Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 10:57

14 000 nouvelles suppressions de postes sont annoncées pour la rentrée 2012. Une saignée absurde qui condamne notre école républicaine.

Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007 et la rentrée scolaire qui a suivi, en septembre, ce sont déjà 66 000 postes qui ont été supprimés dans l'éducation. 14 000 suppressions de postes supplémentaires sont annoncées pour la rentrée de septembre prochain.

La droite poursuit ainsi son oeuvre morbide de destruction de l'Education nationale en s'appuyant sur la règle aussi débile intellectuellement que pédagogiquement du non remplacement d'un départ en retraite sur deux. Pour un esprit un tant soit peu sensé, il n'y a rien de rationnel à l'application d'une règle aussi basique dans un secteur, l'éducation, aussi vital pour l'avenir de notre pays et pour des millions de jeunes scolarisés.

Pour l'instant, le système tient. En apparence.

Le système éducatif français tient parce que, dans un premier temps, ce sont de nombreux postes spécialisés qui ont disparu, comme les enseignants RASED, venant en appui aux enfants en difficultés, les enseignants de langue en primaire, les enseignants d'options, etc. Les postes de remplaçants sont maintenant durement touchés, au point que de nombreuses classes, en primaire comme dans le secondaire, peuvent se retrouver des semaines voire des mois sans enseignant car l'Académie n'a personne à proposer ! Un drame pour les enfants concernés, qui prennent du retard, une catastrophe pour les lycéens, qui ont le bac en perspective.

A cela s'ajoute, depuis quelques années, une accélération des suppressions de postes d'enseignants qui affectent directement les écoles primaires, les collèges et les lycées.

Chaque année, ce sont des dizaines de communes euroises qui voient disparaître une ou plusieurs classes malgré une augmentation régulière des effectifs en primaire dans notre département ! Absurdité comptable au détriment des enfants. Des cantons comme ceux d'Etrépagny comptent désormais une grande majorité de communes sans écoles !

Et l'année prochaine s'annonce identique dans l'ampleur de la saignée ce qui ne fera, logiquement, qu'aggraver la situation et les surrefectifs des classes restantes.

Ce sont 36 postes qui seront supprimés dans l'Eure pour 420 enfants supplémentaires !

Une logique comptable au service d'une logique idéologique

Mais, au delà de la logique comptable qu'avance le gouvernement pour "réduire les dépenses de l'Etat", il y a derrière une volonté idéologique de réorientation à l'anglo-saxonne de la société française.

Et, dans le modèle anglo-saxon, chacun le sait, il n'y a pas de place pour une école publique, laïque et gratuite :

  • La dégradation des écoles primaires et secondaires va de pair avec une aide constante aux écoles privées, religieuses ou non ;
  • La dégradation de la qualité de l'enseignement s'accompagne d'une explosion des services privés d'aide scolaire (type Acadomia) que ne peuvent  pas payer tous les parents ;
  • La menace sur le "collège unique" qui ouvre la voie à une éducation à plusieurs vitesses, mettant de côté les enfants les plus fragiles ou ceux qui n'ont pas bénéficié de conditions d'encadrement de qualité en primaire, une manière d'entretenir un phénomène de reproduction de classe, en brisant toute possibilité d'ascension sociale pour les enfants des classes populaires et moyennes ;
  • L'autonomie des universités (et bientôt des lycées) qui a entrainé une explosion des coûts des enseignements et un début de concurrence entre universités, sur le modèle américain, autre façon de limiter l'accès des jeunes de milieux populaires aux études supérieures ;
  • Un pouvoir de plus en plus grand des entreprises sur les contenus pédagogiques des enseignements.

L'école de la République, égale pour tous, moteur du progrès collectif

Face à cette dérive à l'américaine de notre système éducatif menée par la droite, il faut défendre une autre logique, celle d'une éducation qui doit permettre à chaque enfant, à chaque jeune, de poursuivre ses études dans des conditions matérielles acceptables, jusqu'au plus haut niveau possible.

Une meilleure qualification de la jeunesse est une garantie d'autonomie du citoyen, mais aussi un atout pour l'économie de notre pays.

On est loin des intérêts économiques de quelques grosses entreprises et de la défense des avantages pédagogiques des enfants issus des classes aisées !

Malheureusement, peu de candidats défendent cette vision de l'éducation nationale avec l'ardeur nécessaire. François Hollande reste particulièrement en retrait sur le dossier, ne parlant que de remettre 60 000 postes dans l'éducation quand la droite en est déjà à 66 000 suppressions, sans compter les 14 000 annoncées à la rentrée ! Car, en 5 ans, le nombre de jeunes scolarisés, lui, a continué d'augmenter.

A l'inverse, avec l'appui des communistes, le Front de Gauche défend une éducation de haut niveau, dans ses moyens comme dans sa philosophie.

Comme le précise l'appel des enseignants pour le Front de Gauche :

"Nous refusons une éducation au rabais et les inégalités qu’elle serait incapable de corriger. Face à leur socle minimaliste et utilitariste, nous voulons imposer un haut niveau de culture commune pour toutes et tous.

La démocratisation, ce ne doit plus être des mots mais des actes et une réalité.

La mixité et l’émancipation sociales doivent être portées par des choix politiques clairs.

L’enjeu, c’est la réussite de toutes et tous. Pas un jeune ne doit sortir du système éducatif sans qualification. Ce n’est pas un acte individuel que chacun doit poser. C’est la mission que le pays assigne à son Ecole. Et disons-le tout net : parce qu’enseigner est un métier qui s’apprend, seuls des enseignants qualifiés et formés peuvent y contribuer.

Avec Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle, avec les candidat-e-s du Front de Gauche aux législatives, nous portons un projet global de société, de transformation sociale, écologique et démocratique. L’Ecole, en tant que pilier de la République sociale, y prend toute sa place. « Eduquer, Qualifier, Emanciper », telles sont les missions de l’école laïque et républicaine pour mener à bien le changement radical nécessaire.

C’est avec vous que nous allons le construire. La révolution citoyenne passe par l’Ecole. Engageons-la ensemble !"

L'ambition éducative, ce sont bien les communistes et leurs candidats aux élections qui les portent !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires