Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 09:23

Mobilisons-nous pour des élus connus et reconnus pour leur engagement auprès des habitants de notre canton !

Avec 3 436 voix et 34,77 %, le duo Andrée OGER et Serge MASSON vire en tête du premier tour de l'élection départementale du dimanche 22 mars.

Malgré ce motif de satisfaction, il va être nécessaire de se mobiliser et de mobiliser autour de nous pour assurer la victoire de nos candidats !

Chacun connait Andrée OGER, conseillère générale sortante, sa présence sur le territoire et son implication auprès des Eurois qui ont besoin d'aide ou de conseils. Auprès des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, son travail est reconnu de tous.

Au sein du Conseil départemental, elle a su soutenir tous les projets d'aménagement sur notre canton, bien au delà des couleurs politiques des maires et des élus. C'est l'intérêt des gens qui priment !

Avec Serge MASSON, maire de Saint André, l'équipe se rajeunit et fera entrer au Département un élu de terrain, présent au sein de la Communauté de communes.

Avec ces deux candidats, vous aurez des élus connus, reconnus, vivant sur le canton et, surtout, des personnes humaines qui continueront d'être proches de vos préoccupations.

Dimanche 29 mars, pas une voix ne doit manquer !

Votez et faites votez pour Andrée OGER et Serge MASSON !

Repost 0
Published by Solidaire - dans Autour du canton
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 09:55

Interrogé sur les sondages d’avant premier tour, Pierre Laurent affirme qu’ils sont biaisés du fait d’une mauvaise présentation du ministère de l’Intérieur

Sondages : “l’Intérieur a truqué les chiffres” selon Pierre Laurent (PCF)
Donné à 6 % dans les sondages d'avant premier tour, le Front de gauche serait en réalité à "9 %" et peut même espérer être "devant le PS dans 100 à 150 cantons", affirme Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, interrogé sur Sud Radio ce matin.

“Ces sondages sont faux, ils se basent sur un classement du ministère de l'Intérieur qui a truqué les chiffres”, lance Pierre Laurent.

“Nous présentons 1 500 binômes, 1 517 exactement, sur les 2 000 cantons. Le ministère de l'Intérieur a classé 1 100 candidats “Front de gauche” et les 400 autres, il les a mis en “Divers gauche”, et ces Divers gauche il les compte hors de notre score national ; donc, si vous voulez savoir où se situe le Front de gauche dans les sondages, il tourne plutôt entre 9 et 10 % en vérité. Cela veut dire que dans certains cantons nous serons en tête de la gauche, devant le PS, dans 150 à 200 cantons et qui pourra représenter l'ensemble de la gauche au 2e tour, donc ne dites pas que nous sommes invisibles !” prédit le secrétaire national du Parti communiste.

"Il faut y regarder d'un peu plus près, car effectivement ce qu'on essaie d'organiser, c'est un trio de tête : l'UMP, le PS et le FN. Mais la réalité, c'est que des millions de gens ne se reconnaissent pas dans ce trio. Ces gens-là vont-ils s'abstenir ?" Pierre Laurent ne le souhaite pas. Il les appelle à se renseigner et à voter pour les candidats de la gauche alternative.

http://www.sudradio.fr/Politique/L-interview-politique/Sondages-l-Interieur-a-truque-les-chiffres-selon-Laurent-PCF#.VQkdwdccU6O.facebook
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:22

La Banque Centrale Européenne inaugure en grandes pompes son nouveau siège de Francfort, un bâtiment qui aura coûté la bagatelle de 1,3 milliards d'euros !

Deux tours de verre pour le siège d'une Banque Centrale dont le crédo unique est : l'austérité et la réduction des déficits publics.

Comme toujours, les donneurs de leçons libéraux ne s'appliquent pas à eux-mêmes les mesures d'austérité qu'ils imposent aux Etats.

Une manifestation rassemble aujourd'hui quelques dizaines de milliers d'opposants. Pas de quoi changer réellement les choses mais il fallait marquer le coup tout de même.

En tout cas, rappelons-nous à l'avenir, notamment dimanche dans les urnes, du prix de cette construction lorsque nous entendrons les dirigeants de la Banque Centrale Européenne exiger de la France, comme ils l'ont fait en Grèce, des mesures de contrôle des salaires et de réduction des services publics ! Nous nous en souviendrons également lorsque nos politiciens libéraux, qu'ils se disent de gauche ou de droite, viendront nous affirmer qu'il n'existe qu'une voie : celle de l'austérité.

Depuis des années, avec le Front de Gauche, les communistes démontent régulièrement l'argumentation libérale qui ne vise qu'à tromper le peuple pour engraisser la finance, les actionnaires.

Dans votre intérêt, pour refuser cette austérité qui ne pénalise que les salariés, votez pour les candidats soutenus par le PCF et le Front de Gauche lors des élections départementales des dimanches 22 et 29 mars !

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 16:29

Nos voisins de Belgique bougent. Loin des rares reportages montrant une Belgique en proie à une division entre francophones et flamands, les Belges réagissent également aux politiques libérales imposées par leur gouvernement (de droite, là-bas).

Après le vote grec, le 25 janvier, le Portugal a connu de fortes mobilisations début mars. L'Espagne risque, elle aussi, de punir sévèrement la droite et la sociale-démocratie en votant à gauche.

Curieusement, en France, on ne parle que du FN et des mobilisations du mouvement raciste allemand PEGIDA. Curieusement ou est-ce voulu ?

Je vous laisse y réfléchir.

Solidaire


Voici un article de nos camarades belges du Parti du Travail de Belgique :

"Le Printemps de la résistance sociale

auteur: Benjamin Pestieau

Les actions syndicales de l’automne dernier avaient été lancées en septembre par un rassemblement de 7 000 personnes. Le 11 mars dernier, ils étaient près de 10 000 pour relancer le printemps de la résistance sociale. Avec un programme d’actions variées. En voici les détails.

L’automne

L’automne a été marqué par des mobilisations syndicales et citoyennes importantes contre la politique du gouvernement fédéral. 120 000 personnes ont manifesté dans les rues de Bruxelles pour s’opposer au saut d’index, au fait de travailler plus longtemps, contre les attaques contre les services publics, pour une fiscalité qui fait payer les grandes fortunes. Ce gouvernement est au service des plus riches, des grands actionnaires et des grands fraudeurs.

L’automne a vu aussi naître un large mouvement citoyen contre l’austérité. Hart boven hard en Flandre et Tout autre Chose dans la partie francophone du pays.

Trois grèves régionales et une grève générale le 15 décembre ont permis de créer un rapport de force et faire fléchir le gouvernement. Le 16 décembre, le gouvernement invitait les syndicats à une concertation sociale.

Trois mois plus tard, le gouvernement n’a toujours pas fait de réelle ouverture sur les points qui créent autant de colère. Au contraire, il veut passer en force tant sur le saut d’index que sur les fins de carrière.

Les rendez-vous du Printemps social

« Plus de 10 000 personnes se sont rassemblées pour une société solidaire. Une société avec des services publics forts, avec le droit au travail pour les jeunes et le droit au repos pour les anciens, avec du pouvoir d’achat pour faire tourner l’économie et une fiscalité juste qui active les grosses fortunes. Une société de l’avenir, et non pas une économie néolibérale dépassée, où “le gagnant rafle la mise” et qui ne bénéfice qu’à une petite couche supérieure », a déclaré Peter Mertens, président du PTB le 11 mars dernier lors de la concentration syndicale qui a lancé le printemps de la résistance sociale. Le PTB répondra présent aux différents rendez-vous de mobilisation.

  • 19 mars : rassemblement de soutien aux services publics

Les services publics sont fort touchés par l’austérité. Les coupes budgétaires sont telles que la lutte contre la fraude fiscale, les activités culturelles, l’enseignement de qualité… sont menacés. Investir dans nos services publics est essentiel pour notre avenir et le bien-être de tous.

> Le front commun syndical des services publics (CGSP–FSCSP–SLFP) organisent un rassemblement le jeudi 19 mars 2015 (11h-12h) – place de la Monnaie à Bruxelles

  • 29 mars : « La Grand Parade » citoyenne de Tout Autre Chose et Hard Boven Hart

Les politiques d’austérité touchent tous les secteurs de la société. Les mouvements citoyens Tout Autre Chose et Hart Boven Hard ont décidés d’organiser « La Grande Parade » pour rassembler tous ceux qui s’opposent aux mesures du gouvernement et proposer des alternatives. Avec le soutien de la FGTB, de la CSC et de centaines d’associations de terrain.

RDV : Dimanche 29 mars 2015 à 13h à la Gare du Nord

Plus d’infos

L’événement Facebook  

  • Du 30 mars au 3 avril : la semaine de résistance sociale

C’est durant cette semaine que les discussions sur l’ajustement budgétaire (Y aura-t-il de nouvelles coupes budgétaires ?) et sur le « tax shift » (aura-t-on une taxe des millionnaires pour investir dans des emplois publics, les pensions et l’enseignement ? Ou au contraire une augmentation de la TVA comme l’annoncent certains membres du gouvernement ?).

Des manifestations à l’appel des syndicats seront organisées dans les provinces dans la semaine du 30 mars : le 31 mars à Bruxelles et dans les deux Brabants. Le 1er avril dans les autres provinces.

  • 22 avril : Grève générale dans les services publics

La CGSP l’a annoncé : pour défendre des services publics de qualité et accessible financièrement. Pour lutter contre le saut d’index et le rallongement des carrières. Pour un réinvestissement dans les services publics plutôt que l’austérité, il y aura grève le 22 avril 2015.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 10:07

L'Europe soupçonne le FN d'emplois fictifs au Parlement européen. Pas si propres que ça les chevaliers blancs de l'extrême-droite !

Depuis un an, ce qui fait l'actualité du FN, ce n'est pas tant les scores annoncés aux élections départementales, dont il faudra juger la réalité au moment d'un scrutin qui est loin d'être joué d'avance. Ce qui fait l'actualité du FN, ce sont les premiers mois de gestion frontiste dans les communes qu'il a conquises lors des dernières municipales.

Dans ce domaine, les anti-fascistes que nous sommes, ne sont pas étonnés des décisions prises par ces mairies contre les syndicats ouvriers, contre la mendicité, contre les organisations populaires ou opposées au FN, contre les mesures sociales dans les cantines scolaires, contre la culture et le pluralisme dans les médiathèques, etc. La réalité est aussi brune que nous l'annoncions.

Dernière nouvelle en date, dans la très proche commune de Mantes-la-Ville, le retrait du local au comité de la Ligue des Droits de l'Homme. Après Hénin-Beaumont, voilà qui démontre à tous ce que le FN pense des organisations de défense des droits humains !

L'Europe, le FN et les abus de biens sociaux ?

C'est désormais au niveau européen que le FN montre son vrai visage, celui d'un parti comme ceux qu'il dénonce, prêt à se servir du système pour nourrir grassement ses cadres.

Lundi dernier, l'Allemand Martin Schultz, à la tête de l'organe législatif, a saisi l'Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) concernant le cas de 20 assistants des élus FN de Strasbourg, selon "Le Monde". Ils sont en effet suspectés de ne pas travailler réellement au Parlement européen mais de recevoir tout de même une rémunération. Une pratique qui, au-delà de la déontologie, va à l'encontre du règlement interne de l'institution.

Au total, le préjudice atteindrait plus de 7,5 millions d'euros.

Déjà durant l'été 2013, Marine Le Pen avait été critiquée pour avoir fait embaucher son mari, Louis Alliot, comme attaché parlementaire à Bruxelles pour un temps partiel rémunéré... 5 000 euros bruts par mois.

Le FN crie, comme à l'accoutumée, au complot !

Pris la main dans le sac, le FN n'a que cette stratégie pour camoufler le fait que l'entreprise familiale Front National est composée de cadres avides de réussite.

Dommage que tant d'ouvriers et de travailleurs se laissent endormir par le discours haineux d'un parti qui sert d'abord la famille Le Pen et qui ne sera jamais un moyen pour les travailleurs de France de retrouver le plein emploi et une certaine sécurité sociale.

Cela n'a jamais été le but de l'extrême-droite au cours de son histoire.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 10:03

Éloge du tueur norvégien Breivik, appels à "éliminer sans hésitation" les musulmans, satisfaction après l'explosion d'une boucherie halal... Ces citations figurent dans un document de 55 pages intitulé "La liste de la honte", réalisé par le Parti communiste pour rappeler que le FN "est un parti qui distille dans la société française un poison raciste qui pose un très grave problème", selon son secrétaire général. Pierre Laurent a également dénoncé la "banalisation de propos ignominieux" et en a appelé "au sens des responsabilités" des médias.

La liste de la honte des propos des candidats FN aux départementales 2015
L'image lisse que le Front national et Marine Le Pen tentent de se construire ne cesse de se fissurer dans la campagne des départementales. Les déclarations nauséabondes, racistes, et appelant à la violence se multiplient sur les blogs et les comptes des réseaux sociaux de candidats du Front national. La véritable nature du FN réapparait. Ainsi, Fabien Rouquette et Michèle Boisset, candidats dans le canton de Narbonne 2 appellent les « Socialistes, Communistes et musulmans » à faire « Un geste pour la planète : suicidez-vous ! ». « Hihi, un beau rêve » s'autorise même à commenter la candidate FN *. D'autres candidats dans le canton voisin appellent à des « battues contre les arabes »… Ce n'est plus supportable.

La banalisation et l'ultra-médiatisation du Front national libèrent totalement une parole répugnante, ordurière et violente. Chacun est aujourd’hui devant ses responsabilités et doit regarder la réalité en face : le Front national n'est pas « anti-système », il est « pro-haine ». Marine Le Pen répond que ses candidats ne « sont pas des professionnels de la politique ». Il faut probablement entendre par là qu'ils n'ont pas sa technique pour cacher la véritable nature raciste de son parti.

La foire à la haine des musulmans, des juifs ou des hommes et femmes engagés à gauche doit cesser. Nous appelons les hommes et femmes de ce pays à se mobiliser contre les ennemis de la République.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 16:26

Entretien dans L'Humanité avec Pierre Laurent, secrétaire national du PCF après le coup de force gouvernemental sur la Loi Macron.

Pour le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, l’utilisation du 49-3 atteste que « le gouvernement est minoritaire à gauche ». Il invite les forces progressistes à « se réunir en urgence » .

Pierre Laurent : « Après ce coup de force, la mobilisation doit s’amplifier »
Le gouvernement a engagé hier sa responsabilité sur la loi Macron faute de majorité, privant l’Assemblée nationale de vote. Est-ce un tournant du quinquennat ?

Pierre Laurent.
Oui, parce que le gouvernement a choisi le coup de force de manière totalement inédite contre la majorité de gauche et même contre une partie des députés socialistes avec lesquels il a refusé tout compromis. Manifestement Manuel Valls a définitivement choisi son camp, celui du patronat et du libéralisme. Ce n’est définitivement plus celui de la gauche. L’utilisation du 49-3, c’est l’aveu que sa politique y est définitivement minoritaire. C’est donc une période nouvelle qui s’ouvre.

Le rassemblement à gauche pour une politique alternative peut-il en sortir renforcé ?

Pierre Laurent.
Incontestablement. Le débat a été marqué par une forte convergence de critiques et de propositions réunissant tous les députés du Front de gauche, des socialistes en grand nombre, des écologistes, des députés du MRC et de Nouvelle Donne. Ce rassemblement s’est fait contre l’acharnement du gouvernement à imposer le travail du dimanche sans compensation salariale, la libéralisation anti-écologique du transport, la privatisation d’aéroports, les facilités nouvelles données aux licenciements… Cela confirme que, sur de nombreux sujets, des forces de toute la gauche convergent pour demander l’arrêt des politiques d’austérité et un tournant dans la politique nationale. Après le coup de force gouvernemental, il nous faut d’abord construire une riposte commune forte. Car l’utilisation du 49-3 à l’Assemblée nationale ne met pas un terme au débat parlementaire sur la loi Macron qui doit revenir devant le Sénat. La mobilisation sociale et le travail de convergence parlementaire doivent donc s’amplifier pour exiger son abandon. Au-delà, ces forces favorables à une autre politique doivent travailler ensemble sur des objectifs qui redonnent à la gauche son vrai visage. Je les invite tous et toutes à se réunir en urgence.

Emmanuel Macron a reproché aux parlementaires qui refusaient de voter sa loi de « ne plus rien faire » contre le chômage. Souscrire à la logique de ce texte est-il le seul moyen d’agir ?

Pierre Laurent.
Macron se moque du monde. Sa loi ne créera aucun emploi mais va uniquement faciliter le travail subi, déréglementé et précarisé. Ces recettes libérales sont celles qui ont lamentablement échoué. La lutte contre le chômage a besoin d’un cap radicalement différent qui soutienne l’investissement public pour des grands programmes de créations d’emplois et qui mette l’argent des banques au service de ce développement social.

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR JULIA HAMLAOUI
http://www.humanite.fr/pierre-laurent-apres-ce-coup-de-force-la-mobilisation-doit-samplifier-566037      
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 16:19

Le capitalisme comme il va : austérité pour les travailleurs et Champagne pour les actionnaires !

Les sommes versées sous forme de dividendes et de rachats d'actions ont progressé de 30 % en 2014.      
     Le CAC 40 a versé 56 milliards à ses actionnaires l'an dernierUn montant proche du record de 2007, juste avant le crack financier !

L'année 2014 s'avère un très bon millésime pour les actionnaires des entreprises du CAC 40. Les groupes français leur ont reversé plus de 56 milliards d'euros, dont 46 milliards sous forme de dividendes et 10 millions pour les opérations de rachat d'actions. Un montant proche du record de 2007 (57,1 milliards d'euros), d'après la lettre d'informations Vernimmen. 

Les sommes distribuées ont grimpé d'environ 30 %, marquant la croissance la plus importante depuis la crise, grâce notamment à deux opérations de taille exceptionnelle, celles de LVMH et de L'Oréal. Les groupes du CAC 40, qui ont dégagé 48 milliards d'euros de bénéfices en 2013, ont un taux de distribution des dividendes de 50 %, contre 45 % l'an passé.
On est loin du 1 % du Livret A !
Les perspectives sont moins favorables pour 2015, compte tenu de la situation économique dégradée. La chute des cours du pétrole depuis l'été a déjà contraint des groupes à revoir leur politique de dividendes envers leurs actionnaires. En France, la taxe de 3 % sur les dividendes, qui a fait rentrer 1,8 milliard d'euros dans les caisses de l'Etat en 2013, devrait rapporter moins au titre de l'exercice 2014.
Restons néanmoins optimistes pour nos riches actionnaires : comme le montre les révélations actuelles sur les mécanismes massifs de fraude fiscale mis en place par la abanque brittanique HSBC, les solutions sont légions quand on veut échapper à l'impôt !
Et dire que les petits patrons hurlent après les charges sociales alors qu'il suffirait que les grosses boîtes paient leurs impôts pour que le besoin de taxer les "petits" soit moins important !
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 11:26

Un proche de Marine Le Pen mis en examen pour financement illégal de campagnes électorales du FN !

Frédéric Chatillon a été mis en examen, notamment pour "escroquerie", "faux et usage de faux", "abus de biens sociaux" et "blanchiment d'abus de biens sociaux", a indiqué jeudi à l'AFP une source judiciaire.

Frédéric Chatillon est un ancien responsable du GUD (Groupement Union Défense), une structure qui se définit comme syndicat étudiant à l'université de Paris Assas notamment mais qui est avant tout un groupe violent d'extrême-droite, bien connu sur les campus franciliens pour ses attaques armés contre les militants progressistes et pour son discours nauséabon.

L'enquête porte sur les relations en la société de Frédéric Chatillon, Riwal, et le "micro-parti" de Marine Le Pen : Jeanne.

Ce système de micro-parti est bien connu pour servir de pompe à finance pour des leaders politiques, permettant aux partis officiels de cacher certains financements ou certaines dépenses.

Cette affaire vient plomber tout le beau discours d'un Front National qui se présente toujours comme différent des autres partis, comme honnête et pur.

Certes, ce n'est pas la première fois que des histoires salissent le Front National, mais, pour la première fois, ce ne sont pas des candidats locaux du FN qui sont en cause mais le mouvement au niveau national et un proche de Marine Le Pen.

On voit déjà le FN et certains de ses sympathisants aveugles crier au traditionnel "complot".

Que ne les entend t-on pas dire la même chose sur Bygmalion et Nicolas Sarkozy ? Après tout, toute proportion gardée, c'est le même type de dossier !

Il n'y a rien d'étonnant à voir le Front National faire trempette dans les mêmes marigots douteux des financements électoraux que d'autres partis : la montée en puissance du FN nécessite des fonds et attise l'intérêt économique de certains.

Définitivement, Jean-Marie peut le dire : tous pourris ! Le FN compris !

Il serait temps que le peuple rejette ces mouvements politiques qui depuis 1940 (l'extrême-droite) à aujourd'hui passent leur temps à promettre monts et merveilles au peuple de France mais qui font l'exact contraire dès qu'ils accèdent au pouvoir !

Dans l'Histoire, et même si cela ne plait pas aux médias actuels, seul le passage au pouvoir du Parti communiste a amené des progrès sociaux au peuple de France. On pourrait citer les grandes nationalisations de l'après-guerre, la création de la Sécu et du statut du fonctionnaire.

De parti anti-système, il n'y en a qu'un : le Parti communiste. C'est aujourd'hui le seul parti à prôner une rupture avec le système social et économique actuel.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 13:32

Une croissance économique trop faible par rapport à la croissance démographique, voilà comment France 2 explique la montée du chômage !

On se demande comment des générations d'énarques ont pu passer à côté d'une explication aussi simple ? Si le chômage monte, c'est parce que les Français font trop d'enfants !

Selon François Lenglet, journaliste économique de France 2, c'est parce que la croissance économique serait trop faible par rapport à la croissance démographique que la situation économique se dégraderait (voir ici : http://www.francetvinfo.fr/economie/croissance/video-l-evolution-de-la-croissance-francaise_809795.html).

Dans un direct sur le plateau du Journal Télévisé de 20 heures, ce mercredi 28 janvier, le journaliste excuse complètement l'économie, les politiques des entreprises et celles des gouvernements successifs dans la hausse continue du chômage ces dernières années.

Selon lui, il faut regarder la richesse nationale comme un gateau. Ce gateau grossit au rythme de la croissance économique, celle du PIB (Produit Intérieur Brut). Or, la croissance est faible donc le gateau ne grossit pas vite, au contraire de la démographie française. Conclusion : un gateau à partager avec plus de monde, cela fait des parts plus petites. CQFD !

En écoutant ce reportage, j'étais stupéfait devant tant de bétise !

Exit la crise capitaliste mondiale ! Exit les délocalisations, les importations à bas coup ! Exit les bas salaires et l'austérité qui freinent la consommation ! Exit la concentration des richesses dans les mains des actionnaires !...

Tout repose donc sur une natalité trop importante ?

Déjà, parlons chiffres.

La croissance française s'est élevée à 0,4 % en 2014 pour une croissance démographique de 275 000 habitants soit + 0,41 %  en une année.

Avec deux chiffres identiques, on peut dire que le gateau français a grandi autant que la population nationale. Les parts ne se sont pas réduites ! Pourtant le chômage continue à monter !

D'ailleurs, l'Allemagne connait un grave problème de renouvellement des générations, cela entraine un vieillissement de la population qui inquiète largement les économistes et les politiques outre-Rhin. A croire M. Lenglet, moins de bébés et moins de jeunes, cela devrait favoriser l'emploi ?

L'analyse simpliste de France 2, en mettant de côté les facteurs économiques du chômage, disculpe complètement les responsabilités d'un système économique poussé aux limites de sa logique.

France 2 omet complètement quelques vérités, comme l'augmentation chaque année du nombre de millionnaires en France, preuve que certains voient leur part du gateau augmenter bien trop vite. Ils sont aujourd'hui 2,44 millions tout de même !

Par ailleurs, la part moyenne du gateau français se situe à 314 000 dollars selon le Crédit suisse, soit la 6ème place mondiale. 314 000 dollars, c'est plus de 370 000 euros par ménage ! Une moyenne déjà importante et qui cache de fortes disparités comme on le voit avec un nombre réduit de millionnaires en France.

François Lenglet va même plus loin en expliquant qu'il faudra s'habituer à une croissance nulle à l'avenir ! En clair : "serrez-vous la ceinture ! L'avenir est sombre !".

En diffusant ce genre de reportages erronés, France 2 contribue à détourner le débat politique des vraies questions, celles autour des moteurs de la création de richesses et celles qui concernent la répartition inégalitaire de ces richesses en France. France 2 contribue également à imposer l'idée d'une fatalité dans cette situation au travers d'une croissance que l'on ne reverrait jamais, selon son journaliste.

Bien au contraire, comme l'a prouvé Syriza dimanche dernier, le destin n'est pas joué si les peuples se réveillent !

Notre pays, sixième pays le plus riche au monde, a des ressources et de l'avenir à condition que s'achèvent ces politiques libérales qui bradent notre économie aux marchés financiers et qui imposent de l'austérité au peuple pour que s'enrichissent une minorité de gros actionnaires et de spéculateurs.

La natalité et la démographie française ne sont en rien responsables de la hausse du chômage !

Le coût du capital qui ponctionne les richesses produites par les salariés français au profit des marchés financiers est à remettre en cause si l'on souhaite que reviennent les investissements productifs et les emplois.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article