Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 10:40

A ceux qui veulent rendre neutre, insipide, "consensuelle", l'image de Charlie Hebdo, voici une interview de Charb, directeur de la publication de Charlie. Elle date du 7 juin dernier.

13_wolinski_classe_ouvriere.jpgAvec lui, d'autres membres de l'équipe étaient proches du parti communiste, à l'image d'un Wolinski qui avait réalisé une très belle affiche pour la Fête de l'Humanité (ci-dessus) ou de Tignous, qui collabora à l'Humanité Dimanche et à la revue "Révolution".

Charlie-Hebdo, poil-à-gratter du système, Charlie Hebdo qui vomissait les religions et l'extrême-droite, FN en tête, Charlie Hebdo est la tête de pont, le vaisseau amiral, la grande gueule de la liberté d'expression dans ce pays.

Et comme tout journal satyrique, ça faisait des fois rires jaunes ou pas rires du tout les coincés du cerveau, les fous de dieu de toutes les religions, les tenants de la défense de la race aryenne et autres paranoïaque de l'invasion immigrée.

Et même à gauche, même chez nous, l'humour iconoclaste de Charlie Hebdo nous laissait parfois dans le doute.

Charlie HEbdo reprend sa parution mercredi prochain.

Longue vie à Charlie Hebdo !

Puisse l'équipe de survivants emboîter le pas de ceux qui ont quitté involontairement le bateau et continuer à emmerder la bienpensance et les bonnes manières de la dictature molle que nous subissons actuellement !

Solidaire

 

 

 


CHARB, le dessinateur et directeur de la publication de Charlie Hebdo était l'invité, le 7 juin 2014, de la fête de l'Humanité, aux Argoulets, où il était venu débattre sur le Front national. Interview

 

Charlie Hebdo/CHARB : « j'ai quasiment toujours voté communiste »
Qu'est-ce qui vous amène à la fête de l'Humanité à Toulouse ?

J'ai une vraie proximité avec l'Humanité, d'abord parce que je dessine depuis longtemps déjà dans l'édition du dimanche et aussi en semaine, en plus de Charlie Hebdo. Je suis proche des idées défendues ici et je connais bien Roselyne de la librairie de La Renaissance qui fait un boulot formidable. J'ai répondu avec plaisir à l'invitation pour débattre notamment sur le Front national.

Le communisme est-il encore une idée neuve ?

Oui, bien sûr, je rêve de l'Union soviétique de l'Union européenne. Pas sur le modèle qui a fait faillite à l'Est, évidemment. Mais je crois que le communisme est une solution à la crise. J'en vois pas d'autres. Je manque peut-être d'imagination, mais j'ai quasiment toujours voté communiste. J'ai juste failli prendre ma carte au Parti socialiste quand j'étais au lycée. Il faut dire que dans ma famille, on était plutôt PS.

Charlie Hebdo s'est beaucoup investi dans le débat sur les caricatures de Mahomet, comment analysez-vous le phénomène jihadiste prégnant à Toulouse ?

Personne ne conteste le phénomène de ces jeunes qui partent pour le Jihad, c'est une réalité et il y a un vrai danger. Mais je crois que le risque est surévalué et qu'ils ne sont pas si nombreux. On fait beaucoup plus de bruit autour de ce risque-là que sur le nombre de tués à la Kalachnikov, à Marseille. Il ne faut pas avoir peur plus que de raison. Il faut faire attention à l'aspect médiatique, car à force de raconter qu'ils sont puissants, ils vont finir par l'être. Les médias peuvent conforter le phénomène et renforcer dans leur détermination des individus qui sont d'abord isolés. Heureusement, pour une fois on ne fait pas l'amalgame entre ces jihadistes et les musulmans.

Comment voyez-vous l'avenir de la presse, notamment satirique ?

C'est catastrophique. La crise s'est rajoutée aux problèmes qui existaient déjà avant. Je ne vois pas comment la presse papier peut s'en sortir, d'autant que la situation du réseau de distribution se dégrade très vite. Paradoxalement, à Charlie Hebdo et dans la presse satirique en général, on est plus protégés, parce qu'on est sur une niche où il y a peu de concurrence. Mais on vit difficilement, on a pas de réserve. On va proposer une formule sur le net, mais ça ne compensera pas la baisse du papier.

Un message pour cette fête ?

Oui, un message d'espoir. Je veux dire aux gens que la contestation la colère, les critiques contre les élites sont légitimes. Le problème, c'est quand ils votent FN au lieu de voter PC. Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on a le droit de critiquer l'idéologie et les politiques du FN, mais pas les électeurs. Ils souffrent sans doute, sont malheureux, d'accord, mais pour moi, ce sont des salauds. La spécificité du vote FN, c'est que c'est d'abord un vote raciste anti-immigrés. Sinon, ils voteraient à gauche...

La Dépêche du Midi - le 7 juin 2014
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 10:09

L'effarement et le dégoût, ce sont les deux sentiments qu'ont ressenti beaucoup d'entre nous à la nouvelle de l'attentat qui a visé le journal satitique Charlie-Hebdo hier.

Le coeur a parlé hier et des dizaines de milliers de citoyens se sont quasiment spontanément rassemblé partout en France pour exprimer leur solidarité envers les vitimes et dénoncer le terrorisme.

Nous étions plusieurs communistes du secteur de Saint André hier soir parmi les 300 participants au rassemblement organisé devant la mairie d'Evreux. Une mobilisation qui a surpris tout le monde mais qui fait chaud au coeur.

Non la France n'est pas abattu ! Non le terrorisme ne nous empêchera pas de penser et de parler !

Vaincre le terrorisme, c'est certes arrêter les coupables et leurs soutiens, mais c'est aussi mettre en échec la peur, la "terreur" que tentent d'instiller ces sinistres personnages dans nos esprits.

Le terrorisme tente de briser la démocratie, de pousser les Etats vers des régimes policiers, de briser les liens sociaux en dressant des murs entre communautés au travers de la peur, du rejet.

Nous devons faire échouer également les peurs que tente d'imposer le terrorisme et, au contraire, montrer à la face du monde notre cohésion, notre solidarité nationale.

L'extrêmisme basé sur la haine et la peur ou sur la religion mène toujours au drame, à la dictature et aux massacres de masse. Il s'appelle Fascisme ou nazisme en Occident, djihadisme en terres d'Islam, épuration ethnique ou colonisation.

Le meilleur moyen de rendre hommage aux victimes de Charlie et de refuser le terrorisme, c'est de continuer notre mode de vie, et de regarder l'autre, l'étranger, avec fraternité.

Repost 0
Published by Solidarité - dans En France
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 13:15

Syriza. Ce nom fait l'actualité.

La Grèce se retrouve à nouveau appelée aux urnes le 25 janvier prochain.

Dans l'incapacité de se trouver un président, le Parlement grec a été dissous. La faute à Syriza disent en coeur nos commentateurs officiels des médias officiels.

Syriza, rappelez-vous ! C'est la coalition grecque de forces de la gauche radicale. Une sorte de Front de Gauche avec moins de communistes. Le Parti communiste grec (KKE) refuse en effet de s'allier à Syriza. On y reviendra.

En fait, ce n'est pas Syriza qui pose problème à l'Europe. C'est le peuple grec !

Depuis l'éclatement de la crise capitaliste, en 2008, avec l'effondrement de la bulle spéculative immobilière, le monde s'est rendu compte de la fragilité du château de carte économique construit par les banques et les bourses pour enrichir au maximum les spéculteurs financiers. Hedge Funds, crédits toxiques,... des termes apparus par les médias, causées par le secteur financier et payées par les contribuables, les peuples.

En effet, depuis la crise de 2008 et les menaces d'effondrement du système bancaire mondial, c'est à un tour de vis généralisé sur les politiques sociales et les salaires auquel on a assisté partout en Europe !

Les grands médias et les grands décideurs économiques et politiques ont réussi à nous faire oublier que cette crise que l'on nous demande de payer à coup "d'efforts", c'est le capitalisme lui-même qui en est la cause !

Le peuple grec, vivant dans un pays sans grandes ressources autres que le tourisme, a pris la crise plein fouet et c'est le peuple grec qui éponge depuis.

Pour éviter de trop mouiller les décideurs économiques grecs dans la purge qu'a connu le pays, l'Europe a mi en place un système de gouvernement extérieur, étranger, avec le FMI et la Banque Mondiale. Une façon pour les grands patrons grecs, les armateurs, et certains politiciens de se dédouaner sur l'Europe.

Mais le peuple grec en a marre. Il a compris depuis bien longtemps qu'il n'est ni responsable de la crise ni même de la dette du pays !

En 6 ans de purges, c'est le peuple grec qui a laminé électoralement les deux grandes forces politiques du pays, la "gauche" socialiste (PASOK) et la droite (Nouvelle Démocratie). De 80 % à elles deux, ces forces repésentent aujourd'hui à peine 30 % de l'électorat. Un désaveu majoritaire et clair.

Le système a bien tenté de valoriser d'autres forces, quitte à réveiller les démons du passé, avec l'extrême-droite néo-nazie de Aube Dorée. Cette technique est utilisée partout, en France y compris.

Aube dorée stagne électoralement, entre 5 et 6 %.

Les autres forces du système ont du mal à remonter la pente. La droite peine à atteindre les 25 % d'intentions de vote et le PASOK traine dans les profondeurs avec 3 à 6 % d'intention de vote maximum !

Les grecs se sont tournés vers la gauche, notamment la gauche radicale.

Si le PC grec (KKE) reste constant autour des 5 à 8 % d'intentions de vote, Syriza capitaliserait 27 à 30 % des voix, devenant la première force parlementaire.

Malgré ce vote, il sera difficile de monter une majorité stable pour la gauche radicale grecque. Le jeu des alliances risque d'atténuer la radicalité du message de Syriza.

Mais, côté message, Syriza n'est pas l'épouvantail que l'on nous présente à longueur d'antenne en France !

Seul le KKE veut sortir de l'Euro et de l'Europe. C'est le point de rupture entre communistes et gauche radicale : peut-on faire autrement en restant en Europe ?

Syriza le croit et veut, notamment, renégocier la dette.

Il est amusant de voir comment l'extrême-droite française, proche d'Aube Dorée au parlement de Bruxelles, joue auprès des Français la carte Syriza avec la complaisance des médias.

Si la volonté de brouiller politiquement les pistes sur son positionnement de droite dure existe, le FN cherche avant tout à récupérer l'image de vilain trublion de l'Europe de la gauche radicale grecque. C'est son fonds de commerce actuel.

Sauf que Syriza, au niveau politique, est membre du Parti de la Gauche Européenne, présidé par Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et est membre du même groupe de parlementaires européens que les députés Front de Gauche !

L'équivalent de Syriza, en France, ce serait donc clairement le Front de Gauche !

Les médias le savent. Le FN aussi.

En tentant de diaboliser en France la gauche radicale grecque et en cherchant à brouiller son positionnement politique, les forces au service du capital en France, médias et partis politiques, FN compris, veulent une nouvelle fois cacher aux électeurs français qu'il existe une alternative aux politiques libérales ou national-conservatrices.

La voie prise par le peuple grec, au travers de Syriza, ressemble à celles prises par les peuples sud-américains qui ont cherché avant lui à récupérer le contrôle de leurs destins, de leurs richesses nationales.

L'Histoire dira où mènera l'expérience grecque. En tout cas, elle ne mènera nullement au chaos et ancore moins vers un pouvoir autoritaire de droite, à l'image de tout régime d'extrême-droite.

Si les Français doivent retenir quelque chose des événements en cours en Grèce, c'est qu'ils ont la force et le nombre capable de changer l'Histoire, de renverser les idéologies du fatalisme et de l'austérité, pour aider à l'émergence de forces nouvelles, porteuses de rupture avec les dogmes libéraux et la soumission au monde de la finance.

Comme en Grèce avec SYRIZA, les Français peuvent dire stop à l'austérité et aux reculs sociaux en choisissant le Parti communiste et le Front de Gauche, partenaires au niveau européen de Syriza.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 09:20

Bonjour à tous,

Je suis très heureuse de vous présenter mes vœux pour l’année 2015 qui commence, vœux traditionnels de santé, de bonheur et de réussite.

 J’ai cherché ce que je pouvais vous souhaiter de plus original et, avec un brin de malice, j’ai eu envie de vous souhaiter de bien profiter d’un petit week- end dans un bel hôtel parisien  à… 25 000€  la nuit !  

 Je dis bien  25 000€ ! c’est ce que la plupart d’entre nous gagne en 1 an et demi voire 2 ans. Une somme pareille dépensée pour une seule nuitée. On croit rêver !

Comme j’étais quand même un peu étonnée devant ce chiffre incroyable, j’ai regardé les offres de cadeaux pour noël et j’ai trouvé :

 

  • une robe de grand couturier pour 75 000 euros,

  • une vareuse d’homme avec des boutons en or massif pour 60 000 €

  • ou encore un vélo plaqué or pour les plus sportifs d’entre vous !

Je m’arrête là mais je me dis que, quand même, il y a des gens immensément riches qui peuvent s’offrir tout cela et le reste alors que, dans le même temps, dans la rue,  5 personnes meurent de froid faute de toit, dans notre pays.

Qu’il y ait des gens riches , même très riches ne me gênerait pas… si, à coté, il y avait simplement du travail pour tout le monde, et un travail avec un  salaire convenable, permettant de vivre dignement, c’est à dire de pouvoir de loger, se chauffer, se soigner, se cultiver. Vivre quoi !

Je sais que ce n’est pas le cas et nous avons tous, dans nos familles, un jeune à le recherche d’un vrai emploi qui ne peut se loger convenablement, une personne qui retarde la visite chez son médecin parce qu’elle ne peut avancer l’argent de la consultation, une autre plus ou moins  âgée qui ne change pas ses lunettes  faute de moyens et on connaît tous quelqu’un qui n’ose avouer qu’il se passe d’appareil auditif pour des raisons financières.

Au cours de mes permanences je rencontre tous ces gens là et j’ai honte pour mon pays de voir s’y côtoyer tant de richesses et tant de misères.

Tant bien que mal nous essayons, nous les gens de terrain, de remédier à cela mais nous n’avons pas le pouvoir de mieux répartir les richesses qui sont le fruit du travail, de notre travail.

Alors les mairies et leurs CCAS apportent avec discrétion des aides aux familles les plus en difficultés. Les associations comme les restos du cœur ou le secours catholique fournissent de la nourriture. Et chaque année le nombre des demandeurs est en augmentation.

Ce n’est pourtant pas facile d’aller demander de quoi se nourrir. Tout le monde a sa dignité Je le sais car quand je le propose à certains, ils me répondent «  ah non je n’irai pas mendier. » je leur parle alors non pas de mendicité mais de solidarité.

Le département remplit aussi sa mission en matière d’aide sociale. Il est d’ailleurs le chef de file de l’aide sociale et celui de l’Eure entend jouer un rôle moteur dans ce domaine comme dans d’autres. Pour cela il faut des moyens même si l’état réduit considérablement ses dotations financières.

Nous avons donc géré avec rigueur. Nous avons même demandé à être notés par les agences de notation, celles qui notent les gouvernements. Elles nous ont classé parmi les 3 départements les mieux gérés de France.

Je le dis avec modestie, j'en suis fière car je suis responsable au titre de l'aide aux personnes âgées et aux personnes présentant un handicap, de quelques 160 millions d'euros.

Cette bonne gestion nous permet, sans augmentation d’impôts, d’augmenter le budget d’aide sociale pour répondre aux besoins grandissants (il y a presque 13 000 RSA) et, pour 2015 nous avons pu maintenir l’aide aux communes et même légèrement augmenter le niveau de nos investissements.

Grâce à l’aide à domicile en direction des personnes dépendantes que nous organisons et que nous payons pour une grande part, des emplois ont été créés.

Nous entendons continuer aussi de jouer notre rôle dans le domaine économique.

Et ceci pour plusieurs raisons : d'abord pour répondre aux besoins de la population : écoles, restaurants scolaires, salles d'activités, voirie, etc. Tout cela est indispensable.

Deuxième raison d’investir,  préparer l’avenir et j’illustre mon propos en rappelant que le Conseil Général de l’Eure, en liaison avec les communautés de communes qui le souhaitent, est en train de réaliser la pose de la fibre optique pour que toutes les communes puissent avoir le très haut débit internet. Cela est indispensable si on veut que des entreprises se créent chez nous et que nous soyons prêts pour un éventuel redémarrage de notre économie.

Mais j’aurais pu citer comme autres investissements indispensables : les constructions de collèges qui se succèdent depuis quelques années dans ce département pour rattraper un retard certain dans ce domaine. Après avoir restructuré le collège d’Ezy, nous travaillons sur l’agrandissement du collège de Saint André.  L’éducation, ça c’est l’avenir.

Troisième raison encore le maintien de l’emploi, autant que faire se peut. J’étais, l’autre semaine à la cérémonie des vœux chez Eurovia, une des grosses entreprises de notre canton. Et je puis vous assurer que la direction tout comme le personnel sont attentifs aux budgets des collectivités locales  et du Conseil Général en particulier. Nous pesons lourd dans l’économie et contribuons à maintenir des emplois non délocalisables dans des domaines très variés comme la voirie, la construction ou  la fibre optique.

Alors, pour vous,  pas de nuitées à 25 000€, pas de robes à 70 000€, pas de vélo plaqué or, mais une vie quotidienne moins difficile pour tous avec l’assurance d’un avenir serein en particulier pour nos jeunes.

Voilà ce que je voulais rappeler en formant des voeux bien sincères pour que l'année 2015 soit une année de réussite et de bonheur et voit renaître l'espoir d'un avenir meilleur.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Autour du canton
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 01:40

Tous nos vœux de santé et de bonheur à vous et à vos proches !

Puisse 2015 marquer le retour d'une gauche offensive en France, capable d'impulser le changement de politique auquel aspirent tant de nos compatriotes !

Les élections départementales, en mars, et les élections régionales, à l'automne, permettront de mesurer la capacité de réaction des électeurs. Les luttes, sociales et politiques, celles des travailleurs en général.

Encore une fois, bonne année à tous de la part d'Andrée OGER et des communistes de Saint André et de son canton !

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le département
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 09:23

Timbres ou tarifs SNCF, ils vont connaître une hausse exceptionnelle au 1er janvier.

Sale temps pour les pauvres et les salariés ! Les mesures d'austérité qui se renforcent d'année en année pèsent lourdement sur les familles modestes et les classes moyennes.

Plus bas dans l'échelle sociale, c'est le récurrent problème du froid qui fait à nouveau l'actualité : un jeune sans domicile fixe de 28 ans est décédé cette nuit à Douai, dans le Nord, à cause des basses températures.

Les annonces d'ouvertures de places de foyers se répètent elles aussi tous les ans à la même époque. Pourtant, le constat est accablant : il y a toujours plus de personnes à la rue dans ce pays et, parmi elles, beaucoup d'enfants ! Quant aux places d'hébergement, force est de constater qu'elles ne règlent rien. Les causes de l'exclusion ne sont pas traitées et l'inadaptation des places ouvertes, en plus de leur petit nombre, reste d'actualité.

En fait, ce problème de l'exclusion inquiète beaucoup de Français. Il fait donc l'objet d'un traitement médiatique par nos gouvernements, à défaut de régler le problème lui-même, ce qui induirait de remettre en cause une ligne politique, le libéralisme, qui appauvrit les classes sociales populaires et qui en marginalisent beaucoup, y compris parmi les salariés les plus mal payés.

La preuve en est que le nombre de Français pauvres, voire exclus socialement, progresse chaque année. Si des politiques pour lutter contre l'exclusion étaient réellement menées en ce sens, on devrait finir par en voir des résultats !?

La seule politique de lutte contre l'exclusion qui est réellement efficace actuellement, c'est celle de nombreux maires (de droite) qui chasse les pauvres et les SDF des centres-villes ! En chassant les pauvres des yeux de la population, on fait croire qu'il n'y a plus de problème ?

Dans la même logique politique qui veut que soient oubliés les exclus, le SMIC sera à peine revalorisé en début d'année : moins de 12 € bruts par mois à 1 457 € bruts mensuels soit environ 9 € net à dépenser chaque mois ! !

Pour le RSA, la hausse est également anecdotique : + 4,5 € pour une personne seule à 413,88 €. Pas de quoi avaler les hausses de loyers à venir !

Le SMIC est pourtant le salaire de référence pour des millions de travailleurs ! Autant dire que cette hausse de 0,8 % ne compensera pas la pluie de hausses du début d'année.

Parmi ces hausses, citons pêle-mêle le timbre poste, + 10 centimes d'un coup (Hausse historique !), les tarifs SNCF, + 2,6 % (le train, un nouveau moyen de transport de luxe ?), ou la CSG, pour 460 000 retraités.

Certainement que nos médias en parleront mollement, vu que la redevance audiovisuelle augmente elle aussi : + 3 € à 136 € soit près de 2 % de plus !

Et Manuel Valls annonce, dans un journal espagnol (El Mundo) que les Français n'en ont pas fini avec les efforts, qu'il faudra bien plus que 2 ou 3 ans pour rendre la France et ses entreprises plus compétitives ! Un vrai discours sarkozyste !

Non, décidément, c'est ailleurs qu'il faut chercher les orientations politiques au service du peuple et des travailleurs !

Avec nos richesses, nos industries, notre agriculture et nos entreprises de service, avec la force de nos services publics et la qualité de notre enseignement et de notre recherche, nous pouvons faire aussi bien, sinon mieux, que des pays partis de loin, comme le Brésil, le Vénézuéla ou même la Chine !

La France, cinquième pays au Monde pour le nombre de millionnaires, a largement les moyens d'assurer une politique de relance de l'emploi, de la recherche et de redistribution des richesses. Tout est une question de choix politique.

Si ceux qui sont arrivés au pouvoir en 2012 sur le slogan du changement ne respectent pas leur parole, alors il fautse tourner vers la seule gauche combative, plaçant l'Humain au coeur de son programme : le Parti communiste et ses partenaires du Front de gauche.

Pour 2015, souhaitons qu'un maximum de travailleurs, d'ouvriers, employés, fonctionnaires, techniciens ou cadres, d'artisans et même de commerçants et chefs de petites entreprises, comprennent qe leurs destins sont liés et qu'une politique qui serve leurs intérêts est possible, ici comme ailleurs à travers le Monde, si on s'attaque réellement à la loi des marchés et au pouvoir de la finance.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 14:23

Depuis le 27 novembre,  l'Europe connaît une ébullition sociale contre les politiques d'austérité. 

Le 27 novembre dernier,  une grève générale bloquait la Grèce. 

Après 5 années de purges libérales, le peuple grec continue de résister aux exigences des banquiers européens. 

Si la mobilisation sociale reste forte,  elle a trouvé son expression politique au travers de Syriza et du PC grec. Syriza pèse aujourd'hui 20 à 25 % % des voix et menace le bipartisme traditionnel droite - Parti socialiste. 

L ' IItalie a connu la semaine dernière plus de 50 manifestations dans tous le pays contre les politiques libérales du social démocrate Matteo Renzi.

L 'absence de relai politique bloque pour l ' instant la traduction électorale des exigences populaires.

En Belgique,  c'est ce week end que le pays a connu une mobilisation historique,  dépassant les clivages culturels sur lesquels pullulent les formations politiques nationalistes.

La mobilisation des grandes centrales syndicales a contribué au succès de la mobilisation. 

Parallèlement,  le Parti du Travail de Belgique,  seul parti trans- communautaire,  connaît ces dernières années une forte croissance politique,  devenant la force principale porteuse des exigences mouvement social.

Ces mobilisations politiques et sociales nationales rejoignent les mobilisations enregistrées partout en Europe ces dernières semaines commande en Allemagne ( Lufthansa)

Avec la loi Macron et le projet de réforme territoriale, il y a en France matière à manifester !

Et une force politique capable de porter l'exigence politique des Français : le Front de Gauche. 

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 12:12

Marine Le Pen, la présidente du Front national, a estimé mercredi qu'il pouvait être "utile" dans certains cas, comme dans les affaires terroristes, d'avoir recours à la torture.

Chez les Le Pen (FN) la torture est un art de vie !
Interrogée par BFM TV et RMC sur le rapport américain détaillant des sévices infligés par la CIA à des suspects de terrorisme, l'eurodéputée a déclaré : "Moi, je ne condamne pas. Sur ces sujets-là, il est assez facile de venir sur un plateau de télévision pour dire : hou là là, c'est mal", a lancé Mme Le Pen.
La torture peut-elle être utilisée ? "Oui, oui, bien sûr, cela a été utilisé dans l'histoire. Moi, je crois que les gens qui s'occupent de terroristes et accessoirement de leur tirer des informations", qui "permettent de sauver des vies civiles, sont des gens qui sont responsables", a déclaré la présidente du parti d'extrême droite.
Jean-marie Le Pen, l'Algérie et la torture
 
Jean-Marie Le Pen n’a cessé de justifier l’utilisation de la torture et il a déclaré à plusieurs reprises y avoir eu personnellement recours.
M. Le Pen sert comme lieutenant en Algérie, de fin 1956 à avril 1957, les pouvoirs publics, avec à leur tête Guy Mollet (SFIO), n’ont rien entrepris pour que cessent des méthodes de répression qui ont déjà fait l’objet de divers enquêtes et rapports. Au contraire, elles se développent et s’aggravent.
Le Monde du 30 mai 1957 : « Officier de renseignement des parachutistes, responsable des opérations dans une célèbre maison du boulevard Garibaldi à Alger redoutée des terroristes algériens ». (Il est beaucoup plus vague aujourd’hui dès qu’il est question de ses fonctions à l’époque.) « Ecoutez-nous si vous voulez comme des accusés, mais en vous souvenant que nous avons fait ce que vous nous avez demandé de faire : une guerre dure qui exige des moyens durs. Nous avons reçu une mission de police et nous l’avons accomplie, selon un impératif d’efficacité qui exige des moyens illégaux... S’il faut user de violences pour découvrir un nid de bombes, s’il faut torturer un homme pour en sauver cent, la torture est inévitable, et donc, dans les conditions anormales où l’on nous demande d’agir, elle est juste. »

Le 12 juin 1957, M. Le Pen prenait la parole à l’Assemblée nationale. Il rappelait : « J’étais à Alger officier des renseignements de la 10e division aéroportée et, comme tel, je dois être aux yeux d’un certain nombre de nos collègues ce qui pourrait être le mélange d’un officier SS et d’un agent de la Gestapo », et répétait : « Aucune pitié n’est imaginable pour des criminels de cet ordre. »
Derrière un discours apparemment plus sage et populaire, Marine Le Pen est bien la fille de son père et l'héritière de son message politique d'extrême-droite.
Quant à la torture, pratiquée massivement à Guantanamo et à Baghram (Iraq), elle n'aura fait que stimuler l'agressivité des islamistes, fiers de leurs "martyrs". Pour preuve : la multiplication des foyers djihadistes depuis la riposte américaine de l'après 11 septembre 2011 (Syrie, Libye, Sahel,...) et le renforcement des djihadistes dans leurs foyers d'origine (Iraq, Afghanistan).
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 13:16

Un article du journal économique "Les Echos", journal bien loin des idées communistes de ce blog !

Vers une année 2014 record pour les dividendes
Les actionnaires du monde entier devraient recevoir 133 milliards de dollars de plus en 2014 qu'en 2013. C'est ce qui ressort de l'étude trimestrielle publiée par Henderson Global Investors. 2014 sera donc une année record avec 1.190 milliards de dollars de dividendes redistribués par 1.200 entreprises cotées. Cela représente une progression de 9,6 %, soit la meilleure année depuis 2011. La progression ne tient pas compte des effets de change, ni du versement de dividendes exceptionnels (4,3 milliards au troisième trimestre, le montant le plus faible depuis deux ans). « Nous sommes convaincus que les dividendes enregistreront une croissance à deux chiffres sur l'ensemble de l'année », pronostique Alex Crooke, de Henderson GI. « Malgré les incertitudes en termes de croissance économique pour 2015, les dividendes devraient continuer à bien progresser, même si la hausse sera moins importante qu'en 2014. » La société de gestion estime « à l'heure actuelle » que les sociétés cotées au niveau mondial verseront 1.240 milliards de dollars l'an prochain.

Les Etats-Unis champions

Après un deuxième trimestre record (427 milliards de dollars), le troisième trimestre reste marqué par une croissance forte (+ 9,7 % hors exceptionnels et devise) à 288 milliards de dollars. Sachant que le troisième trimestre se caractérise par une forte saisonnalité (90 % des dividendes annuels versés en Chine, 50 % dans les émergents et 9 % seulement en Europe).

Les Etats-Unis restent l'un des champions : 87,7 milliards (+ 10,8 %) grâce notamment aux financières. Depuis le début de l'année, « elles ont payé deux fois plus de dividendes qu'en 2010 », constate Henderson Global Investors. « En comparaison, les dividendes payés par les sociétés financières dans le reste du monde n'ont progressé que de 12,1 % depuis 2010, ce qui montre que l'industrie des services financiers américains s'est remise bien plus rapidement de la crise financière que ses homologues internationales. »

La croissance a été forte aussi en Chine (+ 14 %, à 26 milliards de dollars), alors que les entreprises russes ont versé 16,5 milliards (+ 8 %), au troisième trimestre, malgré l'embargo occidental. Enfin, en Europe (hors Royaume-Uni), les dividendes ont crû de 14,4 %, à 19,7 milliards de dollars. En France, les entreprises n'ont versé que 3,8 milliards de dollars, montant le plus bas depuis 2009 sur cette période. Mais Natixis et, surtout EDF, ont rémunéré leurs actionnaires un trimestre plus tôt qu'en 2013.

Pierrick Fay, Les Echos
http://www.lesechos.fr/journal20141118/lec2_finance_et_marches/0203943035545-vers-une-annee-2014-record-pour-les-dividendes-1065264.php?yfwvHR8PSZkrAH2C.99#xtor=CS1-31
Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 09:23

Déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF :

Le vote à l'Assemblée nationale et l'adoption de la résolution en faveur de la reconnaissance de l’État palestinien par 339 voix contre 151 marque un jour de réjouissance pour tous ceux qui luttent pour la paix et la justice depuis tant d'années. Les communistes se félicitent du pas franchi par les députés français, un pas qui était attendu d'eux par tous les pacifistes qui veulent la réussite d'une solution à deux États. C'est la voix du droit qui l'a emporté.

Au Sénat le 11 décembre prochain, notamment à l'initiative des sénateurs communistes et républicains, une résolution sera soumise au débat. Les parlementaires européens se prononceront quant à eux en décembre à l'initiative du groupe de la Gauche unitaire européenne (GUE-NGL) et du groupe socialiste et démocrate (S&D).

L'autorité palestinienne va soumettre au Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution réclamant le retrait israélien, d’ici deux ans, des territoires palestiniens. La France a de grandes responsabilités de par sa position de membre permanent du Conseil de sécurité. En appuyant la demande de l'autorité palestinienne, la France peut retrouver un rôle positif sur la scène internationale. Le temps n'est plus aux tergiversations.

C'est pour cela que le Parti communiste appelle dès aujourd'hui à amplifier la mobilisation et, avec le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI), mettra à disposition pétition et outils militants pour maintenir la pression sur le gouvernement français.

Le moment est venu, monsieur François Hollande, pour une paix juste et durable au Proche-Orient. La reconnaissance de l'État de Palestine, c'est maintenant !


Signez la pétition pour que le gouvernement acte la reconnaissance de l'État Palestinien en cliquant sur le lien ci dessous :

 

Pétition Palestine

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article