Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 16:12

Pour une planète durable, une planète vivable

 

La Fête de l’Humanité est un lieu de solidarité et de fraternité dans un monde de plus en plus violent, où prime trop souvent la loi de l’argent et du chacun pour soi. C’est un espace ouvert où se rencontrent les forces progressistes de France et de tous les pays pour échanger et agir en faveur de la paix et du co-développement durable.

Cet espace est d’autant plus important et utile au moment où les inégalités entre les peuples se creusent, où les forces dominantes mettent en péril la survie de la planète par la recherche effrénée du taux de profit maximum via la spéculation, l’exploitation, la mise en concurrence. Aujourd’hui se succèdent les crises financières, sociales, alimentaires, énergétiques, environnementales. Les dépenses d’armement explosent pour l’appropriation de territoires et de matières premières. Ensemble, faisons de la Fête de l’Humanité un grand moment d’échanges et de construction commune avec les peuples d’Europe et du monde en lutte pour une planète durable, une planète vivable.

De grands débats et événements rassembleront personnalités, organisations et spécialistes de ces questions. La Fête elle-même entend être plus et mieux une fête écologique et responsable. Découvrez l’ensemble des initiatives et dispositifs mis en place à cette occasion dans cette rubrique.

 

 

 

 

http://www.humanite.fr/fete.html

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 17:39

mercredi 23 juillet 2008, par Olivier Bonnet


L’étude a été publiée le 17 juillet mais n’a pas fait beaucoup de bruit : "Les Etats-Unis dépensent pour la santé deux fois plus par tête d’habitant que les autres grands pays industrialisés, et les coûts continuent à augmenter plus vite que les revenus", commence l’organisation Commonwealth Fund foundation. Bon. Mais pour quel résultat ? Les chercheurs ont utilisé un système de notation sur 100 points, avec pour critères 37 catégories (accès aux soins, qualité...). Verdict : les États-Unis totalisent 65 points, deux de moins qu’en 2006, ce qui fait d’eux le 19e des pays industrialisés - pour un coût prohibitif, rappelons-le - quand il s’agit d’éviter des décès prématurés dus à des crises cardiaques. En comparant le taux de mortalité américain avec ceux du Japon et de la France, le rapport établit que le nombre des morts causées par les carences du sytème est de 101 000 par an ! 101 000 personnes décédées parce qu’elles ont eu la malchance de vivre dans un pays qui a privatisé son système de santé : des bénéfices prodigieux sont engrangés par les professionnels du secteur mais le résultat sanitaire est catastrophique pour les citoyens. En 2007, 75 millions d’Américains appartenant à la population active étaient soit non assurés, soit insuffisamment couverts, quand ils n’étaient que 61 millions en 2003, établit le rapport. Est-ce le modèle que veulent nos libéraux pour la France ? Rappel : notre pays se classe d’après l’OMS* au premier rang mondial concernant son système de santé. Mais Sarkozy, Bachelot et toute la clique sont fermement décidés à tout bousiller. Il y a tant de milliards à se faire pour le secteur privé dans ce domaine. Les laissera-t-on faire ?

 * : Organisation mondiale de la santé

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 16:10
Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 17:54

La Russie a critiqué samedi les propos controversés du président américain George W. Bush tirant un trait d’égalité entre le nazisme allemand et le communisme soviétique.

« Le président américain George W. Bush a signé la semaine dernière une nouvelle déclaration au sujet des peuples dits »asservis« qu’il fait tous les ans en vertu une loi datant de la guerre froide. Tout a été comme d’habitude, à l’exception d’une nouveauté : il a tiré cette fois un trait d’égalité explicite entre le nazisme allemand et le communisme soviétique interprétés désormais comme l’unique Mal du XXe siècle », s’est insurgé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Les déclarations de ce type ne font qu’alimenter les efforts de ceux qui, mus par des intérêts politiques et malhonnêtes, cherchent à falsifier les faits et réécrire l’histoire », a précisé la diplomatie russe avant de dénoncer la « tolérance » américaine vis-à-vis de « certains pays européens qui cherchent à blanchir leurs anciens collaborateurs avec les nazis ».

Selon Moscou, tout parallèle entre le nazisme et le communisme est inacceptable, aussi bien sur le plan historique que sur le plan humain.

« Tout en condamnant les abus d’autorité et la sévérité injustifiée de la politique intérieure du régime soviétique de l’époque, nous ne pouvons pas rester indifférents aux tentatives de tirer un trait d’égalité entre le communisme et le nazisme, ni aux affirmations selon lesquelles ils avaient à leur base les mêmes principes et les mêmes intérêts », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

« L’histoire démontre sans ambiguïté que c’est l’URSS qui a apporté une contribution décisive à la victoire sur le nazisme allemand. C’est grâce à l’Union soviétique, grâce à l’héroïsme et au travail des Soviétiques que l’Europe a été sauvée de l’occupation et de l’esclavage nazis », a résumé la diplomatie russe.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 22:41

Le rapport pointe en particulier le traitement des étrangers en centre de rétention, ici au Mesnil-Amelot (nord de Paris). (AFP) Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères souligne que le rapport de l’ONU sur les droits de l’Homme «relève les efforts accomplis par la France» mais «pose aussi des questions auxquelles il faut que nous répondions».

LIBERATION. : martes 29 julio 2008

La France a assuré mardi examiner «avec la plus grande attention» le rapport du Comité des droits de l’Homme de l’Onu qui l’épingle pour des pratiques de privation de liberté, de traitement des étrangers ainsi que pour la surpopulation carcérale.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier, a souligné que ce rapport «relève les efforts accomplis par la France» pour la mise en œuvre du Pacte international relatifs aux droits civiques et politiques, mais a reconnu «qu’il pose aussi des questions auxquelles il faut que nous répondions». Interrogé sur les suites que Paris entend donner à ce texte, et les délais que cela pourrait prendre, le porte-parole a indiqué qu’il serait étudié «au niveau interministériel», un travail qui «va demander du temps».

Eric Chevallier a jugé que le dialogue avec le Comité avait été «fructueux» et relevait d’un exercice «utile et positif». «Nous avons une conception exigeante des droits de l’Homme y compris, bien sûr, pour nous mêmes», a-t-il dit, en soulignant «qu’aucun pays ne peut se prévaloir d’une situation parfaite dans ce domaine».

Dans un texte daté du 22 juillet, le comité basé à Genève considère que Paris «devrait réexaminer» la loi du 21 février 2008 sur la «rétention de sûreté» des détenus ayant déjà purgé leur peine au nom de leur «dangerosité».

Le comité est également «préoccupé par la surpopulation et les conditions par ailleurs mauvaises qui règnent dans les prisons». Il estime encore que la France «devrait limiter la durée de rétention avant jugement et renforcer le rôle des "juges des libertés et de la détention"». Concernant les étrangers, le document «note avec préoccupation» que «de très nombreux» sans papiers et demandeurs d’asile «sont retenus dans des locaux inappropriés».

L’ONU épingle les prisons françaises Un rapport du Comité des droits de l’Homme demande une révision de la loi sur la «rétention de sûreté» des détenus et dénonce la surpopulation carcérale et le mauvais traitement des étrangers.

LIBERATION.FR : lundi 28 juillet 2008

Le Comité des droits de l’Homme de l’Onu a tancé la France pour une série de pratiques de privation de liberté et de traitement des étrangers en France, critiquant notamment la "rétention de sûreté" et la surpopulation carcérale, dans des "observations" obtenues ce lundi par l’AFP. Dans sa ligne de mire, la loi du 21 février 2008 sur la «rétention de sûreté» des détenus. Le comité juge qu’elle devrait être rééxaminée. Autre point noir : la surpopulation carcérale et les conditions qui règnent dans les prisons -les comportements non déontologiques de certains agents pénitentiaires, notamment le recours à l’isolement cellulaire et les violences. Le plan visant à augmenter la capacité d’accueil des prisons pour atteindre 63.500 places d’ici 2012 est par ailleurs jugé «nettement insuffisant». Selon le Comité des droits de l’Homme, la France «devrait limiter la durée de rétention avant jugement et renforcer le rôle des juges des libertés et de la détention». Il argue notamment que dans les affaires de terrorisme et de criminalité organisée, la détention provisoire peut atteindre quatre ans et huit mois. Sur la manière dont les étrangers sont traités par l’Etat français, l’organisme «note avec préoccupation» que «de très nombreux» sans papiers et demandeurs d’asile «sont retenus dans des locaux inappropriés : zones d’attente dans les aéroports et centres et locaux de rétention administrative» et ne sont «pas correctement informés de leurs droits». Il regrette aussi que l’Etat français n’ait «pas ouvert d’enquête» sur des allégations de mauvais traitements d’étrangers et de demandeurs d’asile, «ni sanctionné comme il convient leurs auteurs». Le comité des droits de l’Homme s’inquiète enfin des mesures d’expulsions mises en place, notamment la procédure dite «prioritaire», permettant que l’expulsion physique d’un étranger ait lieu «sans attendre la décision d’un tribunal si la personne est renvoyée vers un pays d’origine sûr». Le Comité regrette que le rapport de la France ait été soumis «avec un retard de six ans». Il fixe le cinquième rapport périodique qu’elle devra fournir à juillet 2012.


PS : avant de donner des leçons au Monde, la France devrait balayer devant sa porte !

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 17:21
 

L’université d’été du PCF se tiendra les 29, 30 et 31 août à Vieux-Boucaux-Port d’Albret dans les Landes - VVE ALBATROS - .

Comme en témoignent les questions qui y seront débattues (voir programme ci-dessous) elle constituera un moment important de la réflexion des communistes à quatre mois de leur Congrès.

 

Pour les tarifs, la participation s’élèvera au final à 100 € par personne tout compris sauf le transport. A noter pour les voyageurs par train, la gare TGV la plus proche est celle de DAX. Des bus seront mis à disposition le vendredi 29 juillet pour acheminer les participants ainsi que pour le retour le dimanche 31 août.

L’inscription se fait prioritairement au niveau des fédérations (pour connaitre la fédération dont vous dépendez, vous réferer à « Le PCF près de chez vous » en haut à droite dans le bandeau du site).

-> Contact

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 17:28

Les députés et sénateurs socialistes, communistes et Verts ont annoncé vendredi avoir déposé un recours devant le Conseil constitutionnel contre la loi sur la démocratie sociale et le temps de travail, dont un volet a trait aux 35 heures.

Le Parlement a définitivement adopté mercredi le projet de loi sur la rénovation de la démocratie sociale, dont le volet réforme du temps de travail vise à tourner la page des 35 heures.

"Cette loi est dangereuse parce qu'elle fait disparaître des règles collectives de référence en matière de droit du travail" et "parce qu'elle fait des droits sociaux un enjeu de concurrence entre les salariés au détriment de leur sécurité et de leur santé", affirme un communiqué co-signé par les parlementaires de gauche.

Selon le communiqué, "l'extension des forfaits à la plupart des salariés va les conduire à faire des heures supplémentaires sans être rémunérés, à réduire leurs jours de repos". "Les règles qui garantissent la protection de la santé et de la sécurité des salariés doivent être fixées par la loi, et pas définies par les seuls accords d'entreprise", souligne le communiqué.

"Cette atomisation des règles du droit du travail en matière de santé et de sécurité des salariés porte atteinte à la conception sociale de notre République pourtant reconnue par la Constitution", arguent ces parlementaires.

Par ailleurs, "l'article 3 du texte exclut des effectifs des entreprises tous les salariés mis à disposition pour une durée de moins d'un an", rappelle le communiqué. "En procédant à des rotations régulières de ces salariés", les "entreprises pourront baisser fictivement leurs effectifs et se soustraire à de nombreuses obligations comme la présence de délégué du personnel ou de comité d'entreprise" ou "la négociation annuelle sur les salaires".

Les parlementaires rappellent que ces salariés "appartiennent à la même communauté de travail" que ceux "liés directement par un contrat de travail à l'entreprise" et "les exclure méconnaît le principe constitutionnel de participation des salariés à la gestion de leur entreprise".

Par ailleurs, "l'article 19 du texte supprime le repos compensateur obligatoire fixé par la loi" et "renvoie à la négociation collective la définition d'une éventuelle contrepartie obligatoire en repos pour toutes les heures supplémentaires effectuées au-delà du contingent d'heures supplémentaires lui-même fixé entreprise par entreprise", souligne le communiqué.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 09:56

Bien fatigués par les réformes et remises en cause de leurs derniers acquis sociaux, un grand nombre de français n’ambitionnent plus qu’une chose : Partir au bord de la mer et ne penser à rien d’autre.

Et bien, sachez que c’est foutu !!!

 

En effet, L’UMP remet ça. Avec à leur bord de jeunes militants, deux caravanes aux couleurs du parti vont sillonner les plages à compter de vendredi pour promouvoir l’action présidentielle. Les ténors UMP ont présenté hier "l’idée la plus originale de la vie politique ces dernières années", dixit Xavier Bertrand, et testé les babioles offertes lors des 54 étapes. - Source Libération

Le ministre enfile le gilet du kit de sécurité routière : «C’est jaune mais ce n’est pas si moche avec le logo UMP !» La secrétaire d’Etat Nathalie Kosciusko-Morizet essaie les tongs siglées UMP et vante «des supports qui peuvent paraître des gadgets mais qui portent un message»

Nous sommes pas vraiment certains que cette année, ceux qui :

Ont 3 enfants et plus et qui ont du payer un malus pour l’achat de leur véhicule familial

On vu leur facture de gaz s’envoler

Ont perdu leur emploi ou ont des doutes sur le leur à la rentrée

Travaillent ou travailleront plus pour le même prix

Se soignent moins pour cause de franchises médicales

Ont "apprécié" les bénéfices record de TOTAL

Et qui malgré tout ont rogné sur le budget de l’année pour souffler un peu, réservent un excellent, voir chaleureux accueil à ce nouveau Club Mickey de la politique.

Quant au Président, il alternera entre Brégançon et La propriété de la famille de son épouse.

D’ailleurs, il faut savoir que : Depuis le 15 juillet et jusqu’au 15 septembre, les avions ne peuvent pas survoler le cap Nègre, où se trouve la propriété des Bruni-Tedeschi et où le couple présidentiel doit passer quelques jours. L’arrêté précise qu’il s’agit de « besoins liés à la protection des hautes autorités »

En cette période estivale, les plus inquiets par cette interdiction de survol du cap Nègre sont les responsables d’Action Communication, société de publicité aérienne. Mais après avoir grossièrement reporté les coordonnées géographiques de la zone sur une carte, Patrick Féron, le chef pilote se montre rassuré. « On a craint qu’ils aient fait une zone comparable à la R60, qui concerne le fort de Brégançon, un cercle de cinq kilomètres de diamètre centré sur la résidence présidentielle. Mais la nouvelle zone interdite est vraiment petite.

 

Ce n’est donc pas pénalisant économiquement. » Pour une société qui, pendant l’été 2006, à l’aube de la campagne pour l’élection présidentielle, a zébré le ciel varois de banderoles à la gloire de l’UMP, c’eut été un comble... Source Frejus Ma Ville.com

Il n’est toutefois pas précisé si la caravane des Jeunes populaires durant son périple fera escale à Brégançon ou au Cap Négre ...

Slovar les Nouvelles

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 10:02

Le dossier Tapie met en lumière les pratiques d’arbitrage.

L’arbitrage est-il, comme certains l’ont affirmé avec l’affaire Tapie, un « détournement de la justice » ?

Le 11 juillet, les trois arbitres saisis par le Consortium de réalisation (CDR), chargé de gérer pour l’Etat le passif du Crédit lyonnais – Pierre Mazeaud, ex-président du Conseil constitutionnel, Jean-Denis Bredin, avocat, et Pierre Estoup, ancien président de la cour d’appel de Versailles – ont accordé 285 millions d’euros à M. Tapie, après plus de dix ans de procédures judiciaires.

« On a voulu mettre en place des arbitres pour éviter la décision de justice dont on savait qu’elle serait défavorable à Bernard Tapie », a accusé le président du MoDem, François Bayrou.

Le Monde.fr : Les 300 000 euros d’honoraires accordés à chacun des trois arbitres de l’affaire Tapie se situent-ils dans la norme ?

Thomas Clay : Si ce montant est avéré, on peut dire qu’il est rarement atteint dans les cas d’arbitrages internes, surtout pour une affaire qui n’apparaît, de prime abord, ni extraordinairement longue, ni extraordinairement complexe. On trouve en revanche de telles rémunérations dans les arbitrages internationaux.

http://www.lemonde.fr/societe/artic...

En clair :

Trois arbitres ont décidé que les contribuables français devraient verser 285 millions d’euros à Bernard Tapie.

Ces trois arbitres sont :

1- Pierre Estoup, ancien président de la Cour d’Appel de Versailles.

2- Pierre Mazeaud, ancien ministre et ancien député, proche de Jacques Chirac.

3- Jean-Denis Bredin, ancien vice-président du Mouvement des Radicaux de Gauche, le parti politique auquel appartenait Bernard Tapie !

Ces trois arbitres seront payés 300 000 euros chacun.

Coût total pour les contribuables français : 286 millions d’euros.

C’est le scandale politique de l’année 2008.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 10:29

Les confédérations syndicales CFDT et CFTC se sont insurgées mardi contre l'instauration d'un plafond par défaut, c'est-à-dire en l'absence d'un accord collectif, de 235 jours travaillés pour les forfaits des cadres.

La CFTC : les cadres devront «sacrifier leurs jours fériés». «Cela veut dire qu'en dehors des week-ends et des congés payés les salariés concernés pourraient sacrifier leurs jours fériés», souligne la CFDT, tout en rappelant qu'elle «ne s'est jamais opposée au principe du forfait pour certains cadres».
La centrale chrétienne rappelle aussi, comme l'avait indiqué la veille un député UMP, que des accords pourront permettre de fixer ces plafonds à plus de 235 jours, jusqu'au maximum légal de 282 jours de travail par an. «Demain, des 35 heures, il ne restera plus qu'un marqueur permettant de déclencher le paiement des heures supplémentaires financées à 25%, sauf si un accord collectif prévoit une rémunération inférieure. La réduction du temps de travail vole en éclat avec la promulgation de cette loi», résume-t-elle.

La CFDT craint l'extension du système des forfaits Voir étendu le système des forfaits à d'autres salariés que les cadres est «inacceptable» pour le syndicat. Par ailleurs, de manière plus générale, si les syndicats s'opposent à une renégociation d'un accord 35 heures, «l'entrepreneur aura toujours la possibilité de fixer, par un contrat individuel de gré à gré avec son salarié, un horaire pouvant atteindre 48 heures par semaine».

FO : "Ne pas laisser les cadres et ingénieurs seuls face à l'arbitraire patronal." Dans un communiqué, l'Union des cadres et ingénieurs deFO insiste surtout sur les contrats sur mesure que chaque entreprise va pouvoir imposer : "Le cadre se retrouvera seul face à son employeur pour négocier la renonciation à son droit légitime au repos(...)Et ce n'est pas la garantie d'un entretien annuel sur la charge de travail proposée par le texte qui parviendra à satisfaire les cadres(...) Aussi et plus que jamais la première des actions sera de tout faire pour ne pas laisser les cadres et ingénieurs seuls face à l'arbitraire patronal et de défendre à leurs côtés le maintien des plafonds déjà négociés."

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article