de renouer avec le peuple et à notre société de repartir de l'avant en imposant aux marchés financiers et aux multinationales des choix progressistes et une réorientation sociale des richesses !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires