Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 10:49

Alors que le Smic n’est revalorisé que de 1,1 %, la hausse du taux normal de TVA de 19,6 à 20 % frappe les ménages au porte-monnaie.

Comme chaque année, le 1er janvier a marqué hier le chassé-croisé des petites ou grosses augmentations et modifications de calculs de divers prix et prestations, affectant les budgets des ménages.

Du côté des améliorations, la louche est de très petite taille avec une augmentation de 1,1 % du Smic, sans coup de pouce gouvernemental, et de 1,3 % des minima sociaux comme le revenu de solidarité active (RSA) ou l’allocation de solidarité spécifique (ASS) versée aux chômeurs en fin de droits.

Pour le Smic horaire, ainsi porté de 9,43 à 9,53 euros pour 1,89 million de salariés, le gain mensuel pour un temps plein est de 12 euros. Royal !

Le montant quotidien de l’ASS augmente de 21 centimes tandis que le RSA pour une personne seule passe royalement de 492,90 euros mensuels, à 499,31 euros. Même pas 500 € par mois ! Le MEDEF et la droite vont pourtant continuer à dénoncer avec cynisme, soyons-en convaincu, "l'insolente richesse" des exclus sociaux !...

Du côté du renchérissement du coût de la vie, c’est évidemment l’augmentation du taux de TVA qui sera déterminante en ce début d’année 2014. Le taux normal, qui concerne 55 % des produits, passe de 19,6 à 20 %, le taux intermédiaire (hôtels-cafés-restaurants, transports...) passe de 7 à 10 %, ce qui se traduit par une augmentation de 3 % des tarifs de la SNCF et de la RATP, qui ont décidé de répercuter la hausse. Un vrai coût de pouce au pouvoir d'achat... de l'Etat. Pour les travailleurs, c'est autre chose...

Enfin le taux réduit (denrées de première nécessité, cantines...) reste à 5,5 %. C'est le coté socialiste de ce gouvernement qui a parlé ?...

Les tickets de ­cinéma, les livres et le spectacle vivant voient en revanche le taux de TVA appliqué baisser de 7 à 5,5 %. A défaut de manger, de se déplacer et de s'ahbiller ou d'équiper un logement, les franaçis pourront crêcher au cinéma !

L’augmentation de cet impôt, inégalitaire par nature puisqu’il s’applique à tous uniformément quel que soit le niveau de revenu, a été décidée fin 2012 par le gouvernement pour financer la mise en place du Crédit d’impôt compétitivité emploi (Cice) dont bénéficieront les entreprises sous prétexte de les aider à faire face à la concurrence internationale et de favoriser la création d’emplois. En clair, le gouvernement "de gauche" fait payer aux français, essentiellement aux salariés, avec ou sans emploi, de nouveaux allègements d'impôts au bénéfice des entreprises, proportionnellement plutôt les plus grosses d'entre elles, qui n'ont pris aucun engagement clair en contre-partie !

Seul "espoir", c'est que ce relèvement de la TVA ne soit pas entièrement répercuté sur les prix. Les hausses précédentes, depuis 1995, l’ont été à hauteur de 70 à 80 %, selon une étude de la Banque de France. La BdF estime que, globalement, l’inflation liée à la hausse de TVA pourrait s’établir à 0,4 % fin juin.

Par ailleurs, en 2014, le prix du timbre augmente de 3 centimes (à 61 centimes pour la lettre verte et 66 centimes pour la lettre prioritaire) et les factures d’énergie devraient augmenter de 2 % en raison d’une hausse de la contribution au service public de l’électricité, sans compter l’impact de ­l’augmentation de la TVA de 19,6 à 20 % sur le prix de l’électricité et du gaz (l’abonnement reste à 5,5 %). 2 %, c'est déjà plus que l'inflation et que... l'augmentation du SMIC et des minimas sociaux !

Avec ça, on comprend mieux le discours de François Hollande lors de ses vœux télévisés du 31 décembre.

Du sang et des larmes pour les travailleurs mais de nouveaux cadeaux annoncés pour les entreprises et un patronat qui salue l'effort du gouvernement.

Le Parti communiste et le "tournant politique" de la majorité socialiste-écologiste et radicale

A propos des vœux de Hollande, justement, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a donné l'éclairage des communistes dur ce discours, lors d'une interview sur RMC et BFMTV . Pour le premier des communistes, "Le tournant est politique. François Hollande, pour la première fois, a assumé totalement cette politique sans aucun complexe, il n'a pas cherché à dire autre chose, à faire croire qu'il allait faire du social".
"Ces voeux ont tourné le dos à tout ce qu'espéraient ceux qui ont élu la gauche au pouvoir", a t-il continué, rajoutant que "Hollande est en train de trahir sa propre parole, il a dit +je vais mener le combat contre la finance+. Il fait exactement le contraire."
A la question de savoir si François Hollande est plus libéral que Nicolas Sarkozy, Pierre Laurent constate que "Il est, sur le plan économique, dans la continuité des dogmes qui étaient mis en oeuvre par Nicolas Sarkozy. Il n'y a pas de rupture en la matière".
Le secrétaire national du PCF s'en est pris au "pacte de responsabilité" proposé aux entreprises par le chef de l'Etat. "Ce pacte est un pacte de dupes. (Le patron du Medef) Pierre Gattaz dit: je veux 100 milliards d'euros d'allègement et avec ça, je vais créer un million d'emplois. Ca fait 100.000 euros par emploi !". Soit un salaire moyen d'environ 5 000 € pour chaque emploi créé ? Il faudrait être bien naïf pour y croire !
Comme le rappelle Pierre Laurent, "Effectivement, il faut gagner des marges" mais "l'argent, on pourrait très bien aller le chercher ailleurs. Il y a d'autre pistes que de taper toujours sur les salaires et le coût du travail". Dans les centaines de milliards d'euros d'allègements de charges inefficaces, dans les centaines de milliards d'euros qui partent en évasion fiscale chaque année ou dans la fraude sociale, à 80 % dûe aux patrons, par exemple.

Un gouvernement de gauche tenterait d'améliorer la situation des travailleurs, sur le plan social comme sur le plan salarial. C'est tout le contraire aujourd'hui.

Peut-être que les travailleurs devraient se rappeler à cette "gauche" et à ses partis, PS, EELV, PRG, notamment lors des prochaines élections ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires