Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 10:26

Qu'on ne s'y trompe pas : ce qui se passe en grèce est un prélude à un tour de vis strict à tous les peuples d'Europe dans les années à venir !

La résistance du peuple grec ne faiblit pas. Bien au contraire.

Si les journées de grève générale se succèdent sans perdre de leur puissance, de nouvelles formes de résistance populaire sont venus s'ajouter, comme une version grecque du mouvement des Indignés. Ce sont des milliers de personnes, jeunes en majorité, qui occupent quotidiennement les places de plusieurs grandes villes, à commencer par la centrale place Syndtagma d'Athènes.

C'est que l'opposition au programme d'écrasement des acquis sociaux grecs est majoritaire dans la population.

Bien que nos grands médias, toujours aussi serviles avec leurs propriétaires, ne parlent que des "efforts" de l'Union européenne pour renflouer une dette grecque dont on ne nous dit jamais l'origine, c'est tout de même le peuple grec qui se retrouve dans une situation extrêment difficile : hausse de la TVA, baisse des salaires des fonctionnaires et des pensions de retraite, disparition des protections des salariés dans les contrats de travail, privatisations de l'électricité et d'autres services publics,...

Toutes ces mesures ne concernent que les salariés et les petits indépendants, paysans et commerçants, mais jamais les banques et les grands groupes industriels ! En fait, l'effort pour résorber la dette repose exclusivement sur des mesures qui diminuent les salaires, les prestations sociales et offre au secteur spéculatif les services publics majeurs et précarise le marché de l'emploi... au profit des entreprises.

Le "plan de sauvetage" de la Grèce n'est en fait qu'un vaste chantier de confiscation des richesses appartenant au peuple grec au bénéfice exclusif de ses créanciers internationaux et du patronat local. Une vaste régression sociale organisée à l'échelon européen.

La Banque Centrale Européenne et le FMI, le gouvernement "socialiste" grec et l'Union européenne officient en bons gestionnaires des intérêts des marchés financiers et du capitalisme. Le chantage aux aides financières n'est là que pour faire avaler la pilule au peuple grec, sommé de céder sur ses salaires, sur son pouvoir d'achat, sur ses protections sociales et sur ses services publics. jamais, les riches grecs ne sont mis à contribution ! Jamais la part de responsabilité des marchés financiers dans le déclenchement de la crise n'est pointée du doigt ! Bien au contraire, ce sont ceux-la même qui ont causé la crise qui prêtent de l'argent à la Grèce à des taux d'usuriers.

Les médias français tentent de couvrir cette gigantesque régression sociale par des explications qui mettent l'entière responsabilité de la situation sur le dos d'un peuple grec qui aurait vécu au dessus de ses moyens trop longtemps. La victime devient coupable et les bourreaux financiers passent pour des sauveurs, de gentils samaritains qui donneraient de l'argent, comme ça, par philanthropie. Un peu gros mais cela semble passer dans nombre d'esprits peu critiques.

L'idée, bien évidemment, est d'isoler le peuple grec de toute solidarité internationale et d'éviter toute contagion, ou toute convergence de luttes contre l'Union Européenne, aux commandes dans cette affaire.

On le voit en Irlande, au Portugal ou en Espagne, les causes sont les mêmes et les remèdes également.

Acquis aux dogmes libéraux, les gouvernements locaux, qu'ils se disent de droite ou de gauche, comme l'Union européenne et le FMI, appliquent des programmes d'austérité extrêment durs pour les peuples, travailleurs salariés ou indépendants dans l'impossibilité de faire de l'évasion fiscale dans des pays ou leurs biens seraient à l'abri des mesures de rigueur et des impôts.

La justification de la dette est à l'origine de ces plans de "sauvetage".

Sauf que, après ces premiers pays, le mouvement gagnera le reste de l'Europe. Il faudra bien s'aligner sur ces pays pour rester compétitif, nous dira t-on !

N'est-ce pas pour des raisons financières et en comparant notre système avec ceux de nos voisins européens que la droite française a justifié la réforme des retraites de l'an dernier ?

Le combat des travailleurs grecs contre le plan de sauvetage de la "troïka" gouvernement-Europe-FMI nous concerne directement. la victoire du peuple grec contre l'hydre financière et le capitalisme serait un appui pour tous les peuples européens en lutte contre leurs plans d'austérité nationaux.

Alors, tous solidaires du peuple grec ! Et solidaires également des peuples espagnols et portugais !

Face à cette gigantesque phase de régression sociale orchestrée par le Capital, le slogan de la banderole installée par les communistes grecs en haut de l'Acropole, il y a plus d'un an, n'en a que plus de justesse : "Peuples d'Europe : révoltez-vous !"

Grèce - KKE occupation Acropole

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires